PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / NOMINÉ – PIERRE MINASSIAN– MAISON BISCUIT

Largement ouverte sur le paysage environnant, cette maison exprime son identité à travers un ouvrage réalisé par l’architecte lui-même : un rideau de bois qui vient habiller et protéger la façade est.

Vue générale : Maison biscuit, Pierre Minassian, Lyon, prix de la Première oeuvre 2007 / nominé - © Erick Saillet
photo n° 1/10
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / NOMINÉ – PIERRE MINASSIAN– MAISON BISCUIT

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2007 : BÂTIMENTS NOMINÉS AU PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE

PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / NOMINÉ – HTC ARCHITECTES – TRANSFORMATION ET EXTENSION D’UN ATELIER

ÉQUERRE D'ARGENT 2007 / NOMINÉ - LEIBAR ET SEIGNEURIN - MAISON DE LA COMMUNAUTÉ DE[...]

Située dans la région lyonnaise, au cœur des Monts d’or, cette maison occupe une parcelle polygonale présentant une déclivité importante, de 26 à 50 %. Elle bénéficie de larges vues panoramiques sur le paysage, vues qu’il s’agissait pour Pierre Minassian d’exploiter au maximum. L’édifice prend la forme d’un parallélépipède rectangle encastré dans la pente et orienté est-ouest. Sur un plan de 23 x 7 m, la maison s’organise sur deux niveaux, un rez-de-chaussée haut et un rez-de-chaussée bas, qui donnent tous deux de plain-pied sur le jardin. L’accès s’effectue par un chemin situé en contre-haut de la parcelle. Largement ouvert sur la vue, le niveau inférieur abrite un séjour-cuisine et un atelier-bureau. Au-dessus se trouvent les quatre chambres orientées sur le jardin et deux salles de bains. L’ensemble des pièces est éclairé naturellement via de grands châssis vitrés toute hauteur, juxtaposés sur toute la longueur des façades principales. La protection solaire des chambres situées au rez-de-chaussée haut est assurée par un rideau en bois coulissant et orientable. Sur le principe d’une cotte de mailles, celui-ci se compose de pièces de bois cousues entre elles, toutes identiques. L’architecte n’ayant pas trouvé d’entreprise pour effectuer cet ouvrage, il l’a finalement réalisé lui-même en consacrant pas moins de deux cents heures à la découpe et à l’assemblage. Fixé sur un rail, le rideau est aisément manipulable par les usagers grâce à un système de poulies. L’obturation des chambres et l’apport solaire peuvent être ainsi simplement réglés au gré des besoins et selon les différents moments de la journée. La répétition du motif crée également des jeux de lumière qui viennent animer les espaces intérieurs. Etiré sur toute la longueur de la façade, le rideau s’interrompt seulement pour dévoiler la double hauteur du salon. La maison repose sur une structure mixte associant béton et acier. En accord avec la simplicité du volume de la maison, les matériaux utilisés sont volontairement laissés bruts. Visible depuis les parcelles avoisinantes, la couverture est envisagée comme une cinquième façade et traitée en toiture plantée.

 

Visitez le site de l’architecte : http://www.pierre-minassian.fr/

 

 

  • Lieu : Lyon, (69).
  • Maîtrise d’ouvrage : privée.
  • Maîtrise d'oeuvre : Pierre Minassian, architecte.
  • Surface : 270 m² SHON.
  • Coût : non communiqué.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Transformation de 530 logements, Grand Parc Bordeaux, Lacaton & Vassal architectes; Frédéric Druot Architecture; Christophe Hutin Architecture

Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe […]

19/02/2019

Parmi les 7 réalisations françaises encore en lice pour obtenir le prix Mies van der Rohe 2019, seule l'opération Grand Parc, de transformation de 530 logements conçue à Bordeaux par Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin, reste […]

Transformation de 530 logements, Grand Parc Bordeaux, Lacaton & Vassal architectes; Frédéric Druot Architecture; Christophe Hutin Architecture

Jardins d'hiver et balcons en extension, la […]

19/02/2019

Seule réalisation française sélectionnée parmi les finalistes du prix Mies van der Rohe 2019, l'opération Grand Parc conçue à Bordeaux par Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin expérimente le béton […]

Immeuble de bureaux, Baumschlager Eberle Architekten Paris (architecte principal), SCAPE (architecte associé), ZAC des Batignolles, Paris XVIIe arr.

Forêt de bois sous peau d'alu, par Baumschlager […]

19/02/2019

L’immeuble de bureaux à énergie positive imaginé par les agences d'architecture Baumschlager Eberle et Scape déploie sa structure bois sur la dalle de recouvrement du faisceau ferroviaire de la gare Saint-Lazare, dans la ZAC Clichy-Batignolles (Paris, XVIIe […]

Rising Talent Awards, Chen Hingyu, Pin Wall Light, Bentu

Jeune design made in China, aux Galeries Lafayette

18/02/2019

Le jeune design chinois a fait l’objet d’un double focus en ce début d’année. Lors du salon Maison&Objet au mois de janvier 2019, au cœur des Rising Talent Awards, et en écho, dans l'exposition de la sélection aux Galeries Lafayette […]

Qui a dit?

Qui a dit: "Le symbolisme est essentiel dans […]

18/02/2019

Une citation, trois possibilités. Qui a dit: "Le symbolisme est essentiel dans l'architecture"? Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa, Denise Scott Brown et Robert Venturi ou Jacques Herzog et Pierre de Meuron? La réponse, en image.   "A la base de […]

Bjarke Ingels, architecte, agence BIG

Bjarke Ingels, agence BIG - portrait

18/02/2019

Fondée en 2006 par l’architecte danois Bjarke Ingels –ancien collaborateur de Rem Koolhaas et ancien associé de Julien de Smedt (Plot)–, l’agence BIG regroupe architectes, designers, urbanistes, paysagistes et chercheurs, à Copenhague, New York et […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus