Un élégant monolithe noir signé Ramdam à la Courneuve

Situé à la Courneuve (Seine-Saint-Denis), ce petit immeuble de six logements conçu par l’Atelier Ramdam agit comme un marqueur dans la temporalité d’un environnement en mutation. Représentatif d’un modèle de construction de logements sociaux en diffus, dans les dents creuses de tissus urbains déjà constitués, il soulève les enjeux relatifs au portage d’un projet complexe sur de petits parcellaires, par un bailleur de grande envergure (Immobilière3F). Tirant parti de sa rationalité constructive pour optimiser les coûts, il offre des logements de qualités, avec des espaces généreux et lumineux.

Atelier d’architecture Ramdam, six logements à La Courneuve - © Emilie Gravoueille
photo n° 1/10
Zoom sur l'image Un élégant monolithe noir signé Ramdam à la Courneuve

Articles Liés

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE CINQ LOGEMENTS - RAMDAM - NOMINÉ POUR LE PRIX DE LA[...]

Ramdam

Conçu par l’Atelier d’architecture Ramdam, l’immeuble de six logements est situé sur toute la largeur d’une parcelle faisant face à une zone industrielle constituée d’entrepôts attenant à l’autoroute A86 et aux voies ferrées du RER. Il apparaît comme un monolithe autonome tout en s’inscrivant en hauteur dans l’alignement de l’immeuble en second plan. L’épannelage sur rue ainsi que le contraste des teintes et la géométrie du bâtiment signalent son caractère indépendant, qui se distingue du contexte et vient le révéler.

Des duplex superposés

L’accès à l’immeuble se fait par un hall traversant qui laisse voir le jardin, et se prolonge ensuite dans des parties communes qui bénéficient de lumière naturelle. La construction développe une configuration en duplex superposés avec les pièces à vivre ouvertes sur le jardin, tandis que celles de nuit et de service sont orientées sur rue au nord. Ce dispositif permet d’offrir des logements traversants, de limiter les parties communes, de supprimer les ascenseurs grâce à la création de trois paliers pour cinq niveaux, et de réduire les planchers mitoyens entre logements et les chapes acoustiques induites. Les fenêtres ne laissent pas apparaître de hiérarchie liée à la fonction des pièces qu’elles éclairent. Sur rue, les baies des cuisines et des chambres accueillent des menuiseries complétées de volets dont la variation d’agencement anime la façade. Côté jardin, plein sud, ces mêmes baies sont laissées vides et accueillent des loggias. En contraste avec les façades noires, l’intérieur blanc et lumineux se prolonge jusque dans ces loggias.

Une maîtrise stratégique des coûts

La maîtrise des coûts dans la conception des réseaux et de la structure, a conduit à recentrer l’économie du projet sur la qualité des matériaux et des fenêtres. Rationalisés, les systèmes techniques sont placés au cœur du bâtiment. La couverture à deux pentes inversées avec chéneau central permet de gérer l’entretien des évacuations des eaux pluviales depuis le local ventilation situé au-dessus des parties communes. Entièrement libérée, la toiture en structure légère (charpente bois et zinc) n’a plus besoin d’être accessible, offrant l’économie de dispositifs de sécurité pour les services de maintenance. Sur la rue, les baies ménagées par la trame sont remplies pour moitié d’une paroi à ossature bois avec un bardage à claire-voie en mélèze. Le volet qui coulisse devant est constitué de la même matière. Ce dispositif adaptant les ouvertures à l’évolution des usages intérieurs. L’optimisation du système constructif, sur le modèle d’une ossature tramée élémentaire qui se lit en façade, conduit à une expression architecturale rationnelle. Les matériaux de façade ont été choisis pour leur simplicité de mise en œuvre et leur pérennité. Dans ce contexte spatial limité, les économies faites sur la technique ont permis de réaliser des élévations en brique de terre cuite alvéolaire. Un enduit anthracite minéral sombre habille l’ensemble, dont la volumétrie simple et efficace lui confère un caractère soigné et précieux.

 

  • Lieu : La Courneuve (93)
  • Maîtrise d’ouvrage : Immobilière 3F
  • Maîtrise d'œuvre : Atelier d’architecture Ramdam ; EVP Ingénieur structure ; Sunsquare Ingénieurs fluides ;  Isabelle Casalis économiste
  • Programme : 2 T1, 2 T3, 2 T5
  • Surface : 364 m2 SHAB
  • Calendrier : 2018
  • Coût : 630 000 € HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Ilot Saint-Urbain - Strasbourg - LAN Architecture

A Strasbourg, la ville "color block" selon Lan

18/05/2021

300 A Strasbourg, l’agence Lan vient de livrer l’îlot Saint-urbain, un ensemble mixte multicolore de plus de 21 500 m2 qui se démarque autant par sa singularité que par la réussite de son insertion contextuelle. Si elle affirme l’identité de chaque bâtiment, la couleur est ici utilisée comme une donnée […]

AMC n°296 - mai 2021, couverture

Le numéro de mai d'AMC est paru

18/05/2021

300 Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°296-mai 2021) et disponible en format numérique: un événement sur les œuvres méconnues d'Oscar Niemeyer en France, un dossier sur les centres aquatiques, des détails "belvédères" et une matériauthèque consacrée aux assemblages bois. Mais aussi les […]

Abonnés AMC

École élémentaire, V2S architectes, Pelleport (Haute-Garonne)

L'architecture élémentaire, une école par V2S à […]

17/05/2021

300 Cette école élémentaire réalisée par V2S architectes occupe une position stratégique, à proximité du village de Pelleport, dans la campagne toulousaine. Située en contrebas de la route d'accès au centre-bourg de Pelleport (Haute-Garonne), la parcelle dévolue à la construction de cette école […]

La Bourse de commerce, nouveau musée de la collection Pinault à Paris ; Tadao Ando, NeM, Pierre-Antoine Gatier, architectes ; image de synthèse, le promenoir et l’oculus, au sommet du cylindre

À Paris, la Bourse de Commerce transformée par […]

17/05/2021

300 Après avoir été une première fois reportée pour cause de pandémie, la Bourse de Commerce, nouveau musée de la collection Pinault à Paris réalisé par Tadao Ando accompagné de l’agence NeM et de l’architecte en chef des Monuments Historiques Pierre-Antoine Gatier, ouvre enfin ses portes au public le […]

Abonnés AMC

PHOTO - 010_Image67296.jpg

Dans les archives d'AMC: Raj Rewal, en quête d'une […]

14/05/2021

300 En novembre 2013, Sandrine Gill et Patrick Henry rencontrent Raj Rewal, dans son agence à Delhi. Né en 1934, l'architecte appartient à cette génération post-coloniale d'intellectuels indiens qui ont voyagé et étudié hors de leur pays. S'il reconnaît l'apport de Le Corbusier et Louis Kahn, il ne […]

PHOTO - 24961_1478094_k2_k1_3420683.jpg

Raj Rewal en conversation - Livre

14/05/2021

300 Bien que Raj Rewal, figure du modernisme indien, soit considéré comme l'un des acteurs majeurs de la scène architecturale de l'Asie du Sud-Est, son œuvre demeure largement méconnue tant elle est abondante et protéiforme. A l'heure où la tendance de « la plus grande démocratie du monde » est […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital