PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / NOMINÉ – JEAN-CHARLES LIDDELL – MAISON MAGICKUB

Envisagée comme une structure habitée, cette maison de forme cubique conjugue économie du système constructif et mise en valeur des qualités d’une parcelle relativement contrainte.

Vue d'une façade : Maison Magickub, Jean-Charles Liddell, Saint-Cyr-sur-Loire, prix de la Première oeuvre 2007 / nominé - © Clément Darrasse
photo n° 1/8
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / NOMINÉ – JEAN-CHARLES LIDDELL – MAISON MAGICKUB

Réalisée dans le dernier tiers d’une parcelle, la maison a la forme d’un cube au sein duquel s’organisent les différents espaces sur deux niveaux.

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2007 : BÂTIMENTS NOMINÉS AU PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE

PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / NOMINÉ – HTC ARCHITECTES – TRANSFORMATION ET EXTENSION D’UN ATELIER

ÉQUERRE D'ARGENT 2007 / NOMINÉ - LEIBAR ET SEIGNEURIN - MAISON DE LA COMMUNAUTÉ DE[...]

Située sur les hauteurs de Tours, dans la commune de Saint-Cyr-sur-Loire, cette maison présente la particularité d’être celle où vit l’architecte qui l’a conçue, Jean-Charles Liddell, et sa famille. Concevoir sa propre habitation avec un budget serré, tel était donc l’enjeu de ce projet qui devait également tirer parti d’un site complexe. Ancien verger d’un pavillon des années soixante, ce dernier, orienté est-ouest, se trouve au cœur d’un ancien bourg devenu résidentiel. L’accès s’effectue par un chemin qui s’étire depuis la rue pour desservir le cœur d’îlot et les 60 x 15,5 m qu’offre la parcelle non seulement enclavée, mais également contrainte par d’imposants vis-à-vis sur trois de ses côtés et l’obligation de construire à trois mètres des limites séparatives. La maison est réalisée dans le dernier tiers du terrain afin de préserver une vaste surface plantée d’arbres fruitiers. Elle prend la forme d’un cube de 9,43 m de côté au sein duquel s’organisent les différents espaces sur deux niveaux. Calée à l’est du volume, une bande servante regroupe cuisine, arrière-cuisine et sanitaires au rez-de-chaussée, tandis qu’à l’étage sont juxtaposées chambres et salle de bains dans cette même épaisseur. Le reste de l’espace intérieur est simplement partitionné au moyen de deux voiles en bois régulièrement ajourés, l’un au rez-de-chaussée, l’autre à l’étage. S’articulant à la perpendiculaire autour d’un poteau central de contreventement, ils séparent ainsi la salle à manger du salon en bas et la salle de jeux au niveau supérieur. Filtrant la lumière naturelle ou artificielle, ces voiles créent des effets cinétiques et des ambiances lumineuses qui diffèrent selon les moments de la journée.
L’économie régit ici le principe constructif et le choix de matériaux bruts. De la charpente au bardage, la maison réalisée en ossature bois se compose de huit panneaux pré-assemblés et livrés sur place dans un semi-remorque, l’ensemble ayant été monté en cinq jours. Un principe constructif qui permettait également de pallier les difficultés d’accès au site.
En ce qui concerne les ouvertures, celles-ci sont définies en fonction de l’orientation et des vues. Les chambres sont dotées de baies verticales cadrant sur le jardin et évitant les vis-à-vis. Bénéficiant d’une double hauteur, le salon s’ouvre quant à lui entièrement sur l’arrière de la parcelle, lequel est traité comme une pièce extérieure, plus intime que le jardin car protégée des vis-à-vis. Verticalement bardée de lames de bois Douglas, la façade est ponctuellement doublée de coulissants en mailles d’acier déployé qui participent à la protection solaire des grandes baies. Au sud, un grand coulissant vertical positionné en partie supérieure de la façade est prévu pour n’être manipulé que deux fois dans l’année : au printemps, il est rabattu sur la paroi vitrée pour limiter la température intérieure pendant les mois les plus chauds ; à l’automne, il se glisse sur le bardage pour profiter au maximum des apports solaires.

 

Visitez le site de l'architecte : http://www.atelierrvl.com/

 

  • Lieu : Rue Anatole France, Saint-Cyr-sur-Loire (37).
  • Maîtrise d’ouvrage : Camille et Jean-Charles Liddell.
  • Maîtrise d'oeuvre : Jean-Charles Liddell, architecte ; Pierre-Alexandre Cochez, Easy Garden, paysagiste.
  • Surface : 130 m² SHON.
  • Coût : 108 000 € HT.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Transformation de 530 logements, Grand Parc Bordeaux, Lacaton & Vassal architectes; Frédéric Druot Architecture; Christophe Hutin Architecture

Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe […]

19/02/2019

Parmi les 7 réalisations françaises encore en lice pour obtenir le prix Mies van der Rohe 2019, seule l'opération Grand Parc, de transformation de 530 logements conçue à Bordeaux par Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin, reste […]

Transformation de 530 logements, Grand Parc Bordeaux, Lacaton & Vassal architectes; Frédéric Druot Architecture; Christophe Hutin Architecture

Jardins d'hiver et balcons en extension, la […]

19/02/2019

Seule réalisation française sélectionnée parmi les finalistes du prix Mies van der Rohe 2019, l'opération Grand Parc conçue à Bordeaux par Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin expérimente le béton […]

Immeuble de bureaux, Baumschlager Eberle Architekten Paris (architecte principal), SCAPE (architecte associé), ZAC des Batignolles, Paris XVIIe arr.

Forêt de bois sous peau d'alu, par Baumschlager […]

19/02/2019

L’immeuble de bureaux à énergie positive imaginé par les agences d'architecture Baumschlager Eberle et Scape déploie sa structure bois sur la dalle de recouvrement du faisceau ferroviaire de la gare Saint-Lazare, dans la ZAC Clichy-Batignolles (Paris, XVIIe […]

Rising Talent Awards, Chen Hingyu, Pin Wall Light, Bentu

Jeune design made in China, aux Galeries Lafayette

18/02/2019

Le jeune design chinois a fait l’objet d’un double focus en ce début d’année. Lors du salon Maison&Objet au mois de janvier 2019, au cœur des Rising Talent Awards, et en écho, dans l'exposition de la sélection aux Galeries Lafayette […]

Qui a dit?

Qui a dit: "Le symbolisme est essentiel dans […]

18/02/2019

Une citation, trois possibilités. Qui a dit: "Le symbolisme est essentiel dans l'architecture"? Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa, Denise Scott Brown et Robert Venturi ou Jacques Herzog et Pierre de Meuron? La réponse, en image.   "A la base de […]

Bjarke Ingels, architecte, agence BIG

Bjarke Ingels, agence BIG - portrait

18/02/2019

Fondée en 2006 par l’architecte danois Bjarke Ingels –ancien collaborateur de Rem Koolhaas et ancien associé de Julien de Smedt (Plot)–, l’agence BIG regroupe architectes, designers, urbanistes, paysagistes et chercheurs, à Copenhague, New York et […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus