Salon du mobilier Orgatec : liberté au travail !

Orgatec est l'occasion de revoir l'aménagement de ses bureaux de fond en comble. Le bureau rêvé existe, dans un confort extraordinaire du tout ajustable, du rangement fixe aux systèmes nomades. Alors à quand la réalité dans nos espaces ? Entreprises, réveillez-vous, les employés ne se déplacent plus pour un plateau avec bench en enfilade…

Configurations pour Tangram, Interstuhl - © Interstuhl
photo n° 1/18
Zoom sur l'image Salon du mobilier Orgatec : liberté au travail !

Le salon européen Orgatec de Cologne s’apprête à ouvrir ses portes. Il se tiendra comme tous les deux ans, au centre d’exposition central Koelnmesse, du 23 au 27 octobre 2018.


Il est désormais courant dans l’offre que même en espace collectif, l'adaptation soit de mise: chacun des plateaux saura s'ajuster en hauteur, les sièges suivent leurs passagers, et ergonomiques, ils seront aussi finalement esthétiques. La règle du blanc rectiligne s’efface au profit de paysages colorés et mouvementés. Plateaux à partager ou bureau de direction individuel, fauteuil sophistiqué mobile, chaise pliante ou empilable d'auditorium, banquettes de réception et sols textiles de style, cloisons fixes vitrées ou légèreté amovible…

Scénario pour un bureau

Alors, forts d’un échantillonnage réjouissant, inspirant, imaginons une visite. Une entrée teintée de brutalisme Estel, et un espace d’attente où les assises sont issues du Tangram d’Interstuhl ou bien se dressent dans une rigueur classique de modèle Inclass.


Afin de ne pas toucher aux murs, des cloisons souples à manipuler pour se rencontrer ou se séparer, Molo. Et si les couloirs servaient de méditation acoustique, avec des tableaux Caimi Brevetti, sur des dessins signés Gillo Dorfles ?

A table!

Enfin, passons dans les bureaux. Pour la signature du contrat, pourquoi pas un ensemble avec table pivotante conçu par Sezgin Aksu pour Addo ? En équipe, rendez-vous autour d’un dispositif d’esprit maison en bois Alki, 100% basque de Jean-Louis Iratzoki. Quand dans un autre espace, les tables se montent et se personnalisent pour Alias. Coup de chapeau au régulateur sonore Buzzispace qui se divertit de ses couvre-chefs colorés, absorbant phoniques. Assmann propose de glisser dans les interstices des bureaux des modules à ouverture coulissante pour garder en ordre son vestiaire et ses documents du jour. A moins que l’agencement ne se veuille plus domestique, intégrant cloisonnettes et tablettes dans ses panneaux, ainsi que le prévoit Haworth. Enfin pour prendre de la hauteur, il suffit de s'élever sur l’ensemble chaise et plateau High de Sedus.

Espaces informels et joyeux

Réunion improvisée ? Quelques tabourets autour d’une table haute Alea soutiennent un ton informel. Pour plus de confidentialité, la pièce dans la pièce de Carpet Concept se présente comme abri à demi ouvert. Dans un moment de meeting secret, une caisse claire vue par Faram fera isoloir. Pas question d’oublier d’éclairer sa journée: une lampe individuelle Humanscale s’articule à loisir sur l’espace de travail. Et pour naviguer sur des flots, le bateau pliable de Schneeweiss Akio se déplie et s’aplatit quand le rassemblement est fini ! Bien d’autres surprises restent à découvrir. Wilmotte a dessiné pour Koleksiyon une ligne qui appuie ses références -parlant si bien d’elle-même-, que l’on s’abstient de tout commentaire.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

A quoi sert l’histoire de l’architecture aujourd’hui ?

De l’utilité de l’histoire

16/11/2018

Voici un ouvrage modeste par son volume mais ambitieux par les ouvertures qu’il propose. Le projet éditorial dirigé par l’architecte, historien et professeur Richard Klein fait suite au livre intitulé A quoi sert l’histoire aujourd’hui ? d’Emmanuel […]

Vue de scenographie de Normal Studio, au MAD Paris-Credit Laure Carsalade

La folle histoire du design, selon Normal Studio […]

16/11/2018

Le MAD Paris s’est doté d’un nouvel accrochage pour faire la part belle à sa collection contemporaine permanente. Intitulé « La folle histoire du Design », il a été inauguré le 19 octobre, sur une scénographie de Normal Studio. […]

Equerre d'Argent : les candidatures sont ouvertes !

ÉQUERRE D'ARGENT 2018 : LE JURY ET LES 25 […]

15/11/2018

Vingt-cinq opérations ont été sélectionnées pour l’Equerre d’argent et le prix de la Première œuvre 2018. Le jury (voir liste des membres ci-dessous) sera présidé par Bernard Plattner, architecte, directeur de RPBW (Renzo […]

Rendez-vous à suivre

Cinq rendez-vous d'architecture du 16 au 22 […]

15/11/2018

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Franchir la berge. Les Alpes, les lacs, des architectures Jusqu’au 16? novembre, à l’îlot S, à Annecy L’exposition […]

Equerre d'argent 2018

Equerre d'argent 2018 : les nommés de la catégorie […]

14/11/2018

Vingt et une réalisations sont en lice pour le prix de l'Equerre d'argent et quatre pour celui de la Première Œuvre 2018. Cette sélection a été réalisée par les rédactions du Moniteur et d'AMC, à partir de quelque 240 […]

L'immeuble Perspective, livré par Nicolas Laisné et Dimitri Roussel à Bordeaux - 2018

Signé Laisné Roussel, le plus grand bâtiment de […]

14/11/2018

Nicolas Laisné et Dimitri Roussel ont inauguré fin octobre 2018 le plus grand immeuble de bureau en ossature bois de France : l’immeuble Perspective a pris forme à Bordeaux et s’élève jusqu’en R+6. Véritable vitrine de la filière […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus