RÉHABILITATION D'UNE MÉDIATHÈQUE - BÉTILLON/DORVAL-BORY - NOMINÉ POUR LE PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE 2014

Pourquoi s’arrêter à une remise aux normes quand la réhabilitation de cette médiathèque permettrait d’augmenter sa capacité d’accueil et d’en améliorer le confort ? Car dans cette moitié aux formes alambiquées d’une opération mixte (piscine-médiathèque) datant des années 1990, la toiture fuit, l’organisation des collections est fouillie et les espaces de consultation très sombres. 

- © NICOLAS DORVAL-BORY
photo n° 1/6
Zoom sur l'image RÉHABILITATION D'UNE MÉDIATHÈQUE - BÉTILLON/DORVAL-BORY - NOMINÉ POUR LE PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE 2014

  Pour cette réhabilitation, les architectes ont choisi de réisoler par l’intérieur, réenduire et peindre en blanc cette moitié aux formes alambiquées d’une opération mixte (piscine-médiathèque) datant des années 1990.

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2014 : BÂTIMENTS NOMINÉS AU PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE CINQ LOGEMENTS - RAMDAM - NOMINÉ POUR LE PRIX DE LA[...]

FOYER DE JEUNES TRAVAILLEURS ET CRÈCHE - CHARTIER DALIX/AVENIER CORNEJO - NOMINÉ À[...]

Choisissant de composer dans l’emprise de l’existant – réisolé par l’intérieur, réenduit et peint en blanc –, les architectes profitent de la dépose de l’ancienne toiture pour modifier le profil de la couverture et créer des mètres carrés dans la hauteur. Les deux excroissances de la face nord sont surélevées d’un niveau avec la nouvelle structure métallique mise en œuvre. Bardées d’Inox et largement vitrées, elles expriment une certaine neutralité obtenue à moindre coût qui façonne le confort et la singularité des différents espaces sans gommer l’histoire et les habitudes d’usages d’un équipement à succès. Dans ce plateau libre où les sections ont été réorganisées, les qualités atmosphériques nécessaires à chacune sont obtenues par des dispositifs techniques simples mais dont les qualités graphiques sont mises en scène : des panneaux acoustiques en pointe de diamant suspendus délimitent les zones où l’absorption doit être optimale, les alcôves informatiques sont bardées d’un revêtement en fibre de bois noir absorbant lumière et son pour renforcer la sensation d’isolement. L’administration n’a pas changé de place mais son plan est rationalisé, tout comme le dessin des baies pour augmenter la surface des percements et donc l’apport en lumière naturelle. Le cylindre aveugle qui abritait le cyberespace est ouvert pour moitié et devient le support d’un nouvel escalier. La toiture, désormais accessible, est une terrasse que se sont appropriée les lycéens pour réviser au soleil.

 

Visitez le site des architectes :
www.nicolasdorvalbory.fr

www.raphaelbetillon.fr

 

  • Lieu : Onet-le-Château, Aveyron
  • Maîtrise d’ouvrage : Ville d’Onet-le-Château
  • Maîtrise d’œuvre : Raphaël Bétillon et Nicolas Dorval-Bory, architectes; JP Delomenie, économiste; Betec, BET structure; DS Ingénierie, BET fluides et thermique; Gamba Acoustique, BET acoustique; Pierre Vanni, artiste signalétique et 1% artistique
  • Programme : réhabilitation d’une médiathèque
  • Surface : 1 156 m2 SP
  • Coût : 2,15 M€ HT, coût total opération ; 1,92 M€ HT, coût travaux hors signalétique et mobilier

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus