Stanton Williams – rénovation et extension du Musée d’arts de Nantes

Fraîchement inauguré, le Musée d'arts de Nantes a fait l'objet d'une très profonde rénovation et d'une extension, confiée au cabinet d'architectes britannique Stanton Williams. Ces travaux ont permis d'augmenter les surfaces d'exposition de 30%, de répondre aux normes actuelles de conservation mais, plus encore, d'offrir une présentation plus large des très riches collections.

Stanton Williams – extension du Musée d’arts de Nantes - © Nantes Métropole - Musée des Beaux-Arts - Photographie : Hufton+Crow
photo n° 1/15
Zoom sur l'image Stanton Williams – rénovation et extension du Musée d’arts de Nantes

Par la volonté d'ouverture qui a présidé aux travaux, le Musée d’arts de Nantes s'insère encore davantage dans la ville, le long d'une véritable promenade historique et culturelle. L’agence Stantan Williams a transformé l'image vétuste du palais néoclassique en celle d'un musée contemporain vivant et accueillant, ouvert sur la ville et ses habitants.

Un musée dans la ville

Cette ouverture du musée commence avec la suppression du portail existant le long de la façade principale du palais et celle de son étroit escalier d'accès, remplacés par un nouveau parvis formant un espace public, accessible depuis la rue. Ce large accès offre aux passants un lieu de rencontre et de repos le long de la rue Georges Clémenceau. La partie haute du parvis peut accueillir des sculptures ou des installations. De part et d’autre du nouveau parvis se trouvent deux larges socles surmontés de boîtes de verre comprenant un ascenseur. Le cours Jules Dupré, entre le palais historique et la nouvelle extension, est rendu accessible au public. Il permet d’apercevoir depuis la rue l'extension avec sa façade de marbre translucide, la grande baie vitrée et la galerie qui le surplombe. À travers la façade transparente du rez-de-chaussée du nouveau bâtiment consacré aux arts graphiques, les piétons peuvent voir les terrasses du nouveau jardin de sculptures et l'extension du musée. De larges ouvertures dans les façades de cette dernière permettent de contempler les collections depuis la rue.

Optimisation de la lumière naturelle

Les architectes ont choisi de conserver et d'optimiser la lumière naturelle qui baigne les grandes galeries du palais. Les verrières existantes étaient à l'origine de multiples fuites d'eau et, surtout, introduisaient un apport de lumière trop important au sud et insuffisant au nord. Elles ont été remplacées par un complexe de couches superposées de verre, toiles tendues et stores modulables. La charpente métallique existante a, elle, était préservée. Le dispositif permet toujours l'effet de «nuage qui passe» qui contribue au charme de ces galeries. Un éclairage artificiel performant complète l'ensemble. Reliée au palais par la galerie surplombant le cours Jules Dupré, l'extension du musée comprend quatre niveaux de galeries d'art contemporain flexibles, superposées et liées entre elles par de larges failles amenant de la lumière naturelle, ainsi qu'une nouvelle circulation verticale au sud, en contrepoint de l'escalier monumental historique.

 

 

  • Lieu : Nantes (44)
  • Maîtrise d’ouvrage : Ville de Nantes et Nantes Métropole
  • Maîtrise d'oeuvre : Stanton Williams architectes ; RFR & Sepia, BET structure ; Max Fordham & GEFI, BET fluides et HQE
  • Surface : nouveau site, 4000m2 ; rénovation palais, 13000 m2 ; surface totale, 17000 m2
  • Calendrier : 2009-2017
  • Coût : 48,8 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Patrick Bouchain, sur le site de Nature & Découverte à Versailles, le 23 juin 2018

Grand Prix de l'urbanisme 2019: Patrick Bouchain, […]

18/04/2019

C'est à Patrick Bouchain, architecte et scénographe engagé, que le Grand Prix de l'urbanisme 2019 est décerné. Il lui sera remis par Jacqueline Gourault, la ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités […]

L’architecture, les aventures spatiales de la raison Henri Raymond, préface de Jean-Pierre Frey, Collection Eupalinos/A+U, Editions Parenthèses

Le non-conformisme d’Henri Raymond - Livre

18/04/2019

Relire le grand sociologue de l’architecture que fut Henri Raymond (1921-2016) est une entreprise à saluer, due à Jean-Pierre Frey, professeur émérite à l’Ecole d’urbanisme de Paris. La réédition de L’architecture, les […]

Archi5 et Tecnova architecture, complexe sportif à Antony

Un complexe sportif minéral et cuivré, par Archi5 […]

17/04/2019

Pour répondre aux désirs politiques d’une nouvelle ambition urbaine pour le quartier La Fontaine d’Antony (Hauts-de-Seine), l’agence Archi5 a conçu cet équipement sportif comme un nouvelle centralité. Dans un contexte […]

AMC n°54-55-septembre 1981

Dans les archives d'AMC: 1981, la première fois de […]

17/04/2019

En novembre 1967 sortait le premier numéro d’AMC, conçu comme une revue d’idées et de débats, destinée à dépoussiérer un vieux «bulletin», celui de la Société des architectes diplômés par le […]

La cathédrale Notre-Dame de Paris, ce mardi 16 avril 2019, au matin

Notre-Dame de Paris: sans toit ni flèche, mais […]

16/04/2019

Réveil difficile sur l'île de la Cité. Après une nuit de lutte contre le feu, les pompiers de Paris ont annoncé avoir maîtrisé l'incendie qui ravageait depuis hier soir la cathédrale Notre-Dame. Place, maintenant, au diagnostic des […]

Qui a dit?

Qui a dit: "Je trouve dans l'architecture dite […]

16/04/2019

Une citation, trois possibilités. Qui a dit: "Je trouve dans l'architecture dite populaire une rigueur qui fait défaut à certaines architectures de représentation"? Patrick Bouchain, André Ravéreau ou Bernard Rudofsky? La réponse, en […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus