Susanna Fritscher fait battre le pouls du Centre Pompidou-Metz - Exposition

À l’occasion des 10 ans du Centre Pompidou-Metz, l’artiste Susanna Fritscher y présente sa nouvelle installation, "Frémissements" conçue spécifiquement pour le lieu. Au cœur de l'architecture blanche du musée de Shigeru Ban et Jean de Gastines, elle explore le système d’aération comme un organisme dont elle capte le pouls. Les pulsations de l’air qui émanent de son métabolisme deviennent la matière première d’une chorégraphie de lignes formées par les longs fils de silicone qui captent et reflètent la lumière.

Susanna Fritscher, Frémissements, Centre Pompidou-Metz - © Susanna Fritscher
photo n° 1/8
Zoom sur l'image Susanna Fritscher fait battre le pouls du Centre Pompidou-Metz - Exposition

Articles Liés

Les filtres gracieux de Susanna Fritscher, deux expositions en 2017

Stanton Williams – rénovation et extension du Musée d’arts de Nantes

ÉQUERRE D'ARGENT 2010 / NOMINÉ – SHIGERU BAN ET JEAN DE GASTINES - CENTRE POMPIDOU-METZ

Dans la galerie 3 du Centre Pompidou-Metz, l'artiste Susanna Fritscher installe une sculpture-paysage qui transforme la perception de ce parallélépipède initialement conçu comme une boîte-belvédère offrant de saisissantes vues sur Metz. L'espace architecturé ne disparaît pas complétement mais  presque, il devient mouvant et immatériel. "On est dans un paysage qui est fuyant, en expansion, où l'horizon s'est inversé, retourné à l'intérieur de la galerie", explique l'artiste autrichienne. Si l'on retrouve les mêmes fils de silicone qu'elle a utilisés dans son œuvre "De l'air, de la lumière et du temps" pour la réouverture du musée des Beaux-Arts de Nantes en 2017, ce qui en ressort demeure très différent. Quand bien même la démarche artistique s'inscrit toujours dans la recherche d'une atmosphère aérienne où la forme disparait, l'œuvre n'est pas stoppée par des limites architecturales, l'endroit n'est pas clos et s'apparente déjà à une promenade.

L'air comme matière

"Ici je me suis saisie de tout le volume d'air mais aussi de celui contenu dans le sol", précise Susanna Fritscher qui a exploré le système d’aération du bâtiment comme un organisme dont elle capte le pouls. Les pulsations de l’air qui émanent de son métabolisme deviennent la matière première d’une chorégraphie de lignes formées par les longs fils de silicone qui captent et reflètent la lumière. Les vagues ondulatoires sans cesse réinventées se propagent et mettent en branle cette forêt impalpable que les visiteurs sont invités à traverser. La nef du centre d’art résonne et amplifie les flux d’air qui y circulent et la métamorphosent en un immense corps sonore, instrument à vent qui laisse sourdre les souffles libérés du bâtiment. Comme par capillarité, les rythmes générés par ces lignes infinies de silicone, que Susanna Fritscher orchestre, vibrent et s’harmonisent à l’unisson avec ceux des corps des visiteurs-promeneurs. Suspendue entre terre et air, la galerie se mue ainsi en un paysage imaginaire se reconfigurant en permanence et qui, loin de tout effet spectaculaire ou sensationnel, a le don de révéler la fragilité du temps présent, comme ses frémissements...


 

  • Installation "Frémissements, Susanna Fritscher"
  • Jusqu'au 14 septembre 2020
  • Centre Pompidou-Metz
  • Commissariat: Emma Lavigne
  • www.centrepompidou-metz.fr

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

PHOTO - 23365_1393956_k2_k1_3222792.jpg

Nieto Sobejano met en scène la Cité du théâtre, à […]

27/11/2020

300 Porte de Clichy, dans le XVIIe arrondissement de Paris, la Cité du théâtre sera réalisée par les architectes espagnols Nieto Sobejano Arquitectos, associés aux Français Périphériques Marin + Trottin, désignés lauréats de ce projet lancé en 2016 sous la présidence de François Hollande. Sur le site […]

PHOTO - 22932_1370636_k2_k1_3177179.jpg

Tirer parti des centres anciens - Livre

27/11/2020

300 Le charme des vieilles pierres et des ruelles étroites ne suffit pas à endiguer l’appauvrissement qui gagne les villes, petites et moyennes. Les centres se vident de leurs commerces et de leurs habitants, les services ferment, les emplois disparaissent. Comment revitaliser ces villes, en particulier […]

Abonnés AMC

PHOTO - 23365_1393973_k3_k1_3222900.jpg

Matière et savoir-faire, un centre de gestion des […]

26/11/2020

300 Sur un haut plateau du Vercors, à quelques encablures de Grenoble, un équipement technique de gestion de déchets prend place en lisière de forêt, à plus de 1 000 m d'altitude. Il est conçu à partir des essences de bois, de l'outillage et des savoir-faire disponibles sur place. Avec quelque 4 000 […]

PHOTO - 23365_1393952_k6_k5_3222739.jpg

Studio1984 - Portrait

26/11/2020

300 Composé de quatre associés - Jean Rehault, Jordi Pimas, Marina Ramirez, Romain Gie -, Studio1984 est lauréat des Ajap en 2014. Sa production interroge les mutations territoriales, l'évolution des modes de vie et des cultures constructives. Studio1984 revendique la continuité des échelles auxquelles […]

Toulouse School of Economics à Toulouse (Haute-Garonne), nommée à l'Equerre d'argent 2020, catégorie Culture, jeunesse et sport, Maîtrise d’ouvrage : Université Toulouse 1 Capitole, Architecte : Grafton Architects/ Vigneu & Zilio Architectes

Retour en images sur les réalisations phare de […]

05/03/2020

300 Les architectes de la Toulouse school of economics, lauréate de l'Équerre d'argent 2020, Yvonne Farrell et Shelley McNamara, fondatrices de l'agence Grafton et prix Pritzker 2020, développent une architecture imprégnée de ce brutalisme propre aux Anglo-saxons et par lequel l'architecture s'affirme […]

PHOTO - 20756_1264097_k2_k1_2948979.jpg

Grafton - Portrait

09/03/2020

300 Basée à Dublin, l'agence Grafton a été fondée par les architectes Shelley McNamara et Yvonne Farell en 1978. Diplômées du University College de Dublin en 1974, où elles enseigneront pendant plus de vingt ans, Shelley McNamara et Yvonne Farell fondent en 1978 leur agence, Grafton, du nom d'une rue de […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital