Trois états du verre : des éclairages signés Castiglioni, Bouroullec et Poletti

Chez Flos, l’expérience du verre en 2022 présente trois états aux rendus très différents. Un bloc de cristal supporte le luminaire sur pied Arco de Castiglioni ; du verre moulé tubulaire est suspendu par les Bouroullec ; un tube transparent se pose en nomade avec Poletti.

Luminaire sur pied Arco, Castiglioni, detail, Flos, LimitedEdition 2022 - © Mattia Balsamini
photo n° 1/6
Zoom sur l'image Trois états du verre : des éclairages signés Castiglioni, Bouroullec et Poletti

Articles Liés

Un lycée privé entre matière et lumière, par Marie Adilon, dans le Rhône

ÉCLAIRAGE DE PRÉCISION

Eclairage lunaire

Les recherches sur le matériau verre du fabricant d’éclairage italien Flos sont ici associées à des signatures de renom, les frères Castiglioni, Erwan et Ronan Bouroullec, et enfin G. Poletti. Comme s’il s’était agi d’explorer ses capacités, le verre se donne à voir dans des aspects à la transparence pure ou aux motifs spontanés, en volume parallélépipédique ou en tube.

Un symbole revisité

L’histoire (re)commence avec une édition iconique, mais réalisée pour son 60e anniversaire dans un piètement cristal. Rappelons l’idée originelle signée Achille & Pier Giacomo Castiglioni en 1962, qui entendait s’affranchir d’une accroche en plafond pour produire néanmoins un éclairage couvrant, repositionnable. Questionnement résolu grâce à un appui au sol, un bloc initial en marbre, dans un geste quasi théâtral, son arc surdimensionné pour l’époque permettant au corps lumineux de pivoter à 360 degrés. Cette année, la nouvelle version de cet objet en édition limitée à 2022 pièces, est protégée par un système de traçabilité NFC cryptographique. La nouvelle transparence de sa base met à jour la technicité de l’objet.

Cylindres horizontaux et verticaux

De fabrication artisanale encore, Luce Orizzontale des Bouroullec est réalisée par un maître verrier : des cyclindres ont été coulés dans un moule générant leurs imperfections, et des vibrations propres à chacune des pièces. Cette suspension montée sur des éléments en aluminium extrudé joue du dialogue entre les matières en plusieurs longueurs (en 8, 10 et 12 cylindres), de 1,5 à 2,5 mètres avec un variateur tactile. Ce qui se traduit par une esthétique forte avec une lecture double, soit frontale soit en perspective, où les stries apparaissent dans la profondeur de l’objet. Enfin la dernière expression du matériau joue la netteté d’un verre clair : To-Tie invite à amener avec soi cette lampe à poser. La grâce de cet objet qui existe en trois formats, repose sur le câble qui sert également d’anse pour une promenade lumineuse, pratique et minimal.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital