Salon du mobilier Orgatec : liberté au travail !

Orgatec est l'occasion de revoir l'aménagement de ses bureaux de fond en comble. Le bureau rêvé existe, dans un confort extraordinaire du tout ajustable, du rangement fixe aux systèmes nomades. Alors à quand la réalité dans nos espaces ? Entreprises, réveillez-vous, les employés ne se déplacent plus pour un plateau avec bench en enfilade…

Configurations pour Tangram, Interstuhl - © Interstuhl
photo n° 1/18
Zoom sur l'image Salon du mobilier Orgatec : liberté au travail !

Le salon européen Orgatec de Cologne s’apprête à ouvrir ses portes. Il se tiendra comme tous les deux ans, au centre d’exposition central Koelnmesse, du 23 au 27 octobre 2018.


Il est désormais courant dans l’offre que même en espace collectif, l'adaptation soit de mise: chacun des plateaux saura s'ajuster en hauteur, les sièges suivent leurs passagers, et ergonomiques, ils seront aussi finalement esthétiques. La règle du blanc rectiligne s’efface au profit de paysages colorés et mouvementés. Plateaux à partager ou bureau de direction individuel, fauteuil sophistiqué mobile, chaise pliante ou empilable d'auditorium, banquettes de réception et sols textiles de style, cloisons fixes vitrées ou légèreté amovible…

Scénario pour un bureau

Alors, forts d’un échantillonnage réjouissant, inspirant, imaginons une visite. Une entrée teintée de brutalisme Estel, et un espace d’attente où les assises sont issues du Tangram d’Interstuhl ou bien se dressent dans une rigueur classique de modèle Inclass.


Afin de ne pas toucher aux murs, des cloisons souples à manipuler pour se rencontrer ou se séparer, Molo. Et si les couloirs servaient de méditation acoustique, avec des tableaux Caimi Brevetti, sur des dessins signés Gillo Dorfles ?

A table!

Enfin, passons dans les bureaux. Pour la signature du contrat, pourquoi pas un ensemble avec table pivotante conçu par Sezgin Aksu pour Addo ? En équipe, rendez-vous autour d’un dispositif d’esprit maison en bois Alki, 100% basque de Jean-Louis Iratzoki. Quand dans un autre espace, les tables se montent et se personnalisent pour Alias. Coup de chapeau au régulateur sonore Buzzispace qui se divertit de ses couvre-chefs colorés, absorbant phoniques. Assmann propose de glisser dans les interstices des bureaux des modules à ouverture coulissante pour garder en ordre son vestiaire et ses documents du jour. A moins que l’agencement ne se veuille plus domestique, intégrant cloisonnettes et tablettes dans ses panneaux, ainsi que le prévoit Haworth. Enfin pour prendre de la hauteur, il suffit de s'élever sur l’ensemble chaise et plateau High de Sedus.

Espaces informels et joyeux

Réunion improvisée ? Quelques tabourets autour d’une table haute Alea soutiennent un ton informel. Pour plus de confidentialité, la pièce dans la pièce de Carpet Concept se présente comme abri à demi ouvert. Dans un moment de meeting secret, une caisse claire vue par Faram fera isoloir. Pas question d’oublier d’éclairer sa journée: une lampe individuelle Humanscale s’articule à loisir sur l’espace de travail. Et pour naviguer sur des flots, le bateau pliable de Schneeweiss Akio se déplie et s’aplatit quand le rassemblement est fini ! Bien d’autres surprises restent à découvrir. Wilmotte a dessiné pour Koleksiyon une ligne qui appuie ses références -parlant si bien d’elle-même-, que l’on s’abstient de tout commentaire.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Exposition « CONQUÊTES SPATIALES- Où vivrons-nous demain ? »  au CAUE de haute-Savoie.Ambiance privée urbaine Pascal Häusermann et Claude Costy, s.d.

Les visions anticipatrices de Chanéac, Häusermann […]

18/09/2020

300 Au CAUE de Haute-Savoie, à Annecy, l'exposition "Conquêtes spatiales" invite à redécouvrir les travaux des architectes Jean-Louis Chanéac, Pascal Häusermann et Claude Costy en les mettant en perspective avec l'ouvrage du critique d'art et d'architecture Michel Ragon, paru en 1963, "Où vivrons-nous […]

Perraudin architecture, WYSWYG architecture, maison à Montélimar

De pierre et de lumière, une maison dans la Drôme […]

17/09/2020

300 Pierre calcaire brute de sciage, bois local et composition moderne, la maison imaginée dans la Drôme par l'architecte Gilles Perraudin constitue un manifeste de son approche architecturale, attentive aux ressources matérielles disponibles autant qu'aux ambiances qu'elles peuvent générer. Cette […]

RENA DUMAS, Une architecture intérieure.

Rena Dumas de l’intérieur - Livre

17/09/2020

300 Dans cette monographie consacrée à Rena Dumas, grande papesse de l'aménagement intérieur, riche en témoignages et en illustrations, se dessine le portrait d’une femme à la personnalité exceptionnelle, et celui d'une œuvre à part entière que l’on redécouvre. «Rena ne s’est pas simplement occupée des […]

Bas Smets, payagiste

Entretien avec Bas Smets: "Ne pas imiter la […]

16/09/2020

300 Le Bruxellois Bas Smets s’impose parmi les paysagistes européens les plus présents dans l’urbanisme. En France, il livre cette année l’aménagement paysager de la Part-Dieu à Lyon, d’une partie de la dalle de La Défense, du quartier Chapelle international à Paris et, l’an prochain, le jardin de la […]

AMC N°288-289 septembre 2020, couverture

Le numéro de septembre d'AMC est paru

16/09/2020

300 Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°288-289 septembre 2020) et disponible en format numérique: un entretien avec le paysagiste belge Bas Smets, une rencontre avec le sociologue Richard Sennett, un dossier sur les logements pavillonnaires, des détails "façades pliées" et une […]

Joly & Loiret, gymnase à Villepreux  (78)

Ni urbain, ni rural, un gymnase signé Joly &Loiret

15/09/2020

300 A Villepreux (Yvelines), l’agence Joly & Loiret tire parti d’une parcelle prise entre un espace rural et l’extension en cours de la ville pour concevoir un élégant gymnase de l’entre-deux. D’un côté, il se fond par sa matérialité et la simplicité de son volume dans un environnement terrien et […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital