PREMIÈRE ŒUVRE 2005 / MENTION – BOUILLAUD & DONNADIEU – 57 MAISONS DE VILLE

Le projet porte sur l’organisation de 57 maisons de ville suivant deux typologies distinctes : implantation sur rue, formant ainsi le pourtour de l’îlot, et ouverture autour d’un futur espace public.

Vue extérieure : 57 maisons de ville, Bouillaud & Donnadieu, Lille, Mention à la première œuvre 2005 - © J.-P. Duplan / Lightmotiv
photo n° 1/6
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 2005 / MENTION – BOUILLAUD & DONNADIEU – 57 MAISONS DE VILLE

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2005 : BÂTIMENTS NOMINÉS AU PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE

ÉQUERRE D'ARGENT 2005 / NOMINÉ - BEAL & BLANCKAERT - INSTITUT SUPÉRIEUR D'AGRICULTURE

ÉQUERRE D'ARGENT 2005 / NOMINÉ - HEINTZ ET KEHR - MAISON DE L' ENFANCE

L’opération prend place dans le quartier des Moulins, sur la parcelle délimitée par les rues de Wazemmes au nord, Lamartine à l’est, de Wattignies à l’ouest et d’Avesnes au sud. Le cœur d’îlot est constitué de jardins à usage privatif, lesquels sont desservis par des venelles privées. Chaque maison possède une entrée côté jardin en plus de celle sur rue. Ces jardins seront partiellement visibles depuis la place. Ce double traitement – enveloppe et cœur d’îlot – permet d’affirmer l’unité de l’îlot liée à la répétition d’un modèle.

Les maisons sur rue (R+3), répondent à l’échelle du bâti périphérique de l’îlot et notamment rue de Wattignies en vis-à-vis de l’immeuble de logements R+3 avec deux niveaux de combles, ou sur la rue Lamartine en vis-à-vis d’un R+2 et R+3 avec combles. Chaque maison est clairement identifiable grâce au jeu de saillies et de retraits des volumes, côté rue comme côté jardin. Sur rue, un soubassement de brique ceinture l’ensemble sur une hauteur de 230 cm. Les jardins sont constitués d’un remblai de 130 cm et établissent au moyen d’un jeu de passerelles un rapport direct avec les espaces de séjour situés au-dessus du niveau de garage. L’entrée sur rue est traitée comme une alcôve au parement bois (sapin du Nord) dans lequel sont « noyées » la porte de la maison et celle du garage. Trois matériaux sont utilisés en façade sur rue : le bois, l’enduit et la brique. La façade sur jardin est couverte d’un enduit clair et coloré.

Les maisons donnant sur la place (R+2) et R+1 sur jardin s’organisent autour d’un patio. Côté rue, les logements se détachent les uns des autres grâce à une faille de 130 cm correspondant à l’entrée.

La place est désenclavée par une rue publique créée, ce qui permet d’une part d’offrir un accès depuis la rue Lamartine, et d’autre part, d’ouvrir l’îlot, renforçant le caractère public de la parcelle.

Sur cette nouvelle voie de desserte pour les riverains, d’une largeur de 5,20 m, cinq maisons à R+1 vont constituer une variante à la typologie de maison à patio, plus en rapport avec l’échelle et la nature intime de cet espace.

Un bardage bois sur la façade sur rue participera à produire une ambiance différente de celle créée par la place.

 

Visitez le site des architectes : http://www.bouillauddonnadieu.com/

 

  • Lieu : rue de Wazemmes, Lille (59)
  • Maîtrise d’ouvrage : GIE de promoteurs (Marignan, Georges V, Elige, SIA, Palm promotion, Marignan, Georges V, Bouygues Immobilier, Elige, SIA, Le Blan promotion, Loger Habitat, Sedaf)
  • Maîtrise d'oeuvre : Bouillaud & Donnadieu architectes. Cochet-Dehaene, économie
  • Surface : 6 520 m2 SHON
  • Coût : 5,665 M€ HT.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus