PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / NOMINÉ – XLGD – IMMEUBLE DE BUREAUX

Appelés à concevoir un bâtiment pour héberger les bureaux d’un fabricant de briques sur le site de son usine, les architectes Günther Domenig et Xavier Lagurgue (XLGD), ont imaginé une mise en œuvre innovante des produits de la société.

Vue d'ensemble : Immeuble de bureaux, XLGD, Ollainville, prix de la Première oeuvre 2007 / nominé - © Christophe Kicherer
photo n° 1/8
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / NOMINÉ – XLGD – IMMEUBLE DE BUREAUX

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2007 : BÂTIMENTS NOMINÉS AU PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE

PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / NOMINÉ – HTC ARCHITECTES – TRANSFORMATION ET EXTENSION D’UN ATELIER

ÉQUERRE D'ARGENT 2007 / NOMINÉ - LEIBAR ET SEIGNEURIN - MAISON DE LA COMMUNAUTÉ DE[...]

Réalisé pour le fabricant de briques en terre cuite Wienerberger, ce bâtiment se trouve à Ollainville, commune de l’Essonne. Il abrite les bureaux de l’unité de production de briques de parement de l’entreprise. Pour la maîtrise d’œuvre, la commande relevait quasiment de l’exercice, l’enjeu du projet étant de se montrer innovant dans la mise en œuvre des briques provenant de l’usine distante de 50 m. Par ailleurs, la façade imposante de cette dernière impliquait l’échelle du nouvel édifice qui se devait d’offrir un pendant équivalent. La morphologie du nouveau bâtiment est celle d’une barre suspendue de 52 m de longueur, reposant sur les trois plots qui composent le rez-de-chaussée. Réalisée en briques, la façade du premier étage repose sur le principe d’un motif géométrique et répétitif formant un damier bicolore aux coloris « terre dorée » et « coq de bruyère ». Les architectes ont mis au point avec l’entreprise une technique de pose qui a consisté à utiliser une colle à la place du traditionnel mortier, afin de minimiser la présence des joints et de renforcer ainsi la matérialité de la brique. Les réservations pour les ouvertures font partie intégrante de ce damier dont elles semblent avoir été simplement soustraites. L’effet recherché est renforcé par l’absence de menuiseries apparentes et les bords dentelés qui encadrent les fenêtres. Les deux façades principales et les pignons inversent la couleur dominante du damier : rouge métallique sombre sur la route qui longe l’édifice, jaune face à l’usine existante. Au rez-de-chaussée, la brique a également été utilisée de façon inédite pour les deux plots situés aux extrémités. Des plaquettes de parement ont été posées à l’envers pour rendre visible la texture rugueuse et les nervures verticales qui accrochent la lumière d’une tout autre manière. Enfin, parce qu’il s’agissait logiquement de recourir au maximum aux produits du fabricant, la structure du bâtiment est réalisée en « Monomur », solution qui fait également partie de la gamme. Intégrant l’isolation thermique, des blocs de 37,5 cm d’épaisseur sont utilisés au rez-de-chaussée tandis qu’à l’étage, un Monomur de 20 cm assorti d’un doublage en plaques de plâtre, d’un vide d’air, de l’isolation et des briques de parement, compose les murs porteurs.

 

Visitez le site des architectes : http://www.xlgd.fr/

 

 

 

  • Lieu : route de la Roche, Ollainville (91).
  • Maîtrise d’ouvrage : Wienerberger SAS.
  • Maîtrise d'oeuvre : Günther Domenig et Xavier Lagurgue, XLGD et associés, architectes.
  • Surface : 750 m² SHON.
  • Coût : 1 050 000 € TTC.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

L'ornement est un crime. L'architecture du mouvement moderne, Matt Gibberd, Albert Hill

La persistance du mouvement moderne

19/10/2018

En présentant près de 300 maisons particulières construites entre le début du XXe siècle et aujourd’hui, ce beau livre noir et blanc – qui tient davantage du manifeste visuel que de l’ouvrage historique et scientifique – tente de […]

Configurations pour Tangram, Interstuhl

Salon du mobilier Orgatec : liberté au travail !

18/10/2018

Orgatec est l'occasion de revoir l'aménagement de ses bureaux de fond en comble. Le bureau rêvé existe, dans un confort extraordinaire du tout ajustable, du rangement fixe aux systèmes nomades. Alors à quand la réalité dans nos espaces ? […]

Paola Viganò

Alexandre Chemetoff, Étienne Tricaud et Paola […]

18/10/2018

Au cours de la 5e édition de la biennale d'architecture et d'urbanisme In-Situ à Caen, Frédéric Lenne, commissaire de la manifestation, organise divers rencontres pour débattre de comment faire battre le cœur des villes. Parmi une liste […]

Rendez-vous à suivre

Neuf rendez-vous d'architecture du 19 au 25 […]

18/10/2018

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Les journées nationales de l’architecture Les 19, 20, 21 octobre, partout en France Troisième édition de ces journées […]

L'extension d'une scène musicale à Rio de Janeiro (Brésil), par Oyapock architects

Oyapock livre l'extension d'une scène musicale à […]

17/10/2018

Sur les pentes de la favela de Vigidal, en balcon sur la baie de Rio, cette salle de musique a été agrandie en absorbant et en reliant les constructions voisines. Vocabulaire architectural, implantation et systèmes constructifs locaux favorisent son intégration dans un […]

Mathieu Garcia, Florent Descolas, Adrien Mondine, Raphael Franca et Rodrigo Tamburus

Oyapock

17/10/2018

Issus de l’agence Brenac & Gonzalez et du studio brésilien Arthur Casas, Mathieu Garcia, Florent Descolas, Adrien Mondine, Raphael Franca et Rodrigo Tamburus créent Oyapock en 2015. Leur nom fait référence au fleuve qui sépare la France (Guyane) et le […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus