TOA livre la première école en terre crue d’Ile-de-France

C’est à Nanterre (Hauts-de-Seine) que le premier bâtiment public en terre crue voit le jour en Ile-de-France. La municipalité souhaitait, lors du concours en 2015, expérimenter un nouveau matériau avec pour objectif un groupe scolaire « à forte valeur écologique ».

Extérieur du Groupe scolaire Miriam Makeba, TOA, Nanterre, 2019 - © Frédéric Delangle
photo n° 1/10
Zoom sur l'image TOA livre la première école en terre crue d’Ile-de-France

 

Malgré une grande expérience en matière de conception de groupes scolaires, ce fut une première pour l’agence TOA de bâtir en terre crue. Elle s’est associée au BET terre, une émanation du spécialiste de l’architecture en terre CRAterre, pour choisir la technique du pisé – la terre est tassée par strates, historiquement à la main aujourd’hui mécaniquement, entre deux planches – afin de monter des murs de 30 à 40 centimètres d’épaisseur. Provenant de la briqueterie d’Allonne (Beauvais) à 80 km du site, cette terre ne nécessite aucun adjuvant ni énergie de transformation puisqu’elle est utilisée sans cuisson. Elle assure la régulation de l’hygrométrie au sein des espaces intérieurs, possède une forte inertie rafraîchissant l’ambiance l’été et la réchauffant l’hiver, en plus de constituer un bon isolant acoustique grâce aux porosités présentes en surface qui fractionnent le son.

Terre, béton et inox

Ne prenant pas le risque de laisser la terre crue porteuse d’un bâtiment public, les architectes ont opté pour une structure poteaux-poutres en béton qui « encadre » chaque pan de mur en terre crue – au moins 50 centimètres en partie basse et 15 centimètres en haut. Ainsi, le béton isole la terre des potentielles infiltrations d’eau provenant de la terre comme du ciel, principale fragilité de ce matériau naturel. Et pour contraster avec son aspect brut et rugueux, TOA a revêtu le premier étage de feuilles d’inox bosselé. « Ancré au sol par son fondement en terre crue, suspendu au ciel par l’immatérialité de sa vêture inox, le groupe scolaire Miriam-Makeba se fond dans l’horizontalité du paysage », expliquent les concepteurs. Un contexte très vertical avec les bâtiments hauts de logements le long des terrasses de l’université et les bureaux de la préfecture des Hauts-de-Seine. Le groupe scolaire, de 15 salles de classes maternelles et élémentaires, a été livré en août 2019 afin d’accueillir les premiers enfants à la rentrée de septembre.

 

  • Lieu : Allée Georges Louis Buffon, Nanterre
  • Maîtrise d’ouvrage : ville de Nanterre
  • Maîtrise d'oeuvre : TOA architectes associés
  • Programme : 15 salles de classes maternelles et élémentaires, centre de loisirs, restauration, logement de fonction
  • Surface : 4 050 m2 SP
  • Calendrier : livraison en août 2019
  • Coût : 9,9 M€ HT de travaux
  • Entreprises : CERP - Donato (gros oeuvre et terre crue en pisé), U.T.B. (charpente), Sarmates (façades)
  • Produits : béton, terre crue (pisé), inox brossé (feuille mince)

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Le Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière, Aldo Rossi et Xavier Fabre arch. (1989-1991).

Des expérimentations rurales chez Aldo Rossi

23/10/2019

Le Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière (Limousin), seule œuvre en France signée Aldo Rossi – conçue avec Xavier Fabre entre 1988 et 1991 – organise, depuis 2018, des résidences d’architectes et de […]

Christophe Hutin

Biennale de Venise 2020 : Christophe Hutin, […]

23/10/2019

Lors de la 17e Biennale d’architecture de Venise, en 2020, le pavillon de la France sera réalisé par Christophe Hutin. Son projet « les communautés à l’œuvre » présentera une vision optimiste de communautés habitantes […]

Bâtiment neuf et réhabilitation, LIN Architects Urbanists, Logements sociaux et étudiants, Caserne de Reuilly, Paris, 2019

Coup d'œil sur la caserne de Reuilly #4 : LIN, […]

22/10/2019

La caserne de Reuilly, dans le 12e arrondissement de Paris, est une importante opération de transformation, qui mobilise sept équipes d’architectes. Aux cinq bâtiments conservés et réhabilités viennent s'ajouter six immeubles, […]

Martin Belou, Demain les chiens, 2019. Tente, aimants, fleur d’agaves, lampes, mitres de cheminées, bancs, tissus, drisse, bois, laiton, terre cuite, acier

Futur, ancien, fugitif, la nouvelle exposition du […]

22/10/2019

Jusqu'au 5 janvier 2020, le Palais de Tokyo accueille l'exposition «Futur, ancien, fugitif. Une scène française», qui rassemble des artistes ou collectifs basés en France ou à l'étranger mais liés au pays, de manière provisoire […]

Dia a Dia, un quotidien pour la 12e Biennale d'Architecture de São Paulo

Dia a Dia, un journal pour la Biennale de São […]

22/10/2019

Projet éditorial performatif, le quotidien Dia a Dia sera produit, édité et imprimé in situ à la XIIe Biennale d’Architecture de São Paulo 2019 par le collectif 614. Composé d'architectes, d'artistes et de graphistes français, le […]

338 logements, Petitdidierprioux, Paris 19e, janvier 2019

Petitdidierprioux livre deux projets de logements […]

21/10/2019

En janvier 2019, l'agence Petitdidierprioux livre 156 logements étudiants et 182 logements collectifs en accession, rue Curial dans le 19e arrondissement de Paris. Un projet qui suit de peu la résidence sociale de 71 logements boulevard du fort de Vaux (17e arr.), livrée en […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus