Rénovation de la Maison des sciences de l’homme à Paris - François Chatillon et Michel Rémon

Manifeste de l’architecture moderne, le bâtiment construit entre 1965 et 1969 par les trois architectes Lods, Depondt et Beauclair, est peut-être le plus "miesien" du centre de la Paris. Bien qu’il ne soit pas inscrit en tant que monument historique, mais protégé au titre du PLU de la ville de Paris, les architectes François Chatillon et Michel Rémon lui ont redonné son lustre originel, tout en créant de nouveaux espaces pour les chercheurs.

Rénovation de la Maison des sciences de l’homme à Paris - François Chatillon et Michel Rémon - © Sergio Grazia
photo n° 1/17
Zoom sur l'image Rénovation de la Maison des sciences de l’homme à Paris - François Chatillon et Michel Rémon

Le projet de rénovation des architectes François Chatillon et Michel Rémon impliquait, selon eux, une double intervention: la restauration et l’aménagement, avec la création d'espaces adaptés aux usages des chercheurs du XXIe siècle. La Maison des sciences de l’homme se caractérise par son architecture novatrice et d’inspiration nord-américaine, ses structures aux lignes verticales prononcées et sa façade vitrée hermétique et mobile à la fois pour assurer le contrôle des ambiances intérieures. Sa structure métallique et ses planchers en béton précontraint, sa façade en mur-rideau avec volets mobiles extérieurs, sa transparence et la modularité des espaces concourent à en faire une véritable icône architecturale.

Une restitution exemplaire

Entièrement désamianté, le bâtiment a été mis aux normes. Calquée sur l’approche d’un monument historique, la démarche de restauration s’est accompagnée de recherches documentaires en archives, d’investigations in situ et de témoignages, tant du point de vue technique qu’architectural. L’enveloppe de l’édifice a été en grande partie purgée des excroissances techniques et les façades closes originales entièrement restaurées, ainsi que leur mécanisme. Tous les modules ont été démontés un par un et nettoyés, dotés de nouveaux joints et vitrages. Le rez-de-chaussée a retrouvé sa transparence d’origine avec une continuité rétablie entre intérieur et extérieur. Au R-1, les nouveaux espaces, dont le restaurant, bénéficient de lumière naturelle, grâce notamment à la dalle percée dans le jardin. Selon François Chatillon et Michel Rémon, l’enjeu n’était pas de transformer de manière visible ce bâtiment s’inscrivant dans l’histoire de l’architecture. Il fallait avoir une attitude sociale et culturelle qui ait du sens, ce que démontre cette restitution exemplaire et jamais gratuite.

 

  • Lieu: Paris, 54 bd Raspail VIe
  • Maîtrise d’ouvrage: Epaurif
  • Maîtrise d'œuvre: François Chatillon architecte (mandataire) et Michel Rémon & associés, Atelier d'architecture. Igrec Ingénierie, BET TCE; Roux & Associés Ingénierie, BET façades; Antea Group, façades jusqu'à l'APD. Consultants Vanessa Fernandez, Anne-Charlotte Depondt, Richard Palmer Consulting
  • Programme: restauration et bat ERP 2e catégorie (bureaux, bibliothèque, cafétaria, salle de cours)
  • Surface: SDP  existant 14765 M2. SDP projet 16430 m2
  • Calendrier: 2013-2017
  • Coût: 27,2 M€

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1477829_k2_k1_3420175.jpg

L'impossible héritage berlinois, entre mythes et […]

10/05/2021

300 A Berlin, dans le quartier populaire de Neukölln en passe d'être gentrifié, le projet de destruction-reconstruction de l'iconique grand magasin Kartast fait polémique. Un projet confié à David Chipperfield par Signa Holding, qui révèle le rapport ambigu qu'entretient la ville avec les fantômes […]

PHOTO - 24961_1477807_k2_k1_3420137.jpg

Deferrari+Modesti - Portrait

10/05/2021

300 Avant de fonder leur studio en 2010, Lavinia Modesti et Javier Deferrari ont collaboré avec Enzo Mari, Manuel Gausa et Stefano Boeri. Au fil des ans, Lavinia Modesti et Javier Deferrari se sont spécialisés dans l'aménagement et la décoration d'intérieur, le design de produits, les scénographies […]

Tour Opale, Lacaton & Vassal, Chêne-Bourg (Suisse)

La Tour Opale à Genève, dernier projet livré par […]

07/05/2021

300 Appartements traversants ou à double orientation, baies vitrées coulissantes du sol au plafond, prolongement des logements par des jardins d'hiver et des balcons, rideaux thermiques : à Chêne-Bourg, dans la banlieue de Genève, les lauréats du Pritzker 2021, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal ont […]

Cour Bareuzai, Chapman Taylor, Dijon (Côte d'Or)

Un passage commerçant pour valoriser le patrimoine […]

07/05/2021

300 À Dijon près du Palais des Ducs de Bourgogne, l’agence parisienne Chapman Taylor a réalisé la reconversion-extension de deux hôtels particuliers en surfaces commerciales. Le projet, en reliant deux rues du centre-ville, permet au public d’accéder à un site patrimonial méconnu mais néanmoins […]

Abonnés AMC

Palais de Justice à Lisieux par Leonard & Weissmann

À Lisieux, le Palais de Justice s'installe dans […]

06/05/2021

300 Pour l'implantation du palais de justice de Lisieux dans l'ancienne usine Wonder, l'enjeu pour les architectes de Leonard & Weissmann est sans aucun doute de conserver la singularité de l'édifice tout en exploitant les qualités de son enveloppe architecturale. De larges dimensions investies par de […]

Appel à candidatures pour les Trophées Eiffel 2021

Architectes, proposez vos réalisations aux […]

06/05/2021

300 ConstruirAcier, association de promotion de la filière Acier française, organise chaque année depuis 2015 les Trophées Eiffel, récompensant des projets utilisant ce matériau pour tout ou partie. Pour participer à l’édition 2021 dont le jury sera présidé par Marc Mimram, les dossiers sont à envoyer […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital