Prix de la Première Œuvre 2019: le patrimoine, de l'ordinaire à l'intemporel

Le prix de la Première Œuvre 2019 est attribué à l'atelier de verrerie de l'artiste Emmanuel Barrois à Brioude (Haute-Loire), conçu par l'agence Antoine-Dufour Architectes. Un projet de réhabilitation mesuré, qui préserve les qualités d’envergure et de structure d'une ancienne halle ferroviaire, révélant ainsi son intemporalité.

Lauréat du prix Première Œuvre 2019, atelier de verrerie à Brioude (Haute-Loire), Antoine Dufour Architectes, Sydec Allier Allagnon (maître d’ouvrage) - © Marine Boutron/Antoine Dufour Architecte
photo n° 1/10
Zoom sur l'image Prix de la Première Œuvre 2019: le patrimoine, de l'ordinaire à l'intemporel

Articles Liés

Antoine-Dufour architectes, portrait des lauréats du prix de la Première Œuvre 2019

L'héroïsme bleu et brut de Charles-Henri Tachon, lauréat de l'Équerre d'argent 2019

Équerre d'argent 2019: le palmarès complet

Une halle ferroviaire à l’abandon, un maître verrier en mal d’espace et des architectes soucieux de travailler sur le «capital que constitue l’existant». Dire que la réussite d’un projet tient à une telle alchimie est convenu. Pourtant, à Brioude, la désinvolture de l’artiste Emmanuel Barrois, peu enclin à figer le programme de son futur espace de travail, a permis à Aymeric Antoine et Pierre Dufour d’illustrer leur préoccupation pour la transformation du bâti disponible. Question conjoncturelle dans un monde qui a conscience de ses limites, déontologique même, pour ces jeunes professionnels -dont l’un, Pierre Dufour, est architecte en chef des monuments historiques. L’économie du projet -moins de 1000€/m2- et la nécessité d’un aménagement conçu parallèlement à son chantier les ont obligés à s’en tenir aux détails. Si d’importants travaux sont réalisés (reprise en sous-œuvre des maçonneries, remplacement de pièces de charpente, réfection de la couverture), ils le sont sans ambages.

Frugale étrangeté

Les trois halles de 500 m2 conservent leur envergure pour être des outils de travail simples et efficaces. Les bureaux, installés dans des volumes en bois calés sur la hauteur des aisseliers, n’entravent pas la lecture longitudinale de la charpente, toile d’araignée géante donnant la mesure des intérieurs. Tout se joue dans l’intelligence du dessin: pour respecter la modénature de la façade en maîtrisant les coûts, de grands verres fixes sont surmontés d’une imposte en mélèze reprenant le cintre des linteaux d’origine. Cadrant un parvis, un volume énigmatique à la Olgiati s’extrait des halles. Telle une hernie, son étrangeté manifeste l’agitation intérieure. Pour renforcer l’abstraction plastique, les traits de banche ont été gommés au coulage du béton et les agrégats de basalte locaux, mis en scène par un sablage appuyé. C’est là toute l’ambivalence de cette génération, désireuse de respecter l’existant sans s’effacer, et pour qui la frugalité est aussi une posture esthétique.

 

  • Lieu : Brioude, Haute-Loire
  • Maîtrise d’ouvrage : Sydec Allier Allagnon
  • Maîtrise d'œuvre : Antoine-Dufour Architectes ; Debost, OPC ; Betem centre, BET TCE ; Apave, bureau de contrôle ; Centre de gestion de la fonction publique territoriale, coordination SPS
  • Programme : 2 halles pour la production de verre architectural, une halle de recherche et d’exposition, bureaux, cuisine, sanitaires, aménagements extérieurs
  • Surface : 1 550 m2 SP
  • Coût : 1,48 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Nommés à la Première Œuvre 2019, 12 logements sociaux à Jouques (Bouches-du-Rhône), Atelier EGR (architecte), Famille et Provence (maître d’ouvrage)

Construire la densité, en périphérie - 12 […]

28/01/2020

Les architectes de l'Agence EGR font le pari de la densité pour cet ensemble de 12 logements sociaux, livré en périphérie de Jouques (Bouches-du-Rhône). Questionner l’étalement urbain qui submerge les campagnes relève de la déontologie […]

Habiter la terre, L’art de bâtir en terre crue : traditions, modernité et avenir,  ouvrage collectif sous la dir. de Jean Dethier

Jean Dethier fait l'éloge de la Terre crue, au […]

28/01/2020

A l'occasion de la sortie de l'édition en quatre langues de son ouvrage Habiter la Terre (Flammarion, 2019), l'architecte Jean Dethier donnera une conférence illustrée, le 7 février 2020 au Centre Wallonie-Bruxelles, à Paris. Bien que dans ces temps de […]

Aurélie Cousi, nommée aux fonctions de directrice, adjointe au directeur général des patrimoines, chargée de l’architecture

Aurelie Cousi nommée directrice de l’Architecture

28/01/2020

Le ministère de la Culture va enfin avoir une directrice chargée de l’architecture qui rentrera en fonction le 1er février prochain. Sur proposition de Franck Riester, ministre de la Culture, le Président de la République a nommé  en Conseil des […]

Point de vue sur l'enseignement de l'architecture

"Cessons d'opposer théoriciens et praticiens", […]

27/01/2020

Des architectes, des géographes et des urbanistes, enseignants et chercheurs au sein des écoles d'architecture, réagissent collectivement à l'appel à contributions lancé par la Société français des architectes (SFA). Dans un […]

Albums des jeunes architectes et paysagistes 2020

Ajap 2020: les candidatures sont ouvertes !

27/01/2020

Les jeunes professionnels de France et de Navarre l'attendaient avec impatience: l'ouverture des candidatures aux Albums des jeunes architectes et paysagistes 2020. C'est enfin lancé et il va falloir être efficace. Date limite d'inscription: 14 février 2020. […]

L’escargot, la méduse et le bégonia, projet lauréat Europan 15, site de Rochefort Océan

Europan 15: L'escargot, la méduse et le begonia, […]

24/01/2020

Concours d’idées biennal ouvert aux architectes, paysagistes et urbanistes européens âgés de moins de 40 ans, Europan a dévoilé sa 15e cuvée, lancée sur le thème “La ville […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus