Tatouages

Centre d'animation Ken Saro-Wiwa, Aghis Pangalos et Anne Feldmann, Paris - © Photographie Luc Boegly - 2014
photo n° 1/11
Zoom sur l'image Tatouages

Dans le tissu faubourien du 20e arrondissement, l'enveloppe du nouveau centre d'animation Ken Saro-Wiwa se déhanche pour dégager l’angle du carrefour.

Paris est doté d’une cinquantaine de centres d’animation, mais celui situé à l’angle de la rue des Haies et de la rue de Buzenval au cœur du 20e arrondissement, baptisé Ken Saro-Wiwa, a la particularité d’avoir fait entrer les cultures urbaines dans le champ de ses activités. Cette spécificité, les architectes Aghis Pangalos et Anne Feldmann ont tenu à la mettre en scène sur la rue et c’est un équipement couvert de graffitis qui se dévoile au regard du passant. Une manière d’officialiser cet art de rue qui investit plus souvent les friches et autres lieux officieux. C’est donc sur le mur de la terrasse, située au premier niveau de l’équipement, que les jeunes apprentis du street art sont invités à graffer. « La solution qui s’imposait était d’installer cette activité sur le toit, mais en privilégiant cette disposition, nous avons aussi pu proposer une toiture végétalisée qui absorbe les eaux de pluie à l’échelle de la parcelle », explique Aghis Pangalos.

Programme par strates

A côté des graffs amateurs, un artiste du genre est invité tous les deux mois à réaliser le sien. Un deuxième revêt la façade la moins accessible, rue des Haies, qui sera renouvelé chaque année. Ces animations offrent un contrepoint à l’enveloppe de métal déployé blanc, posée en doublage des masses pleines de béton ou, pour protéger du vis à vis, devant les larges baies vitrées de la salle de danse et de l’atelier graffiti. Au rez-de-chaussée et au deuxième niveau, réservé à la salle d’arts plastiques, place au contraire à un important développé de vitrages. « Avec son alternance de pleins et de vides, la façade reproduit la superposition des fonctions », précise l’architecte. Escaliers, sanitaires et rangements sont logés dans une bande servante adossée au mitoyen "pour mieux se détacher des voisins". Les murs de béton brut à l’intérieur du bâtiment sont eux aussi conçus comme un support sur lequel les usagers sont invités à dessiner.

 

 

 

 

 

 

 

  • Lieu : Paris
  • Maîtrise d’ouvrage : Ville de Paris
  • Maîtrise d'oeuvre : Aghis Pangalos architecte (mandataire) et Anne Feldmann architecte ; Batiserf Ingénierie, BET structure ; BET Louis Choulet, BET fluides + HQE ; Michel Forgue, économiste ; Cial, acoustique ; Scène, scénographie
  • Programme : centre d'animation (ateliers d'animation, activités manuelles, musicales, corporelles, sportives)
  • Surface : 1500 m² Shon
  • Calendrier : 2013-2014 (chantier)
  • Coût : 4 millions d’euros (valeur 2012)
  • Entreprise générale : Petit

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Christo, The Pont-Neuf Wrapped 2, Paris, 1975-1985

Christo à Paris, du Pont-Neuf à l'Arc de Triomphe

03/06/2020

300 L'automne 2021 s'annonce emballant. Christo, l'artiste bulgare qui empaqueta le Pont-Neuf à Paris à l'automne 1985, doit récidiver sur l'Arc de Triomphe; le Centre Pompidou inaugurant au même moment une grande rétrospective du travail de l'artiste et de sa femme Jeanne-Claude. Son décès le 31 mai […]

Christo (1935–2020) - Valley Curtain, Rifle, Colorado, 1970-72

Hommage à Christo: voyage à la redécouverte de ses […]

03/06/2020

300 Décédé le 31 mai 2020 à New-York, l'artiste Christo, célèbre emballeur du Pont-Neuf à Paris, travailla toute sa vie avec sa femme Jeanne-Claude Denat de Guillebon, décédée en 2009. Des premiers objets empaquetés par l'artiste né en 1935 en Bulgarie, aux monumentales installations de plein-air […]

Christo (1935–2020) - Christo at The Floating Piers, June 2016

Christo, l'emballeur du Pont-Neuf, est décédé

03/06/2020

300 Les Parisiens retiendront de lui le Pont-Neuf enveloppé d'un drapé à l'automne 1985. L'artiste Christo s'est éteint le 31 mai 2020 à New-York, à l'âge de 84 ans. Il préparait une nouvelle intervention manifeste dans la capitale, l'empaquetage de l'Arc de Triomphe. Il aura fallu 13 km de corde, 450 […]

Nommée à l'Équerre d'argent 2019, catégorie Habitat, résidence étudiante de 232 chambres à Palaiseau (Essonne), l’AUC (architecte), Batigère (maître d’ouvrage)

L'AUC, loger des étudiants à Saclay

26/05/2020

300 Dans cette opération de logements étudiants d'envergure livrée sur le plateau de Saclay, l'AUC imagine des colocations et des studios autour d'un vaste jardin paysagé et d'espaces de rencontre intérieurs. En dialogue avec une autre résidence universitaire, rose, construite en 2016 par 51N4E et […]

Marc-Antoine Richard-Kowienski et Anne-Julie Martinon architectes, agence Maaj

Maaj architectes - Portrait

02/06/2020

300 Anne-Julie Martinon et Marc-Antoine Richard-Kowienski ont étudié à Paris-Belleville. Ils ont fondé l’agence Maaj en 2011. La première réalisation de l'agence Maaj, un chalet en mélèze à Arêches-Beaufort (Savoie), réinterprétation des fermes de la région, a été lauréat du palmarès des lauriers de la […]

Rénovation Ecole Ingénieurs d’Yverdon-les-Bains HEIGVD. Nouveaux aménagements par inroom Geneviève Héritier (2014-2019)

Couleurs et spatialités différenciées, pour la […]

29/05/2020

300 En Suisse, l’école d’ingénieurs d’Yverdon-les-Bains a bénéficié d’une rénovation complète qui se démarque par la qualité des aménagements intérieurs. L’utilisation de la couleur devient un support d’attractivité et de différenciation des espaces. Tout en valorisant l’architecture de béton du […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital