Simone Prouvé rejoint les collections du Centre Pompidou

Oscillant entre design, architecture et abstraction, l’œuvre de Simone Prouvé est mise à l’honneur dans une salle nouvellement dédiée du Centre Pompidou. L’occasion de découvrir un fascinant travail sur les formes et les matières, que la fille de Jean Prouvé n’a cessé d’explorer dans le domaine du tissage et de la photographie.

Vue de l’accrochage des collections contemporaines, Centre Pompidou, Musée, Niveau 4. Paris, juin 2021 - ©  Centre Pompidou, MNAM-CCI / Audrey Laurans
photo n° 1/11
Zoom sur l'image Simone Prouvé rejoint les collections du Centre Pompidou

Articles Liés

Jean prouvé entre au musée

Vivre dans du Prouvé - Livre

CHARLOTTE PERRIAND, L'ART DE LA SYNTHÈSE

Née en 1931 à Nancy, Simone Prouvé se forme aux techniques de tissage à Paris en 1949, puis en Suède et en Finlande dans les années 1950. Elle côtoie dès son plus jeune âge les architectes et designers qui ont opéré la révolution moderniste: Bernard Zehrfuss, Paul Herbé, Jean Le Couteur, Steph Simon, Calder, Gisèle et Pierre Pinsard, Claude Viseux, François Stahly,  Pierre Jeanneret... et travaille avec eux sur de nombreux chantiers. Pour les banquettes de Charlotte Perriand, elle réalise par exemple les premiers métrages au standard du Modulor de Le Corbusier, qui furent exposés en mars 1956 à l’ouverture de la galerie Steph Simon à Paris. Photographe depuis les années 1950, elle promène son regard, en véritable pionnière de l’urbex, sur les paysages et les détails d’usines et de lieux désaffectés.

Un art des fibres aramides et métalliques 

Déjà riche d’une carrière impressionnante auprès d’architectes contemporains, c’est à 60 ans, dans les années 1990, qu’elle se lance dans l’exploration et le tissage des fils dits non feu, des fibres aramides et métalliques. Elle combine ces fibres pour créer des matières uniques à l'origine de ses tissages aériens qui jouent avec la lumière. Cette innovation interpelle de nombreux architectes comme Reiko Hayama, Rainer Senn, Claude Parent, Christian de Portzamparc ou Odile Decqqu’elle conseille pour le tissage industriel d’inox intégré dans les façades du Musée d’art moderne de Rome.

Ces fibres, le plus souvent employées pour les vêtements Thermolactyl ou les vêtements de sécurité des pompiers, bûcherons, bouchers, volcanologues, le sont aussi pour des usages qui n’ont rien à voir avec le tissage. Contraignantes à travailler, en général imputrescibles, très peu se teignent.

Simone Prouvé a testé progressivement les propriétés du Clevyl®, puis du Kevlar®, du Kanekalon®,du Trevira®, du Kermel®, du Nomex®, de l’inox souple, de l’inox raide, de la fibre de verre, du Panox Twaron®, de la fibre optique, du cuivre. Tissées sur des métiers traditionnels, ses œuvres parcourent toute la gamme de la transparence à l’opacité. Les panneaux, en transparence, offrent des abstractions qui, subtilement superposées à la forme architecturale, transforment en filigrane le paysage. Une abstraction qu’elle capture dans la nature au travers de son objectif photo: rythmes, lignes, matières de ses innombrables clichés deviennent le substrat toujours plus épuré de ses panneaux tissés, qui flottent, légers, poétiques, dans l’espace.

Un sens du fil reconnu

Avec l’acquisition par le Musée national d’art moderne de plusieurs pièces qui rejoignent les collections - complétée d’un don comprenant notamment un très grand panneau en inox réalisé dans la continuité de la commande de l’architecte Claude Parent -, le Centre Pompidou accorde à Simone Prouvé la reconnaissance de toute une vie de création. L’ensemble présenté au niveau 4 est composé de huit pièces majeures, des premiers tissages réalisés en 1954 à son retour de Scandinavie aux grands panneaux tissés de fils non feu qui ont fait sa renommée dans l’univers du design et de l’architecture. Afin de mieux appréhender les recherches entreprises par l’artiste, une vitrine rassemble quelques cahiers de teinture et d’échantillons de matériaux,  ainsi que des études de tissages avec différents fils d’inox et de cuivre. Enfin, une sélection de photographies de Simone Prouvé vient compléter l’accrochage.

 

 

 

 

 

 

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Aménagement balnéaire, La Plage architecture et paysage, Saint-Quay-Portrieux (22)

Bon été !

30/07/2021

300 La rédaction d’AMC vous souhaite un bel été et vous donne rendez-vous en septembre pour de nouvelles actualités. D’ici là, inscrivez-vous pour recevoir des newsletters thématisées pendant tout le mois d’août (Biennale de Venise, expositions estivales, livres, etc.). Découvrez également la base de […]

Annuel AMC 2021: proposez vos réalisations avant le 15 octobre 2021

Annuel AMC 2021: proposez vos réalisations

02/08/2021

300 La rédaction d'AMC sélectionne les 100 bâtiments qui ont marqué 2021 pour les publier dans son numéro spécial "Une année d'architecture en France". Proposez vos réalisations avant le 15 octobre 2021 en remplissant le formulaire à ce lien. Les dossiers de candidature doivent comporter pour chaque […]

Pavillon de l'Allemagne - 2038 The New Serenity - 17ème biennale d'architecture de Venise

Venise 2021 : Les dix pavillons à ne pas manquer

30/07/2021

300 En 2021, pour visiter la biennale de Venise, mieux vaut être en forme. Est-ce dû au thème général du vivre ensemble? Aux nombreux reports? À la crise sanitaire mondiale? Au réchauffement climatique? Les préoccupations des exposants sont sombres, les installations évoquent la fin du monde et le […]

La cité-jardin de la Butte Rouge à Chatenay-Malabry

Le Syndicat de l'architecture interpelle le […]

19/07/2021

300 Dans une lettre ouverte au président de la République et à la ministre de la Culture datée du 10 juillet, le Syndicat de l'architecture en appelle aux plus hautes instances de l'Etat pour intervenir et stopper le processus déjà enclenché de la destruction de la cité-jardin de la Butte rouge, à […]

Abonnés AMC

Pavillon du Danemark - Connectedness - 17ème biennale d'architecture de Venise

Venise 2021, le top 10 de la rédac #1 : Le […]

29/07/2021

300 Et sur la première place du podium Venise 2021 de la rédaction d’AMC, roulement de tambour… le Danemark ! Avec « Connectedness » une installation spatiale autour du phénomène naturel du cycle de l’eau, qui s’empare du pavillon dans son ensemble pour offrir au visiteur une expérience […]

Abonnés AMC

Génération HMO

Génération HMO, vers un renouveau de la profession […]

28/07/2021

300 L'habilitation à la maîtrise d'œuvre en son nom propre (HMONP) a bientôt 15 ans, l'heure du premier bilan. Une large enquête sociologique, menée sur les travaux des étudiants HMO de toutes les Ensa en 2018-2019, dresse un état des lieux de la formation et esquisse des pistes pour son évolution. Elle […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital