PREMIÈRE ŒUVRE 2006 / NOMINÉ – STÉPHANIE FABRE ET ÉRIC GILLET - EXTENSION D’ÉCOLE

Sur une petite parcelle encaissée, la nouvelle salle de classe se développe sur pilotis offrant un préau à l’extension de la cour de récréation.

Vue générale : Extension d’école, Stephanie Fabre et Eric Gillet, Auzits, prix de la Première oeuvre 2006 / nominé - © DR
photo n° 1/5
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 2006 / NOMINÉ – STÉPHANIE FABRE ET ÉRIC GILLET - EXTENSION D’ÉCOLE

Une terrasse relie l'école existante au mur de soutènement et porte l'extension. Le volume sur pilotis dégage un lieu de récréation abrité.

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2006 : BÂTIMENTS NOMINÉS AU PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE

ÉQUERRE D’ARGENT 2006 / NOMINÉ – JEAN NOUVEL - MUSÉE DU QUAI BRANLY

ÉQUERRE D’ARGENT 2006 / NOMINÉ – PASCALE GUEDOT – INSTITUT DE FORMATION

Pour cette école rurale de quelques classes rassemblant des élèves de plusieurs niveaux, le programme prévoyait outre la mise aux normes ainsi que l’aménagement de la bâtisse avec création d’un escalier extérieur, la construction d’un préau, le doublement de la surface de la cour et il fallait enfin envisager une classe supplémentaire. La construction de la nouvelle classe ayant été confirmée par l’augmentation du nombre d’élèves, le projet a été réalisé dans sa totalité.
Les architectes ont donc conçu un espace adaptable mais respectant le caractère historique de l’école existante à laquelle le village est attaché.
L’agrandissement de la cour sur une partie de la parcelle voisine en contre-haut entraînait la création d’un mur de soutènement. Ainsi, une terrasse se développe du pignon de l’école au mur de soutènement. Et la nouvelle salle est posée sur la terrasse.
Ce volume dissocié de l’école est constitué d’une structure métallique et d’une ossature secondaire en bois. Devant les ouvertures, les lames du bardage bois jouent le rôle de garde-corps et de brise-soleil.
Le bloc de la salle forme un préau pour offrir un espace de récréation abrité.
L’autonomie de salle a permis de proposer un lieu pouvant accueillir une autre forme d’occupation. La salle peut devenir un lieu de vie pour le village, indépendant du fonctionnement de l’école.

 

Visitez le site des architectes : http://delerrancealatrace.pagesperso-orange.fr/

 

  • Lieu : La Planque, Auzits (12).
  • Maîtrise d’ouvrage : Communauté de communes du pays rignacois. Commune d’Auzits.
  • Maîtrise d'oeuvre : Agence De l’errance à la trace, Stéphanie Fabre et Eric Gillet, architectes. BET Fabre, économie.
  • Surface : 429 m2 SHON ; 936 m2 SHOB.
  • Coût : 349 044 € HT, abords compris.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus