Tabula rasa programmée sur l'AUA à Vigneux-sur-Seine - Patrimoine

A Vigneux-sur-Seine (Essonne), la regrettable décision de détruire la caisse primaire d’assurance maladie construite en 1972 par Paul Chemetov augure une véritable tabula rasa sur l’ensemble labellisé "Patrimoine du XXe siècle" dit des "Briques rouges".

La caisse primaire d'assurance maladie à Vigneux-sur-Seine, 1972, Paul Chemetov AUA - © Archives Paul Chemetov
photo n° 1/5
Zoom sur l'image Tabula rasa programmée sur l'AUA à Vigneux-sur-Seine - Patrimoine

Paul Chemetov a perdu la bataille: la caisse primaire d’assurance maladie qu’il a construite en 1972 à Vigneux-sur-Seine va finalement être rasée. Qu’elle soit labellisée "Patrimoine du XXe siècle", figure à l’inventaire général du patrimoine culturel de l’Ile-de-France et se distingue par une fresque murale en céramique de Paul Foujino n’a pas suffi à convaincre la cour d’appel de Paris qui a rendu son jugement en faveur de la démolition, le 2 décembre 2016. Le fait que le bâtiment fasse partie intégrante de l’ensemble de 273 logements HLM dit des "Briques rouges" et son centre commercial édifié de 1964 à 1967 n’a pas non plus été considéré comme un argument valable. On attend la réaction du ministère de la Culture mais il s’agit, encore une fois, d’un choix révélateur du manque de reconnaissance pour le patrimoine du XXe siècle. "La démolition devient un projet", a trop justement titré Paul Chemetov dans une lettre ouverte où il déplore qu’une solution de transformation n’ait pas été envisagée pour sauver cet édifice de l’AUA en l’adaptant à de nouveaux usages.

Une menace plus large

Comme le montre un protocole de préfiguration des projets de renouvellement urbain de la communauté d’agglomération de Sénart-Val de Seine daté du 20 décembre 2015 (voir illustrations),  le carnage patrimonial risque de ne pas s’arrêter à la caisse primaire d’assurance maladie. Il est en effet prévu qu’il s’étende à une démolition partielle des Briques rouges comprenant le monument aux morts, le foyer des vieux, le centre commercial et un bâtiment d’habitation.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

  • sedora

    Quand cessera t'on de détruire au lieu de réhabiliter, quitte à adapter, voire à changer de destination?

Passage Clichy, Brassaï, 1930-1932

L'hôtel parisien, en quête d'idéal-type - […]

16/12/2019

Le Pavillon de l'Arsenal consacre, jusqu'au 12 janvier 2020, une large exposition aux hôtels, figure typologique trop inexplorée par les architectes. L'occasion de questionner, en remontant l'histoire parisienne de ces lieux d'habitation temporaire et à […]

La Marquise, Jean-Benoît Vétillard architecte, Pavillon de l'Arsenal, 2019

Les humeurs de la marquise, ou le futur de l'hôtel […]

16/12/2019

Dans le cadre de l'exposition "Hôtel Métropole" au Pavillon de l'Arsenal à Paris, l'architecte Jean-Benoît Vétillard imagine une marquise en fibre végétale, autonome en énergie. "La marquise est un organe palpitant, […]

Jean-Benoît Vétillard, architecte, Ajap 2018

Jean-Benoît Vétillard, architecte - Portrait

16/12/2019

Diplômé de l’École nationale supérieure d’architecture de Bretagne en 2007, Jean-Benoît Vétillard fonde son agence à Paris en 2014. Jean-Benoît Vétillard mène son activité d'architecte à toutes les […]

Exposition Le Maire et l’architecte. Marché aux bestiaux en activité, 1928, Tony Garnier.

Lyon célèbre les 150 ans de Tony Garnier

13/12/2019

Avec son utopie de «Cité industrielle», Tony Garnier fut le premier architecte moderne à penser la ville dans son ensemble. Né le 13 août 1869, cet architecte lyonnais, Grand Prix de Rome en 1899, a profondément transformé le visage de sa ville […]

Localarchitecture

Localarchitecture - Portrait

06/12/2019

Diplômés de l’EPFL, Manuel Bieler, Antoine Robert-Granpierre et Laurent Saurer fondent l'agence Localarchitecture à Lausanne en 2002. Les architectes Manuel Bieler, Antoine Robert-Granpierre et Laurent Saurer développent avec leur agence Localarchitecture une […]

A l'étage de la boutique Unifor, restauration de Simone Agresta

Renaissance d’une boutique Afra et Tobia Scarpa à […]

12/12/2019

UniFor a entièrement rénové son showroom historique à Paris, en ravivant l'œuvre conçue par Afra et Tobia Scarpa en 1979. Une intervention signée d’un autre architecte italien, Simone Agresta, qui a rendu hommage aux designers par la remise […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus