PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / MENTION – GREGOIRE DUMONT ET OLIVIER LEGRAND – PRÉAU

Le recours à un système constructif rationalisé et le détournement d’objets, que sont le banc et la palissade, ont dicté la réalisation de ce préau en bois situé dans la cour d’une école.

Vue d'ensemble : Préau, Grégoire Dumont et Olivier Legrand, Versailles, prix de la Première oeuvre 2007 / mention - © Michel Thieblin
photo n° 1/7
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / MENTION – GREGOIRE DUMONT ET OLIVIER LEGRAND – PRÉAU

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2007 : BÂTIMENTS NOMINÉS AU PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE

PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / NOMINÉ – HTC ARCHITECTES – TRANSFORMATION ET EXTENSION D’UN ATELIER

ÉQUERRE D'ARGENT 2007 / NOMINÉ - LEIBAR ET SEIGNEURIN - MAISON DE LA COMMUNAUTÉ DE[...]

Commande modeste que celle confiée à Grégoire Dumont et Olivier Legrand, appelés à concevoir un préau pour l’école élémentaire Pierre Corneille à Versailles, une commande née d’un constat de la directrice de l’établissement, à savoir que les enfants passaient plus de temps sous le préau que dans la cour. Située dans le quartier Porchefontaine, au cœur d’un tissu pavillonnaire hétéroclite, l’école est un de ces édifices caractéristiques de l’architecture publique de la IIIe République. A dominante R 2, les bâtiments en briques s’organisent en U autour de la cour de récréation, laquelle est mise à distance de la rue au moyen d’un talus planté. Malgré la fonction basique du programme, protéger les élèves de la pluie et du vent, les architectes souhaitaient faire de cet espace couvert un lieu attrayant et singulier, propice aux jeux et à l’éveil des enfants. Comme le souhaitait la mairie, maître d’ouvrage, le nouveau préau est implanté au fond du site en bordure du talus. Il repose sur un plan carré de 13,60 m de côté plus ou moins clos, selon l’orientation, sur trois de ses façades, la quatrième étant entièrement ouverte sur la cour. Au nord-ouest, le mur est relativement fermé pour se protéger des vents dominants. Côté rue, des percements aléatoires dégagent des vues depuis l’enceinte de l’école vers l’extérieur tandis qu’au sud-est, la paroi est plus ouverte pour laisser passer la lumière. Le préau est entièrement construit en ossature bois. L’idée des architectes a consisté à détourner les objets représentatifs des espaces extérieurs que sont la palissade et le banc, et à les adapter à l’usage des enfants. Ils se sont également attachés à rationaliser le système constructif. Ainsi tous les éléments qui composent le préau – structure, parois et bancs – sont réalisés à partir d’une section unique qui simplifie les assemblages et résout la question des proportions. Les matériaux – essence bois Douglas et zinc noir en couverture – ont été choisis pour leur pérennité et l’absence d’entretien qu’ils nécessitent.
La structure porteuse prend la forme d’une série de fermes, dites « ciseaux », portées par des poteaux situés à chacune de leurs extrémités. Répétées tous les 38 cm, les fermes présentent des entraits plus ou moins longs, ce qui crée un effet de tissage en sous-face. A l’extérieur, la couverture se replie de part et d’autre de la double pente centrale, ce qui permet d’atténuer l’impact de la construction et l’altimétrie générale. Les façades utilisent quant à elles l’empilement horizontal comme mode constructif, ce qui permet d’ajourer la paroi en fonction du degré d’ouverture recherché. Positionnés le long des trois côtés, des bancs répondent à la fonction d’assise en étant intégrés au projet. Enfin, une moquette souple amortissante habille le sol du préau, conférant ainsi à cet espace une dimension quasi domestique.

 

Visitez le site des architectes : http://www.dumont-legrand.fr/index.php

 



 

  • Lieu : école élémentaire Pierre Corneille, quartier de Porchefontaine, Versailles (78).
  • Maîtrise d’ouvrage : Mairie de Versailles.
  • Maîtrise d'oeuvre : Grégoire Dumont et Olivier Legrand, architectes ; Jacques Anglade, ingénieur bois.
  • Surface : 180 m² SHON.
  • Coût : 160 000 € TTC.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Festival 2018 Cime City

Festival Bellastock 2018 - dernière semaine pour […]

22/05/2018

Après une édition 2017 consacrée à la construction en terre crue, le festival Bellastock 2018 intitulé «Cime City» propose de suspendre une ville éphémère dans les arbres. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au dimanche 27 mai […]

Dekleva-Gregoric – Bibliothèque - Venise

Dekleva-Gregoric - Bibliothèque - Venise

18/05/2018

Lors de la Biennale de Venise 2016, les architectes slovènes Dekleva-Gregoric ont aménagé une bibliothèque participative dans une petite salle de l’Arsenal. L’espace ne capte le jour que par deux baies, dont l’une reçoit un sas […]

Dialogues sur l'invention, Roland Simounet, textes réunis et présentés par Richard Klein

Le bréviaire de Roland Simounet

18/05/2018

S’il est à l’honneur ce mois-ci dans les pages d’AMC avec l’article sur le musée de la Préhistoire de Nemours (AMC n°268-avril 2018, p. 66), Roland Simounet est également sous les feux d’une actualité éditoriale, celle de la […]

Felice Varini “Cercles concentriques excentriques” Carcassonne 2018 7e édition d'IN SITU Patrimoine et art contemporain aux château et remparts de la cité de Carcassonne, Porte d'Aude

Felice Varini s’empare de la cité de Carcassonne - […]

18/05/2018

Le Centre des monuments nationaux a choisi de célébrer le 20e anniversaire de l’inscription de la cité de Carcassonne au Patrimoine mondial de l’Unesco en faisant appel à l’artiste Felice Varini. Invité dans le cadre de la 7e édition […]

Prix du mémoire de master en architecture 2018

Prix du mémoire de master en architecture 2018 : […]

17/05/2018

Soucieuse d’encourager la réflexion sur l’architecture, la Fondation Rémy Butler attribue un prix du mémoire de master en Architecture. Le dépôt des candidatures se clôture le 20 juillet 2018. La Fondation dispose d’une somme de 4 000 € […]

Labopop - Extension de maison - Montreuil

Labopop - Extension de maison - Montreuil

17/05/2018

Situé dans un faubourg de Montreuil, le pavillon avait été agrandi il y a une vingtaine d’années par une extension qui dénaturait la relation au jardin. Les architectes de Labopop ont effacé cette intervention pour tirer parti du dispositif en bel […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus