Œuf, voile et carton: les miscellanées de Shigeru Ban et Jean de Gastines sur l'île Seguin

A la Philharmonie, qui siège au nord-est de Paris depuis 2015, répond désormais la Seine Musicale, autre équipement d’envergure installé au sud-ouest de la capitale, sur la pointe aval de l’île Seguin. Inaugurée le 22 avril 2017, par l'icône folk-rock Bob Dylan, elle est l'œuvre des architectes Shigeru Ban et Jean de Gastines.

La Seine Musicale, Shigeru Ban et Jean de Gastines architectes, Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) - © LAURENT BLOSSIER / Bouygues Construction
photo n° 1/4
Zoom sur l'image Œuf, voile et carton: les miscellanées de Shigeru Ban et Jean de Gastines sur l'île Seguin

Articles Liés

L'Elbphilharmonie d'Herzog et de Meuron enfin mise à flots

“Permettez-moi de finir mon bâtiment dignement”, Jean Nouvel à propos de la Philharmonie[...]

Bob Dylan inaugure la Seine Musicale sur l'île Seguin

Inaugurée le 22 avril 2017, la Seine Musicale a fait l’objet d’un partenariat public-privé attribué à Tempo île-Seguin (Bouygues Bâtiment Île-de-France -mandataire-, Sodexo sports et loisirs, Infravia, TF1). Le Conseil départemental, à l'origine du projet, n’a pas mégoté sur le programme de cet ambitieux bâtiment de 36 500 m². En plus d’offrir des locaux de répétition et des studios à l’Insula Orchestra et à la Maîtrise des Hauts-de-Seine, la Seine Musicale abrite une salle de type Zénith, dédiée aux musiques amplifiées, d’une capacité de 4000 spectateurs assis, 6000 assis-debouts, et un auditorium de 1150 places consacré aux concerts classiques. Sur le plan architectural, l’œuvre de Shigeru Ban, lauréat du Pritzker prize en 2014, et de Jean de Gastines, n’a pas grand chose à voir avec le tourbillon métallique, lyrique mais cohérent, que Jean Nouvel a posé à la Villette. La Seine musicale figure plutôt un déroutant collage qui peine à articuler la délicatesse artisanale émanant de certains espaces à la morne neutralité des autres.

Œuf, voile et paquebot

Un œuf de verre et de bois, objet iconique du projet, est posé sur un paquebot de béton inerte qui organise les accès autour d’une rue intérieure, vaste mais sans souffle. Renfermant l’auditorium, le nid ovoïde dispose lui d’une belle charpente en lamellé-collé, en épicea pour les membrures et en mélèze pour les nœuds. Dommage que celle-ci soit partiellement camouflée par une « voile » censée suivre la course du soleil et composée de 470 panneaux photovoltaïques aux reflets nacrés. L’ambiance "coquillages et crustacés" de la voile est d’ailleurs reprise dans les circulations, où la coque acoustique de l’auditorium est recouverte d’une mosaïque vert émeraude, très art déco. Unique paroi courbe du socle, la sous-face des gradins de la grande salle est, elle-aussi, irisée.

Panier, tubes et carton

L'auditorium fait, à lui seul, l'attrait du projet. Organisé en « vignoble » avec l’orchestre au centre, il est le « joyaux de la Seine Musicale », comme demandé au concours. Son acoustique a été mise au point avec Nagata Acoustics (Yasuhiro Toyota), comme celles des salles philharmoniques de Paris et de Hambourg. Les parois de ce cocon sont telles un panier : des panneaux en contreplaqué de chêne miment des tresses d’osier. Leurs ondulations, évoluant selon l'éclairage et leur inclinaison, participent à l’acoustique générale en donnant au lieu des reflets d’or. Le plafond, composés de 916 hexagones de bois d’Ayous renfermant une composition en carton ignifugé - matériau de prédilection de Shigeru Ban -, et les fauteuils inspirés des tubes de carton, participent à la construction d’une matérialité et d’une ambiance singulières et immersives, à la hauteur de ce type de programme.

 

  • Lieu : Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)
  • Personne publique : conseil départemental des Hauts-de-Seine
  • Opérateur : Tempo Ile-Seguin, composé de Bouygues Bâtiment Ile-de-France (mandataire), Sodexo sports et loisirs, Infravia, TF1
  • Conception-réalisation : Bouygues Bâtiment IDF
  • Entretien-maintenance : Sodexo sports et loisirs
  • Exploitation artistique : STS Evénements composé de TF1 et Sodexo
  • Maîtrise d’œuvre : Shigeru Ban Architects Europe et Jean de Gastines Architectes, architectes; Setec TPI, BET structure; Sblumer ZT GMBH, charpente bois; Lamoureux Acoustics et Nagata Acoustics, BET acoustique; Ducks Scéno, scénographie; RFR puis T/E/S/S, BET façade; Bassinet Turquin Paysages, paysagistes; Artelia, BET fluides; The Nippon Design Center/LM Communiquer, graphisme et signalétique; 8’18’’, lumière; OTCI, VRD; JML Consultant, fontainier
  • Surface : 36 500 m²
  • Montant des travaux : 170 M€

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Workforce

Dans l’Oise, 3e édition d’Usimages, biennale […]

24/05/2019

Jusqu’au 15 juin 2019 se déroule la 3e biennale de photographie consacrée au patrimoine industriel Usimages. Organisée par l’agglomération Creil Sud Oise, avec le concours de Diaphane, pôle photographique en Hauts-de-France, elle interroge cette […]

Patrick Bouchain, l'architecture comme relation. Texte d'Abdelkader Damani. Postface de Pierre Frey

L'inventaire de Patrick Bouchain - Livre

24/05/2019

S'il fait des émules toujours plus nombreux, Patrick Bouchain, grand prix de l'Urbanisme 2019 demeure une figure unique dans le paysage des architectes français. Inclassable, il pourrait passer pour un gourou tant il est passé maître dans l'art de captiver ses […]

AL_A - Extension du musée Victoria & Albert, à Londres

L'extension du musée Victoria & Albert, à Londres, […]

23/05/2019

Plus grand musée d’art et de design au monde, le V&A abrite une collection permanente de plus de 2,3 millions d’objets couvrant plus de 5 000 ans de créativité humaine. En 2017, il a fait l'objet d'une extension, dont le projet a été […]

Rendez-vous à suivre

Neuf rendez-vous d'architecture, du 23 au 29 mai

23/05/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Biennale internationale des métiers d’art et de la création Du 22 au 26 mai, au Grand Palais, à Paris revelations-grandpalais.com […]

Les logements de la Gare d'eau, à Lille - Ch-H Tachon, 2019

À Lille, Charles-Henri Tachon livre 54 logements […]

22/05/2019

Pour qu’une place existe, elle se doit d’être tenue par les bâtiments qui la bordent. C’est de ce postulat que Charles-Henri Tachon et son équipe sont partis pour élaborer l’opération de 54 logements située sur la nouvelle place de la […]

Charles-Henri Tachon, architecte

Charles-Henri Tachon - Architecture et paysage

22/05/2019

Diplômé de l’école d’architecture de Paris-Tolbiac en 1996, Charles-Henri Tachon fonde son agence en 1999 à Paris et à Mercurey (Saône-et-Loire), dont il est originaire. Charles-Henri Tachon pense l’architecture comme une expérience […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus