Reconversion de l’ancien Hôpital de Meursault - Simon Buri et Jung Architectures

A Meursault, village phare des grands vins de Bourgogne, Simon Buri et Jung Architectures ont transformé en salles d’exposition l’ancienne «Léproserie» fondée par Hugues II, duc de Bourgogne, au début du XIIe siècle. Inscrit à l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques depuis 1926, cet ensemble architectural s’est adjoint une extension, pour la création d’une salle communale.

Réhabilitation de la Léproserie de Meursault - Simon Buri architecte et Jung architectures - © Martin Argyroglo
photo n° 1/12
Zoom sur l'image Reconversion de l’ancien Hôpital de Meursault - Simon Buri et Jung Architectures

La commune de Meursault a acquis en 1990 les bâtiments de l’Ancien Hôpital fondé par Hugues II, duc de Bourgogne, au début du XIIe siècle. S’inscrivant dans le schéma du classement des Climats du vignoble bourguignon au patrimoine mondial de l’Unesco et dans un projet de réaménagement touristique du site, le projet réalisé par Simon Buri et Jung Architectures avait pour objectif premier de protéger et préserver ce patrimoine historique en le réhabilitant dans le respect du bâti, mais également de créer un ensemble capable d’accueillir des événements publics en toutes saisons.

L’organisation programmatique

La porterie abrite le bureau d’informations touristiques. La salle des pauvres et la chapelle, qui bénéficie d’une ouverture autonome sur le parvis, regroupent les espaces d’expositions temporaires. À proximité immédiate de la porterie, la salle communale est située dans une aile contiguë rebâtie, et s’insère dans les murs de pierre remontés à l’identique. Elle vient clore un espace extérieur avec la chapelle, métaphore lointaine d’un cloître, et permet aux différentes salles de bénéficier d’aires d’extension plus intimes et protégées, organisées autour d’un jardin.

La sauvegarde patrimoniale

L’intervention s’inscrit dans une histoire faite d’additions et de destructions successives. D’importants travaux de restauration ont ainsi permis la sauvegarde de cet ensemble patrimonial. L’objectif pour les parties anciennes était une reconstruction au plus proche de leur configuration initiale. Une campagne de fouilles archéologiques a révélé les fondements du site. Les éléments significatifs encore présents ont été réutilisés de façon systématique et réorganisés dans leur logique de départ (charpente, baies, niveaux, etc.). Les baies toujours en place ont été rouvertes afin de profiter au maximum de l’éclairage naturel. La création de vitraux contemporains a été privilégiée.

Un monolithe contemporain en zinc

La conception de l’extension contemporaine a été guidée par ce même souci de respect des dispositions d’origine du lieu. L'extension est sobre et minimaliste, jouant avec des matériaux éternels comme la pierre de Bourgogne et le bois, mais aussi plus récents comme le béton, le verre et le zinc. S’insérant dans les murs qui ont été reconstruits et qui restent en partie visibles à l’intérieur, le nouveau bâtiment cherche à établir un dialogue, par ses inflexions géométriques, avec l’architecture des constructions anciennes. La coque du monolithe contemporain a été réalisée en zinc Azengar®, produit nouvellement créé par la société VMZ. La matérialité de ce zinc, par sa minéralité et sa rugosité, a permis d’établir une surprenante harmonie avec la pierre de Bourgogne. Depuis la porterie, les ouvertures se font de plus en plus denses et ouvertes, faisant évoluer les espaces intérieurs de la pénombre à la pleine lumière, et multipliant les cadrages sur le paysage et l’architecture historique.

 

  • Lieu : Meursault, Côte d’Or
  • Maîtrise d’ouvrage : Commune de Meursault
  • Maîtrise d'oeuvre : : Simon Buri, architecte mandataire (partie patrimoniale); Jung Architectures, architecte associé (partie contemporaine); Jean-Claude Calédonien, chef de projet; Groupe SLH, BET TCE; ECRH, économiste
  • Programme : Reconversion de l’ancien Hôpital du XIIe siècle, classé à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques, en salles d’exposition et extension du bâti pour la création d’une salle communale
  • Surface : 450 m² SHON + 3 000 m² de jardin
  • Calendrier : livraison en mars 2015
  • Coût : 2,8 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Série d’assises BW#, Sebastien Wierinck, édition Cyria, Place Thiers Nancy (54)

Vers le renouveau des bancs publics ?

22/02/2018

L’art de poser son postérieur en extérieur fait partie des recherches récurrentes des concepteurs de mobilier. Quatre projets au banc d’essai, à destination des terrasses, des jardins et des espaces publics.  Le mobilier urbain est le moyen de faire vivre […]

Rendez-vous à suivre

Six rendez-vous d'architecture, du 23 février au […]

22/02/2018

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Portes ouvertes de l’Ensa Strasbourg Le 24 février, de 10h à 17h Informations Poésie de la lumière Jusqu’au 24 […]

Mélodie - Panicale - Résidence étudiante - La Verrière - ITAR - 2016

Gaëla Blandy: photographe sur la corde sensible […]

22/02/2018

Chaque semaine, AMC donne la parole à un photographe d'architecture pour commenter l'une de ses prises de vues. Invité de cette série: Gaëla Blandy «  J’errais comme un fantôme dans la résidence étudiante, […]

Gulizzi + Auer & Weber, Palais des sports, Aix-en-Provence

Gulizzi + Auer & Weber - Palais des sports - […]

21/02/2018

En épousant symboliquement la courbure des gradins, la forme singulière de l’Aréna du pays d’Aix évoque le mouvement et devient un signal visible depuis l’A51 en direction de Marseille. Son enveloppe s’apparente à un entrelacs […]

Lucio Fontana, Ambiente spaziale con neon, 1967/2017, installation Pirelli HangarBicocca, Milan, 2017 ;  Fondazione Lucio Fontana

Derniers jours pour découvrir Lucio Fontana à […]

21/02/2018

A Milan, une visite au HangarBicocca s’impose, autant pour la sélection des œuvres, que par les possibilités qu’offre son espace magistral. Dans Ambiente spaziale, les boîtes de lumière de Lucio Fontana offrent une perspective chromatique […]

Katharina Grosse, The Horse Trotted Another Couple of Metres, Then it Stopped, 2017, acrylique sur tissu, Carriageworks, Sydney

Immersion totale dans une oeuvre d'art bariolée à […]

21/02/2018

L’artiste allemande Katharina Grosse a investi le centre d’art contemporain Carriageworks à Sydney en y déployant une installation monumentale, aussi mouvante qu’immersive.   Intitulée « The Horse Trotted Another Couple of Metres, Then it Stopped […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus