Simone Prouvé rejoint les collections du Centre Pompidou

Oscillant entre design, architecture et abstraction, l’œuvre de Simone Prouvé est mise à l’honneur dans une salle nouvellement dédiée du Centre Pompidou. L’occasion de découvrir un fascinant travail sur les formes et les matières, que la fille de Jean Prouvé n’a cessé d’explorer dans le domaine du tissage et de la photographie.

Vue de l’accrochage des collections contemporaines, Centre Pompidou, Musée, Niveau 4. Paris, juin 2021 - ©  Centre Pompidou, MNAM-CCI / Audrey Laurans
photo n° 1/11
Zoom sur l'image Simone Prouvé rejoint les collections du Centre Pompidou

Articles Liés

Jean prouvé entre au musée

Vivre dans du Prouvé - Livre

CHARLOTTE PERRIAND, L'ART DE LA SYNTHÈSE

Née en 1931 à Nancy, Simone Prouvé se forme aux techniques de tissage à Paris en 1949, puis en Suède et en Finlande dans les années 1950. Elle côtoie dès son plus jeune âge les architectes et designers qui ont opéré la révolution moderniste: Bernard Zehrfuss, Paul Herbé, Jean Le Couteur, Steph Simon, Calder, Gisèle et Pierre Pinsard, Claude Viseux, François Stahly,  Pierre Jeanneret... et travaille avec eux sur de nombreux chantiers. Pour les banquettes de Charlotte Perriand, elle réalise par exemple les premiers métrages au standard du Modulor de Le Corbusier, qui furent exposés en mars 1956 à l’ouverture de la galerie Steph Simon à Paris. Photographe depuis les années 1950, elle promène son regard, en véritable pionnière de l’urbex, sur les paysages et les détails d’usines et de lieux désaffectés.

Un art des fibres aramides et métalliques 

Déjà riche d’une carrière impressionnante auprès d’architectes contemporains, c’est à 60 ans, dans les années 1990, qu’elle se lance dans l’exploration et le tissage des fils dits non feu, des fibres aramides et métalliques. Elle combine ces fibres pour créer des matières uniques à l'origine de ses tissages aériens qui jouent avec la lumière. Cette innovation interpelle de nombreux architectes comme Reiko Hayama, Rainer Senn, Claude Parent, Christian de Portzamparc ou Odile Decqqu’elle conseille pour le tissage industriel d’inox intégré dans les façades du Musée d’art moderne de Rome.

Ces fibres, le plus souvent employées pour les vêtements Thermolactyl ou les vêtements de sécurité des pompiers, bûcherons, bouchers, volcanologues, le sont aussi pour des usages qui n’ont rien à voir avec le tissage. Contraignantes à travailler, en général imputrescibles, très peu se teignent.

Simone Prouvé a testé progressivement les propriétés du Clevyl®, puis du Kevlar®, du Kanekalon®,du Trevira®, du Kermel®, du Nomex®, de l’inox souple, de l’inox raide, de la fibre de verre, du Panox Twaron®, de la fibre optique, du cuivre. Tissées sur des métiers traditionnels, ses œuvres parcourent toute la gamme de la transparence à l’opacité. Les panneaux, en transparence, offrent des abstractions qui, subtilement superposées à la forme architecturale, transforment en filigrane le paysage. Une abstraction qu’elle capture dans la nature au travers de son objectif photo: rythmes, lignes, matières de ses innombrables clichés deviennent le substrat toujours plus épuré de ses panneaux tissés, qui flottent, légers, poétiques, dans l’espace.

Un sens du fil reconnu

Avec l’acquisition par le Musée national d’art moderne de plusieurs pièces qui rejoignent les collections - complétée d’un don comprenant notamment un très grand panneau en inox réalisé dans la continuité de la commande de l’architecte Claude Parent -, le Centre Pompidou accorde à Simone Prouvé la reconnaissance de toute une vie de création. L’ensemble présenté au niveau 4 est composé de huit pièces majeures, des premiers tissages réalisés en 1954 à son retour de Scandinavie aux grands panneaux tissés de fils non feu qui ont fait sa renommée dans l’univers du design et de l’architecture. Afin de mieux appréhender les recherches entreprises par l’artiste, une vitrine rassemble quelques cahiers de teinture et d’échantillons de matériaux,  ainsi que des études de tissages avec différents fils d’inox et de cuivre. Enfin, une sélection de photographies de Simone Prouvé vient compléter l’accrochage.

 

 

 

 

 

 

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 27054_1596130_k6_k1_3684371.jpg

Dossier détails : escaliers scénographiques

22/10/2021

300 On descend un escalier, on le monte, on s'y croise, on s'y arrête peut-être. Alors que les grands halls deviennent atriums, les escaliers se métamorphosent en plateformes d'échanges. Prolongement de l'espace public au cœur d'un immeuble de logements ou interface dynamique entre l'accueil, les […]

Objet-abri conçu par Benjamin Tovo pour le cycle des veilleurs de WLDN/Joanne Leighton, à la Maison du parc départemental Jean-Moulin - Les Guilands

Veiller sur le Grand Paris depuis la structure […]

22/10/2021

300 Jusqu’au 2 octobre 2022, la maison du parc départemental Jean-Moulin-Les Guilands, située entre Montreuil et Bagnolet (Seine-Saint-Denis) accueille sur son toit un « objet-abri », conçu par le designer Benjamin Tovo, dans le cadre de la performance « Le cycle des veilleurs » crée par la chorégraphe […]

Abonnés AMC

Stadium Square. Configuration de base : un quartier autour d’une place publique »

La recherche en agence (3/5) : s'ouvrir au marché […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

Lauréat de l'Équerre d'argent 2019, résidence Julia-Bartet, centre de formation pour apprentis et centre de distribution des Restos du Cœur à Paris XIVe, Charles-Henri Tachon (architecte), RIVP (maître d’ouvrage)

Trophée béton : Charles-Henri Tachon et Ingrid […]

21/10/2021

300 À l’occasion du lancement de l’édition 2022 du Trophée béton Pro aura lieu jeudi 21 octobre à la Maison de l’architecture Île-de-France une conférence spéciale intitulée « L’architecture béton en héritage ». Les architectes Charles-Henri Tachon, Ingrid Taillandier, Philippe Prost, Isabelle Buzzo et […]

Abonnés AMC

PHOTO - 27054_1596036_k2_k1_3684073.jpg

La recherche en agence (2/5) : construire un […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

AMC hors série

Le hors-série spécial santé d'AMC est paru

13/10/2021

300 Au sommaire du numéro hors-série spécial santé d'AMC et disponible en format numérique, un entretien avec Reinier De Graaf, architecte urbaniste associé d'OMA, ainsi qu'une sélection de 20 réalisations livrées en France et dans le monde, présentées en détails. En couverture, le service […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital