Salon du meuble de Milan 2018 : les talents à suivre

Le numéro d'AMC de novembre 2017 (n°264) présentait huit designers émergents de la scène internationale, s'illustrant par la justesse de leurs conceptions. Retrouvez certains d'entre eux au Salon du meuble de Milan du 17 au 22 avril 2018.

 

 

The Grove, assise-sculpture s'inspirant de la ville de Rio de Janeiro, Gustavo Martini - © Gustavo Martini
photo n° 1/8
Zoom sur l'image Salon du meuble de Milan 2018 : les talents à suivre

La jeune génération de designers n’entend pas produire sans raison. Une contrainte qui mène à une épure remarquable, efficace, prometteuse. Ils questionnent les relations entre les objets et l’espace ; expérimentent avec les matériaux. Designers industriels, néoartisans ou créateurs hybrides, tous partagent une conscience environnementale qui induit une grande sobriété, exprimée par une palette réduite de matériaux et une économie de matière.

 

Inspiration matière

Certains, tel David Derksen, puisent leur inspiration dans la matière, pour définir un concept formel, façonner une idée. Leurs explorations techniques et esthétiques aboutissent à une série de produits fonctionnels. Fasciné par la physique et les matériaux, ce Hollandais diplômé en design industriel étudie systématiquement les propriétés d’un matériau pour définir son champ d’application. Ses délicats luminaires Aero Lights, par exemple, résultent d’expérimentations à partir de mousse métallique industrielle. Outre ses qualités esthétiques, cette dernière s'avère un excellent dissipateur de chaleur, idéal en abat-jour de suspension aux leds puissantes. Pour Milan, son installation en collaboration avec Lex Pott s’intitule Transnatural, et figure parmi les 28 heureux projets sélectionnés pour l’exposition Meet my Project, scénographiée par Hiroshi Nakayama.

 

Design pour tous

L’événement Meet my Project comprend aussi la Française et pluridisciplinaire Pauline Androlus attachée au « design pour tous ». Sa démarche plurielle place le savoir-faire artisanal au service de la matière et de l’humain. Cintré 25 est une série de pièces en bambou, réalisée lors d'une résidence à l’Institut national taïwanais de l’artisanat et de la R&D, issue de sa découverte du matériau et des savoir-faire locaux. Utilisant des lattes cintrées à chaud, la designer a cherché à concevoir des objets fonctionnels pour petits espaces, comme un vestiaire exprimant les capacités techniques et esthétiques du bambou. Elle collabore avec Jeanne Riot pour l'édition 2018 du Salon du meuble de Milan.

 

Une microarchitecture

Le Brésilien installé en Italie Gustavo Martini considère le matériau comme un outil de matérialisation de la pensée. La microarchitecture en métal Edge était basée sur l’acte fondateur du dessin, comme un fil qui rend l’imaginaire tangible. De même The Grove, meuble-sculpture présenté au salon Satellite 2017 de Milan, était inspiré du paysage urbain de sa ville natale, Rio de Janeiro où le matériau n’est arrivé qu'ensuite. La trame métallique en 3D était en effet idéale pour représenter la ville et son orthogonalité, tandis que le liège, par son caractère brut employé en appui ou en casier de rangement, symbolise la nature. Pour 2018, avec Giorgio Bonaguro et Ronald Sasson, Gustavo Martini fait intéragir leurs designs respectifs sous le titre Marble Stories, histoires de marbre.

 

Le multifonction

De son côté, la Finlandaise Elina Ulvio joue sur les frontières entre l’espace, l’objet, l'ombre et le reflet. Elle décline une idée de multifonctionnalité depuis ses disques biface Lampi (qui signifie mare), qui font office de miroir ou de plateau ; ou avec la collection Kuu (la lune), des suspensions qui présentent une surface éclairante et une autre opaque. Grâce à la rotation du cercle lumineux, la vision de l’espace est évolutive, pour faire que la lune apparaisse ou se cache. Elle fait partie des signatures de la nouvelle marque norvégienne Northern, présente dans le cadre de Norwegian Presence, Contemporary crafts, design and manufacturing au Salon du meuble de Milan 2018.

 

Article co-écrit par Manon Pierre et Laure Carsalade

 

  • Marble Stories : Installation avec Gustavo Martini

    Via Lambertenghi, 3 (Isola Design District)

    Du 17 au 22 avril 2018 de 10h00 à 20h00

  • Meet My Project : Installation avec David Derksen et Pauline Androlus

    Next Agency in Milan (Brera District)

    Du 18au 21 avril de 11h00 à 20h00

  • Norwegian Presence : Installation avec Elina Ulvio

    Opificio 31 (Zona Tortona)

    Du 18 au 22 avril 2018

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Workforce

Dans l’Oise, 3e édition d’Usimages, biennale […]

24/05/2019

Jusqu’au 15 juin 2019 se déroule la 3e biennale de photographie consacrée au patrimoine industriel Usimages. Organisée par l’agglomération Creil Sud Oise, avec le concours de Diaphane, pôle photographique en Hauts-de-France, elle interroge cette […]

Patrick Bouchain, l'architecture comme relation. Texte d'Abdelkader Damani. Postface de Pierre Frey

L'inventaire de Patrick Bouchain - Livre

24/05/2019

S'il fait des émules toujours plus nombreux, Patrick Bouchain, grand prix de l'Urbanisme 2019 demeure une figure unique dans le paysage des architectes français. Inclassable, il pourrait passer pour un gourou tant il est passé maître dans l'art de captiver ses […]

AL_A - Extension du musée Victoria & Albert, à Londres

L'extension du musée Victoria & Albert, à Londres, […]

23/05/2019

Plus grand musée d’art et de design au monde, le V&A abrite une collection permanente de plus de 2,3 millions d’objets couvrant plus de 5 000 ans de créativité humaine. En 2017, il a fait l'objet d'une extension, dont le projet a été […]

Rendez-vous à suivre

Neuf rendez-vous d'architecture, du 23 au 29 mai

23/05/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Biennale internationale des métiers d’art et de la création Du 22 au 26 mai, au Grand Palais, à Paris revelations-grandpalais.com […]

Les logements de la Gare d'eau, à Lille - Ch-H Tachon, 2019

À Lille, Charles-Henri Tachon livre 54 logements […]

22/05/2019

Pour qu’une place existe, elle se doit d’être tenue par les bâtiments qui la bordent. C’est de ce postulat que Charles-Henri Tachon et son équipe sont partis pour élaborer l’opération de 54 logements située sur la nouvelle place de la […]

Charles-Henri Tachon, architecte

Charles-Henri Tachon - Architecture et paysage

22/05/2019

Diplômé de l’école d’architecture de Paris-Tolbiac en 1996, Charles-Henri Tachon fonde son agence en 1999 à Paris et à Mercurey (Saône-et-Loire), dont il est originaire. Charles-Henri Tachon pense l’architecture comme une expérience […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus