Tica - Bâtiment d’accueil d’un parc animalier - Château-Gontier

Le Refuge de l’Arche, seul parc animalier d’utilité publique en Europe, s’est constitué au fur et à mesure des besoins, par ajouts successifs de programmes. Le projet de Tica Architectes consiste en une refonte de l’équipement avec une réhabilitation et une extension. L’enjeu était de redynamiser le parc, en diversifiant son offre de services et en mettant au centre l’accueil des publics et la médiation autour de la cause animale.

Tica – Bâtiment d’accueil d’un parc animalier – Château-Gontier (53) - © Emilie Gravoueille
photo n° 1/6
Zoom sur l'image Tica - Bâtiment d’accueil d’un parc animalier - Château-Gontier

En réponse à la verticalité du paysage immédiat, le projet a été imaginé sur l’horizontalité afin de s’intégrer dans le paysage du site. Pour redonner une cohérence à l’ensemble, la façade d’accueil, constituée d’un bardage bois à claires-voies asymétriques vient englober l’ensemble des bâtiments du côté de l’accès principal et du parking au nord. Elle est percée par de grands ouvrants qui sont tantôt des baies en lien avec le bâti, tantôt des grands cadrages dans une clôture ajourée qui joue le rôle de filtre visuel. L’insertion de l’extension entre les trois bâtiments principaux lui donne un statut d’interface. Cette dernière fabrique une nouvelle relation entre les bâtiments existants par le vide : création d’un patio, d’une coursive et d’un parvis d’entrée couvert. Ce parti pris permet de retrouver une certaine compacité à l’équipement, lui redonnant des facilités de gestion et d’organisation ainsi que des atouts thermiques. Intégrés à la cinquième façade, des puits de lumière assurent un éclairement naturel de tous les espaces. Les espaces intérieurs se veulent ouverts sur l’extérieur. Ainsi, l’ancienne ferme réaménagée en snack bar se prolonge en espace semi extérieur.

Matières naturelles, un écho à l'habitat animal

Un travail particulier a été réalisé en amont avec les scieries locales afin de s’orienter vers l’usage de bois locaux. Il se retrouve notamment en structure : murs ossatures bois et poutres lamellés collées ainsi qu’en bardage ou encore sous forme de totem comme support de statues d’animaux en bois ou d’accroches vélos sur le parvis. La scénographie du Refuge de l’Arche a été imaginée pour mettre en place un dialogue entre l’homme et la nature animale. Ainsi cohabitent, des matériaux bruts comme la laine de mouton du sas introductif et le bois sous forme de branchage avec d’autres matériaux façonnés par la main de l’homme comme le contreplaqué. Ce dernier, matériau industriel plutôt bon marché, est sablé à haute pression et parfois peint afin de révéler son veinage et en faire une véritable matière tactile et esthétique. Le projet est lauréat du Prix Régional de la Construction Bois 2018 - catégorie Apprendre, se divertir.

 

  • Lieu : Château-Gontier (53)
  • Maîtrise d’ouvrage : CDC Château-Gontier
  • Maîtrise d'œuvre : Tica Architectes. Barreau et Charbonnet (scénographie). Cetrac ( BE TCE), MLV Conseil (tourisme)
  • Surfaces : 975 m2 SU bâtiment / 375 m2 espaces extérieurs
  • Calendrier : 2015-2017
  • Coût : 1 250 000 € HT (hors VRD)

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Transformation de 530 logements, Grand Parc Bordeaux, Lacaton & Vassal architectes; Frédéric Druot Architecture; Christophe Hutin Architecture

Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe […]

19/02/2019

Parmi les 7 réalisations françaises encore en lice pour obtenir le prix Mies van der Rohe 2019, seule l'opération Grand Parc, de transformation de 530 logements conçue à Bordeaux par Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin, reste […]

Transformation de 530 logements, Grand Parc Bordeaux, Lacaton & Vassal architectes; Frédéric Druot Architecture; Christophe Hutin Architecture

Jardins d'hiver et balcons en extension, la […]

19/02/2019

Seule réalisation française sélectionnée parmi les finalistes du prix Mies van der Rohe 2019, l'opération Grand Parc conçue à Bordeaux par Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin expérimente le béton […]

Immeuble de bureaux, Baumschlager Eberle Architekten Paris (architecte principal), SCAPE (architecte associé), ZAC des Batignolles, Paris XVIIe arr.

Forêt de bois sous peau d'alu, par Baumschlager […]

19/02/2019

L’immeuble de bureaux à énergie positive imaginé par les agences d'architecture Baumschlager Eberle et Scape déploie sa structure bois sur la dalle de recouvrement du faisceau ferroviaire de la gare Saint-Lazare, dans la ZAC Clichy-Batignolles (Paris, XVIIe […]

Rising Talent Awards, Chen Hingyu, Pin Wall Light, Bentu

Jeune design made in China, aux Galeries Lafayette

18/02/2019

Le jeune design chinois a fait l’objet d’un double focus en ce début d’année. Lors du salon Maison&Objet au mois de janvier 2019, au cœur des Rising Talent Awards, et en écho, dans l'exposition de la sélection aux Galeries Lafayette […]

Qui a dit?

Qui a dit: "Le symbolisme est essentiel dans […]

18/02/2019

Une citation, trois possibilités. Qui a dit: "Le symbolisme est essentiel dans l'architecture"? Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa, Denise Scott Brown et Robert Venturi ou Jacques Herzog et Pierre de Meuron? La réponse, en image.   "A la base de […]

Bjarke Ingels, architecte, agence BIG

Bjarke Ingels, agence BIG - portrait

18/02/2019

Fondée en 2006 par l’architecte danois Bjarke Ingels –ancien collaborateur de Rem Koolhaas et ancien associé de Julien de Smedt (Plot)–, l’agence BIG regroupe architectes, designers, urbanistes, paysagistes et chercheurs, à Copenhague, New York et […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus