Restauration du mémorial de Pingusson par 2BDM à Paris

Chef-d’œuvre de l’architecte Georges-Henri Pingusson, le mémorial des martyrs de la déportation a rouvert ses portes le 26 avril au terme d’une importante campagne de restauration. Un pavillon d’accueil est également créé à l’entrée du square de l’Île-de-France.

Restauration du mémorial des martyrs de la déportation et pavillon d'accueil, agence 2BDM, Paris - © Chirstophe Batard, agence 2BDM
photo n° 1/9
Zoom sur l'image Restauration du mémorial de Pingusson par 2BDM à Paris

Articles Liés

Perrault prépare un accueil royal à Versailles

OMA - Fondation Prada - Milan

L’Escaut et Tandem + – La réhabilitation du Cellier, à Reims

Situé à la pointe de l’île de la Cité, à Paris, à fleur d’eau, le mémorial des martyrs de la déportation, inauguré en avril 1962, est sans aucun doute le chef-d’œuvre de l'architecte Georges-Henri Pingusson (1894-1978). Architecture dépouillée et sculpturale, immersion progressive (escaliers très raides, sol rugueux, passage étroit), tout concourt à évoquer les souffrances des déportés et à inciter le visiteur au recueillement.

Béton et décors restaurés

Mais au fil du temps, les parements de béton et les décors du mémorial avaient souffert, certains aménagements ponctuels l’avaient dénaturé et une mise aux normes (électricité, sécurité incendie, ventilation…) devenait absolument nécessaire. Pour l’architecte Christophe Batard (agence 2BDM) chargé de la restauration, il fallait avant tout veiller à conserver le caractère brut de l’édifice en dépit des contraintes liées à l’intégration des réseaux. Piqueté, lisse ou bouchardé selon les éléments d’architecture, le béton a fait l’objet d’un travail précis – nettoyage, ragréage –, les reprises se faisant aussi discrètes que possible. Cette restauration a également porté sur les décors, essentiellement des inscriptions et des cartes. Certains ont retrouvé leur teinte d’origine, rouge dans les chapelles basses. La peinture noire bitumineuse, garantissant l’étanchéité intérieure et plongeant délibérément dans l’obscurité les galeries hautes, a été renforcée, les sols de béton poncés, et les ferronneries repeintes.

Habillage de laiton

L’amélioration des conditions d’accueil était l’autre enjeu de ce projet. Un édicule élégant tient lieu désormais de pavillon d’entrée. Le laiton, matériau noble et discret qui se patine avec le temps, a été choisi comme parement, annonçant le caractère solennel du lieu. Une mise aux normes PMR de l’ensemble du mémorial aurait cependant dénaturé l’œuvre de l'architecte. C’est pourquoi seul l'étage du mémorial est relié au pavillon par une rampe d’accès extérieure longeant le parapet de la Seine au sud. L'une des pièces sera dédiée à la présentation de l’œuvre architecturale en octobre 2016.

  • Lieu : Paris
  • Maîtrise d’ouvrage : ministère de la Défense; ONACVG (Office national des anciens combattants et victimes de guerres)
  • Maîtrise d'œuvre : 2BDM, Christophe Batard, ACMH, architecte mandataire: TAVERES, BET fluides
  • Programme : restauration, mise aux normes techniques et PMR, création d'un pavillon d'accueil
  • Calendrier : juin 2014, démarrage du chantier ; avril 2015, livraison
  • Coût : 1 350 000 euros TTC

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Le Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière, Aldo Rossi et Xavier Fabre arch. (1989-1991).

Des expérimentations rurales chez Aldo Rossi

23/10/2019

Le Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière (Limousin), seule œuvre en France signée Aldo Rossi – conçue avec Xavier Fabre entre 1988 et 1991 – organise, depuis 2018, des résidences d’architectes et de […]

Christophe Hutin

Biennale de Venise 2020 : Christophe Hutin, […]

23/10/2019

Lors de la 17e Biennale d’architecture de Venise, en 2020, le pavillon de la France sera réalisé par Christophe Hutin. Son projet « les communautés à l’œuvre » présentera une vision optimiste de communautés habitantes […]

Bâtiment neuf et réhabilitation, LIN Architects Urbanists, Logements sociaux et étudiants, Caserne de Reuilly, Paris, 2019

Coup d'œil sur la caserne de Reuilly #4 : LIN, […]

22/10/2019

La caserne de Reuilly, dans le 12e arrondissement de Paris, est une importante opération de transformation, qui mobilise sept équipes d’architectes. Aux cinq bâtiments conservés et réhabilités viennent s'ajouter six immeubles, […]

Martin Belou, Demain les chiens, 2019. Tente, aimants, fleur d’agaves, lampes, mitres de cheminées, bancs, tissus, drisse, bois, laiton, terre cuite, acier

Futur, ancien, fugitif, la nouvelle exposition du […]

22/10/2019

Jusqu'au 5 janvier 2020, le Palais de Tokyo accueille l'exposition «Futur, ancien, fugitif. Une scène française», qui rassemble des artistes ou collectifs basés en France ou à l'étranger mais liés au pays, de manière provisoire […]

Dia a Dia, un quotidien pour la 12e Biennale d'Architecture de São Paulo

Dia a Dia, un journal pour la Biennale de São […]

22/10/2019

Projet éditorial performatif, le quotidien Dia a Dia sera produit, édité et imprimé in situ à la XIIe Biennale d’Architecture de São Paulo 2019 par le collectif 614. Composé d'architectes, d'artistes et de graphistes français, le […]

338 logements, Petitdidierprioux, Paris 19e, janvier 2019

Petitdidierprioux livre deux projets de logements […]

21/10/2019

En janvier 2019, l'agence Petitdidierprioux livre 156 logements étudiants et 182 logements collectifs en accession, rue Curial dans le 19e arrondissement de Paris. Un projet qui suit de peu la résidence sociale de 71 logements boulevard du fort de Vaux (17e arr.), livrée en […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus