Rudy Ricciotti : “Rivesaltes, c’est l’image de la surdité, de la chape de plomb que l’on a mise sur la collaboration française”

Rudy Ricciotti a accordé un long entretien au journaliste du Monde Jean-Jacques Larrochelle à l’occasion de l’inauguration du mémorial du camp de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales) le 16 octobre 2015 par Manuel Valls. L’architecte, fidèle à sa gouaille légendaire, décrit ses choix pour la conception de ce monolithe aveugle de 210 mètres de long, à demi-enfoui au cœur des ruines du camp d’internement.

Mémorial du camp de Rivesaltes, Rudy Ricciotti, Salses-le-Château (Pyrénées-Orientales) - © M. Hédelin / Région Languedoc-Roussillon
photo n° 1/5
Zoom sur l'image Rudy Ricciotti : “Rivesaltes, c’est l’image de la surdité, de la chape de plomb que l’on a mise sur la collaboration française”

“Si j’avais été un vrai salaud, j’aurais fait un bâtiment transparent avec des menuiseries en Inox”. Égal à lui-même, le provocateur Rudy Ricciotti répond aux questions du journaliste du Monde Jean-Jacques Larrochelle, quelques jours avant l’inauguration officielle par le Premier Ministre du mémorial de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales) qu’il a conçu. L’architecte décrit ses choix pour la conception de ce monolithe à demi-enfoui au cœur du camp où furent successivement enfermés espagnols, juifs et Tziganes de 1941 à 1942, puis harkis, en 1962 et – on le sait moins – étrangers sans papiers jusqu’en 2007. Le mémorial, qui abrite des salles d’exposition permanentes et temporaires, des salles pédagogiques et un auditorium, est destiné à devenir le haut lieu de la mémoire de l’internement - quel qu'il soit - en France. “Ici, les Français on fait du zèle. Ça donne envie de vomir”, avoue l’architecte, toujours prêt au combat. Les conditions du projet? “Un terrain très plat et une amnésie”, explique-t-il dans une allusion à ce que l'historien Serge Klarsfeld appelle "le Drancy de la zone sud" où, à cause de la collaboration de Vichy, 2 400 juifs seront déportés vers l'Allemagne où ils seront exterminés. Dans ce cadre, Rudy Ricciotti a choisi de “ne pas sombrer dans la niaiserie, la transparence comme illusion de la démocratie”, de ne pas faire “un projet sur le mode de l’ambition française, colonisé par les mythologies anglo-saxonnes, hollandaises, etc. Généralement, ça se passe comme cela quand on est un architecte citoyen de gauche, démocrate et non-fumeur”, mais plutôt "d’affronter la violence cachée de ce lieu". Le bâtiment est un bloc de béton de 210 mètres de long, "construit sur le seul endroit où rien n’avait été construit: la place d’armes, là où était le pouvoir”. Le monument est austère, aveugle. La seule ouverture est le ciel. “Même les portes en façade sont en béton. À l’intérieur, il y a des patios d’où l’on peut regarder que le ciel”, décrit le conceteur du MuCEM à Marseille. Comparant le mémorial à son dernier grand projet, Rudy Ricciotti qualifie le mémorial de Rivesaltes d’anti-MuCEM: “Le MuCEM est dans une dématérialisation. Il est dans une certaine physicalité et même un certain érotisme. Alors que Rivesaltes, c’est une pétrification, telle que, finalement, on oublie qu’il s’agit d’architecture”. Ce projet représente un investissement de 23 millions d’euros, financé par l’État, la région Languedoc-Roussillon et le département des Pyrénées-Orientales.

Lire l’intégralité de l’interview de Rudy Ricciotti par Jean-Jacques Larrochelle sur le site internet du Monde.

 

Rudy Ricciotti © Rene Habermacher

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 11837_727061_k3_k1_1730340.jpg

Dossier détails : bardages bois

07/10/2022

300 En France, pays de maçons, le bois a longtemps souffert d'une image négative, celle d'un matériau pauvre et périssable. Avec la généralisation des systèmes d'isolation par l'extérieur, la recherche de nouveaux matériaux d'enveloppe et la volonté d'employer des matières dites « naturelles », les […]

PHOTO - 30472_1782074_k3_k1_4104284.jpg

Le renouveau des infrastructures ferroviaires : […]

05/10/2022

300 Menée par Base et Demain, la reconversion en passerelle piétonne de l'ancien pont ferroviaire de Moulins s'inscrit dans le projet plus vaste d'aménagement des rives de l'Allier. Elle donne des perspectives d'usage aux nombreux ouvrages de ce type aujourd'hui à l'abandon en France. Construit entre […]

Pesmes. Art de construire & engagement territorial, livre et conférence au Pavillon de l'Arsenal, à Paris

Ancrer l'architecture : Emeline Curien, Bernard […]

03/10/2022

300 Pour accompagner la sortie du livre Pesmes. Art de contruire et engagement territorial (Building Books, 2022), revenant sur les enseignements du séminaire organisé par l’association Avenir Radieux (dirigée par l'architecte Bernard Quirot) depuis 2015, une table-ronde réunira l'enseignante-chercheure […]

Pavillon d’architecture

L'inifinie liberté de Sophie Berthelier et […]

04/10/2022

300 A l'occasion de la Biennale d'art et d'architecture du Frac Centre-Val de Loire, les architectes Sophie Berthelier et Véronique Descharrières déploient un pavillon éphémère qui met la rencontre entre les visiteurs, au cœur du dispositif architectural. Toujours au devant des débats culturels, le Frac […]

PHOTO - 30472_1782066_k2_k1_4104248.jpg

Regard de photographe : Aurore Bagarry, aux […]

03/10/2022

300 Représenter l'eau, élément difficile à figer à travers une image, constitue une sorte de défi photographique. Avec le réchauffement climatique, l'accès à l'eau est par ailleurs devenu un enjeu politique de premier plan. Exposée cet été à la biennale d'architecture de Versailles et visible aux […]

PHOTO - 29820_1743800_k2_k1_4008454.jpg

HISTOIRE D'UNE MUTATION - Livre

03/10/2022

300 Monographie consacrée à la Samaritaine, cet ouvrage remonte l'histoire du grand magasin parisien, mais il aborde surtout, avec une grande richesse de documents visuels, l'histoire de la renaissance de cet ensemble urbain après sa fermeture en 2005. Une renaissance, sous la houlette de LVMH […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital