Showroom Nemo à Paris, microscène des lumières

Paris se renouvelle avec constance en tant que "ville des lumières". L’arrivée de l’espace de vente d’éclairage de qualité Nemo, au design signé Charles Kalpakian, en est une nouvelle brillante illustration.

 

Showroom NEMO, Charles Kalpakian, Paris - © Claude Weber
photo n° 1/5
Zoom sur l'image Showroom Nemo à Paris, microscène des lumières

Le showroom Nemo s’est implanté en janvier 2018 au milieu des galeries d’art du 7e arrondissement de Paris. Un éditeur dont le catalogue de produits d'éclairage rassemble une collection Masters -signatures de maîtres disparus-, contemporaine -des architectes vivants-, et d'autres nouveaux développements. La marque qui a dépassé les 25 ans d’existence a choisi pour ce showroom une inspiration Art Déco, avec le concepteur Charles Kalpakian. Deux grandes vitrines d’exposition attirent vers cet écrin rythmé d’installations lumineuses. Icônes et nouveautés se côtoient dans un esprit tout public au rez-de-chaussée, quand les produits du marché outdoor suivent sur deux autres niveaux. La visite s'achève en fond de boutique sur l’exposition de la Borne Béton sur la dernière marche du jardin intérieur. 

De verticales et de couleurs

Un bureau Le Corbusier (encore !) fait office d’accueil. En réponse à un défaut de volume -l’étroitesse caractéristique du lieu- le designer est venu jouer sur les surfaces verticales, en alternant transparence et opacité. Celle de grandes portes coulissantes d’une part, et celle de panneaux colorés d'autre part qui identifient différentes zones dans des tons pastel. Des panneaux repositionnables ont été spécifiquement conçus pour ce projet. Le sol terrazzo (il est partout!), serti de verre bleu et marbre, se coordonne aux parois outremer.

Une galerie de maîtres

Le lieu joue avec brio sur le questionnement des genres : est-ce un mini musée du design ou une surface de négoce ? Il faut en effet compter y voir des luminaires qui s'apparentent à des objets de collections, des "Masters" : Le Corbusier, Charlotte Perriand, Vico Magistretti, Franco Albini et Kazuhide Takahama, et des contemporains (quelquefois déjà "masters"… ?) Foster+Partners, Rudy Ricciotti, Martino Gamper, Charles Kalpakian, Arihiro Miyake, Roberto Paoli, Javier Mariscal, Jean-Marie Massaud, Jehs+Laub ou encore Massimiliano et Doriana Fuksas. Du people !

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Christophe Hutin - réhabilitation de la salle des fêtes du Grand-Parc - Bordeaux

Christophe Hutin – Réhabilitation de la salle des […]

19/06/2018

Construite par les architectes Claude Ferret, Robert Rebout et Serge Bottarelli en 1965, la salle des fêtes du Grand-Parc fut un lieu emblématique de la scène culturelle bordelaise pendant 30 ans. Fermée depuis 1995, sa réhabilitation a été […]

Christophe Hutin

Christophe Hutin

19/06/2018

Né en 1974 à Tarbes, Christophe Hutin obtient son diplôme d’architecte à l’école d’architecture de Bordeaux et un DEA Physiologie intégrée en conditions extrêmes, à l’Université des Sciences de Lyon, en 2003. […]

Séminaire de projet 04 - Pesmes

Participez au séminaire de Bernard Quirot à Pesmes

19/06/2018

En Haute-Saône, le village de Pesmes accueillera, du 9 au 21 juillet 2018, son séminaire d'été encadré par l’architecte Bernard Quirot, lauréat de l’Equerre d’argent 2015, avec Stefano Moor et Emilien Robin. Ce séminaire, […]

Atelier Krauss - 44 logements sociaux - Saint-Denis

Atelier Krauss - 44 logements sociaux - […]

18/06/2018

A l’entrée de la ZAC Alstom Confluence à Saint-Denis, un paquebot blanc capte le regard. De la toiture anguleuse aux balcons biseautés, chaque trait témoigne des qualités intérieures de ses logements sociaux réalisés par l'Atelier […]

AIM Architecture - Urban Bloom - Shanghai

Un jardin de rue éphémère à Shanghai

18/06/2018

Sur Anfu Road, une rue populaire de Shanghai qui mêle résidences et activités, AIM Architecture a déployé sur 330 m2 en cœur d'îlot une plateforme de modules en bois, dénommée « Urban Bloom ».  Commandée par […]

« Krijn de Koning, Des volumes et des vides », au Life de Saint-Nazaire

Une sculpture labyrinthique signée Krijn de Koning […]

15/06/2018

L’artiste néerlandais Krijn de Koning investit l’espace monumental du Life avec une sculpture labyrinthique qui renverse la perception intérieur- extérieur classique. Telle une peau architecturale retournée, sa sculpture à échelle 1 propose une […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus