PREMIÈRE ŒUVRE 2005 / NOMINÉ – APACK & FLACHAIRE - GYMNASE

Dans un site contraint par des emprises fluviales et routières, le projet est organisé en bandes. En continuité avec la découpe du corps urbain existant, il présente une succession de chiens-assis traités comme des pièges à lumière.

Façade : Gymnase, Apack & Flachaire, Marseille, prix de la Première oeuvre 2005 / nominé - © Jean-Michel Landecy
photo n° 1/3
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 2005 / NOMINÉ – APACK & FLACHAIRE - GYMNASE

Le béton matricé présente une texture qui rappelle les arbres alentour et l’onde du bardage métallique du lycée existant.

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2005 : BÂTIMENTS NOMINÉS AU PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE

ÉQUERRE D'ARGENT 2005 / NOMINÉ - BEAL & BLANCKAERT - INSTITUT SUPÉRIEUR D'AGRICULTURE

ÉQUERRE D'ARGENT 2005 / NOMINÉ - HEINTZ ET KEHR - MAISON DE L' ENFANCE

Le programme porte sur la création d’un gymnase, de deux aires extérieures de beach-volley et sur la réhabilitation d’un plateau sportif extérieur situé dans l’enceinte du lycée René-Caillié. L’Huveaune, fleuve qui longe le terrain d’assiette du lycée à l’ouest, rend une partie du terrain inondable donc inconstructible. Une future voie large de 20 mètres va traverser une grande partie du terrain à l’est et au nord, empiétant sur le plateau sportif. La complexité du site impose de caler le gymnase en limite parcellaire sud. La façade nord de l’édifice se tourne du côté du futur boulevard urbain et deviendra ainsi la façade principale du lycée, les espaces sportifs extérieurs et les parkings créent une zone tampon. Ainsi, le terrain est-il travaillé en bandes parallèles du sud vers le nord : une bande bâtie (gymnase et annexes), une bande d’équipements sportifs extérieurs, une bande de parkings dans la continuité de la voie interne de desserte. Le bâtiment prend place dans un site marqué par la démolition d’une bastide, l’autoroute Est et le profil calcaire de la colline au sud. L’ensemble bâti est constitué de béton brut, coulé en place. Sa masse vient bloquer les constructions hétéroclites au sud. En deuxième lecture, le béton matricé offre une texture rappelant les arbres alentour et l’onde du bardage métallique du lycée existant. Des chiens-assis à l’échelle de la structure métallique en cornières de la grande salle accrochent la lumière naturelle et s’inscrivent dans le paysage comme autant de toits en pente participant à la continuité du profil du quartier depuis l’autoroute et la future voie. Revêtus de polycarbonate et de tôle zinc/aluminium, ils s’enchâssent partiellement dans le béton de la grande salle où des panneaux de Fibracoustic sont utilisés comme isolant et parement. Les espaces intérieurs sont traités en béton brut pour répondre au souhait de pérennité et de facilité d’entretien du gymnase.

 

Visitez le site de Christophe Flachaire : http://cargocollective.com/flachairearchitecture

 

  • Lieu : 173, boulevard de Saint-Loup, Marseille (13).
  • Maîtrise d’ouvrage : Région PACA. Mandataire AREA PACA.
  • Maîtrise d'oeuvre : Jérôme Apack, architecte mandataire ; Christophe Flachaire, architecte ; Romuald Cailly, Céline Teddé, architectes assistants. Pangea économie, BET structure, économie, OPC ; A à Z ingénierie, BET fluides, vrd ; A2MS, acousticien ; GLI, coordonnateur SSI.
  • Surface : 922 m2 SHON.
  • Coût : 1 162 094 € HT, valeur juillet 2004.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus