PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / LAURÉAT – COMTE ET VOLLENWEIDER – CITÉ ARTISANALE

Cette opération exemplaire vient de recevoir le prix de la Première oeuvre 2007. La cité artisanale offre aux artisans de Valbonne des locaux adaptés à leurs activités, tout en assurant une intégration urbaine et architecturale souvent négligée dans ce type de programme.

Vue extérieure : Cite artisanale, Comte et Vollenweider, Valbonne, prix de la Première Œuvre 2007 - © Serge Demailly
photo n° 1/8
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / LAURÉAT – COMTE ET VOLLENWEIDER – CITÉ ARTISANALE

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2007 : BÂTIMENTS NOMINÉS AU PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE

PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / NOMINÉ – HTC ARCHITECTES – TRANSFORMATION ET EXTENSION D’UN ATELIER

ÉQUERRE D'ARGENT 2007 / NOMINÉ - LEIBAR ET SEIGNEURIN - MAISON DE LA COMMUNAUTÉ DE[...]

Avec l’objectif de préserver le site et l’environnement, la commune de Valbonne a décidé de réaliser pour les artisans locaux la construction d’un ensemble de bâtiments destinés à la vente ou à la location, plutôt que de lancer un simple lotissement artisanal dont la qualité est plus difficilement maîtrisable.

Le projet est implanté sur une parcelle rectangulaire de 17 000 m², en légère pente, plantée de pins et chênes. Le programme prévoyait la construction de 4 500 m² avec 130 places de stationnement. La modularité de la construction est dictée par deux contraintes : les activités sont diverses et les demandes de surfaces varient de 50 à 900 m². Les activités artisanales étant couramment synonymes de nuisances à maîtriser (déchets, stockage, stationnement, etc.), les architectes ont délibérément conçu une véritable cité et non une zone artisanale. Le projet est développé sur un plan carré qui permet de contenir et d’organiser vingt-trois ateliers de plain-pied, de surfaces variées. Les espaces boisés autour des bâtiments restent à l’état naturel et sont accessibles à tous. A l’intérieur de cette enceinte, tous les ateliers sont en vis-à-vis afin de renforcer les synergies.

Le module, obtenu à partir de la trame de 7 x 14 m adoptée pour l’ensemble du projet, est soit divisible par deux pour une surface minimale de 50 m², soit assemblé à d’autres modules pour former des ateliers de 300 m² qui peuvent, à leur tour, être réunis pour répondre aux demandes de grandes surfaces jusqu’à 900 m². La structure principale est en béton : soutènement et dalles admettent une surcharge de 1500 kg/m².

Les voiles périphériques, d’une épaisseur de 20 cm et d’une hauteur constante de 4 m, se décalent dans la pente selon un rythme correspondant à la trame du bâtiment. Les fonds de coffrage en Triply donnent au béton une surface texturée qui accroche la lumière.

Une structure, constituée de poteaux en lamellé collé moisés sur des poutres treillis en bois massif et lamellé collé portant sur la grande longueur, supporte cloisons et toiture. Les façades sont en ossature bois avec remplissage de laine de roche et parements de Triply. Les composants de cette structure ont été préfabriqués en atelier. Les toitures comportent une membrane PVC, et une tôle ondulée galvanisée qui joue le rôle de surtoiture et ménage une lame d’air qui contribue à l’isolation thermique. En façade, les panneaux de bardage en tôle galva sont posés horizontalement ou verticalement selon leur localisation. Les baies hautes sont équipées de grands panneaux de polycarbonate qui filtrent la lumière. L’ensemble construit présente une grande cohérence, tout en proposant des variations de situations intéressantes tant pour l’usage que pour l’image.

 

Visitez le site des architectes : http://www.comtevollenweider.fr/

 

  • Lieu : Valbonne (Alpes-Maritimes)
  • Maîtrise d’ouvrage : ville de Valbonne ; mandataire : Sovalac
  • Maîtrise d'œuvre : Pierre-André Comte et Stéphane Vollenweider, architectes ; Navarro, paysagiste ; Artemis, économiste ; Betor, BET béton ; Steuerwald, BET structure bois
  • Surface : 4 500 m² Shon
  • Coût : 3,582 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

L'ornement est un crime. L'architecture du mouvement moderne, Matt Gibberd, Albert Hill

La persistance du mouvement moderne

19/10/2018

En présentant près de 300 maisons particulières construites entre le début du XXe siècle et aujourd’hui, ce beau livre noir et blanc – qui tient davantage du manifeste visuel que de l’ouvrage historique et scientifique – tente de […]

Configurations pour Tangram, Interstuhl

Salon du mobilier Orgatec : liberté au travail !

18/10/2018

Orgatec est l'occasion de revoir l'aménagement de ses bureaux de fond en comble. Le bureau rêvé existe, dans un confort extraordinaire du tout ajustable, du rangement fixe aux systèmes nomades. Alors à quand la réalité dans nos espaces ? […]

Paola Viganò

Alexandre Chemetoff, Étienne Tricaud et Paola […]

18/10/2018

Au cours de la 5e édition de la biennale d'architecture et d'urbanisme In-Situ à Caen, Frédéric Lenne, commissaire de la manifestation, organise divers rencontres pour débattre de comment faire battre le cœur des villes. Parmi une liste […]

Rendez-vous à suivre

Neuf rendez-vous d'architecture du 19 au 25 […]

18/10/2018

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Les journées nationales de l’architecture Les 19, 20, 21 octobre, partout en France Troisième édition de ces journées […]

L'extension d'une scène musicale à Rio de Janeiro (Brésil), par Oyapock architects

Oyapock livre l'extension d'une scène musicale à […]

17/10/2018

Sur les pentes de la favela de Vigidal, en balcon sur la baie de Rio, cette salle de musique a été agrandie en absorbant et en reliant les constructions voisines. Vocabulaire architectural, implantation et systèmes constructifs locaux favorisent son intégration dans un […]

Mathieu Garcia, Florent Descolas, Adrien Mondine, Raphael Franca et Rodrigo Tamburus

Oyapock

17/10/2018

Issus de l’agence Brenac & Gonzalez et du studio brésilien Arthur Casas, Mathieu Garcia, Florent Descolas, Adrien Mondine, Raphael Franca et Rodrigo Tamburus créent Oyapock en 2015. Leur nom fait référence au fleuve qui sépare la France (Guyane) et le […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus