PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / NOMINÉ – GILLES NESA – CENTRE D’ANIMATION ET DE LOISIRS

Dans un quartier en pleine mutation, ce nouvel équipement combine deux volumes traités en opposition qui répondent à l’hétérogénéité programmatique tout en conférant à l’ensemble la vocation de repère qu’impliquait la situation stratégique de la parcelle.

Vue d'ensemble : Centre d’animation et de loisirs, Gilles Nesa, Nice, prix de la Première oeuvre 2007 / nominé - © Serge Demailly
photo n° 1/9
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / NOMINÉ – GILLES NESA – CENTRE D’ANIMATION ET DE LOISIRS

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2007 : BÂTIMENTS NOMINÉS AU PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE

PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / NOMINÉ – HTC ARCHITECTES – TRANSFORMATION ET EXTENSION D’UN ATELIER

ÉQUERRE D'ARGENT 2007 / NOMINÉ - LEIBAR ET SEIGNEURIN - MAISON DE LA COMMUNAUTÉ DE[...]

Situé à l’est de Nice, le quartier de Bon Voyage actuellement en pleine mutation est principalement occupé par de nombreux logements sociaux et des terrains en friche. Il est depuis peu desservi par le tramway et accueillera à terme des équipements culturels, sportifs et commerciaux qui faisaient jusqu’alors défaut dans le quartier. Le nouveau centre d’animation et de loisirs réalisé par l’architecte local Gilles Nesa occupe une position stratégique à l’angle du pont René Coty et de la route de Turin, respectivement requalifiés en mail et en boulevard urbain. Dense et hétérogène, le programme regroupe sur cinq niveaux – dont un dédié au parking – des locaux d’activités physiques et sportives, intellectuelles et artistiques, une salle de spectacle de 300 places, des espaces polyvalents ainsi que des locaux administratifs et des services connexes. En partie occupée par le collège voisin, la parcelle pose d’emblée la question du traitement de l’angle. En équerre, l’ensemble se décompose en deux corps de bâtiment positionnés le long des voies et profite d’un espace résiduel en cœur d’îlot pour créer un atrium central. De l’implantation du volume et des différentes entités programmatiques résultent deux façades clairement identifiables et opposées dans leur traitement. La première est opaque et met en évidence le volume de la salle de spectacle en béton lasuré. En suspension, celui-ci est décollé du sol et repose sur une paroi vitrée protégée par des brise-soleil en tôle perforée. Cette façade est à l’échelle de son environnement direct où se trouvent un centre commercial et le plateau sportif du collège. La seconde inverse le système, avec un socle en béton lasuré surmonté d’un volume en tôle perforée qui abrite les salles de sport et les bureaux. Ce jeu de positif-négatif à l’échelle des façades participe à la vocation de signal qu’impliquait cette position stratégique dans le quartier, notamment à la tombée de la nuit. D’un point de vue constructif, le bâtiment s’appuie en majeure partie sur une structure en béton associant voiles et dalles, ou poteaux et dalles dans le cas des façades vitrées. Des poutres coulées en place ou précontraintes viennent compléter le système dans les cas spécifiques du parking et de la salle de spectacle. Au cœur du projet, l’atrium est quant à lui traité différemment par une charpente métallique qui permet de gérer la grande portée et les différents joints de dilatation.

 

  • Lieu : 2 Pont René Coty, Nice (06).
  • Maîtrise d’ouvrage : Ville de Nice.
  • Maîtrise d'oeuvre : Gilles Nesa, architecte ; Sudéquip, BET.
  • Surface : 2370 m² SHON.
  • Coût : 4,6 M€ TTC.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Immeuble de bureaux Anis, Dimitri Roussel et Nicolas Laisné, Nice, 2018

Des terrasses de travail imaginées par Nicolas […]

18/09/2019

Pour concevoir un immeuble de bureaux au sein de la ZAC Méridia à Nice, conçue et pilotée par l’agence Devillers et Associés, les architectes Nicolas Laisné et Dimitri Roussel se sont demandé ce qu’est un lieu de travail aujourd’hui. […]

Notre nid par Maxence Grangeot, Festival des Architectures Vives, Montpellier, 2019

Appel à candidatures pour le Festival des […]

18/09/2019

Avec pour objectif de faire découvrir le travail de jeunes architectes, paysagistes et urbanistes, le Festival des Architectures Vives (FAV) ouvre les portes de cours d'hôtels particuliers dans le centre historique de Montpellier, où sont exposées des installations […]

Nicolas Laisné et Dimitri Roussel

Nicolas Laisné et Dimitri Roussel - Portrait

18/09/2019

Fondée en 2003 par Nicolas Laisné (diplômé de Marne-la-Vallée la même année) et rejointe en 2010 par Dimitri Roussel (diplômé de La Villette en 2007), l’agence d’architecture Laisné-Roussel est à l'origine de […]

Tod Williams et Billie Tsien à leur agence à New York, 2019

Tod Williams et Billie Tsien sont les lauréats du […]

17/09/2019

Depuis 1988, la Japan Art Association, plus ancienne fondation culturelle du Japon, décerne chaque année le Praemium Imperiale. Un prix qui récompense des disciplines aussi variées que l’architecture, la peinture, la sculpture, la musique et le […]

Vue intérieure de la bibliothèque l'Heure Joyeuse, Ellena Mehl architectes, Paris, 2018

L'Heure Joyeuse d'Ellena Mehl architectes

17/09/2019

Dans le 5e arrondissement de Paris, à quelques encablures de la place Saint-Michel, le bâtiment datant de 1975 et abritant la bibliothèque l’Heure Joyeuse devenait vétuste et non conforme à l’accueil du public. La mission de l’agence Ellena Mehl […]

Extérieur du Groupe scolaire Miriam Makeba, TOA, Nanterre, 2019

TOA livre la première école en terre crue […]

16/09/2019

C’est à Nanterre (Hauts-de-Seine) que le premier bâtiment public en terre crue voit le jour en Ile-de-France. La municipalité souhaitait, lors du concours en 2015, expérimenter un nouveau matériau avec pour objectif un groupe scolaire « à […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus