Un entrepot muséal pour les maquettes japonaises

Archi-Depot est un musée d’un nouveau genre. Ouvert à Tokyo depuis l’été 2016, il vise à diffuser la culture architecturale japonaise en présentant des maquettes de projets, mais pas seulement. Il a en effet pour autre vocation d’être un lieu de stockage, où les modèles sont conservés dans des conditions atmosphériques optimales, traités et valorisés comme des archives.

Archi-Depot Museum, Tokyo - © Archi-Depot
photo n° 1/8
Zoom sur l'image Un entrepot muséal pour les maquettes japonaises

Articles Liés

Design japonais, une harmonie au quotidien - Livre

Japonmania au Centre Pompidou-Metz

Loin de l’objet architectural, le musée Archi-Depot est un entrepôt d’une haute technicité mais réduit à sa plus simple expression: il s’expose lui-même, là est le concept. D’une superficie de 450 m2 et d’une hauteur de 5,2 m, la grande salle abrite une centaine d’étagères multiniveaux; le visiteur peut ici se plonger dans l’univers si particulier que sont les outils de conception et de représentation, allant de l’étude au projet définitif. Si les starchitectes nippones sont à l’honneur – tels Kengo Kuma, Shigeru Ban, Riken Yamamoto, etc. –, la scène confirmée et émergente est également représentée, avec Jun Aoki, Yuko Nagayama ou Sotoshi Takae, notamment.

Linéaires à louer

Le lieu fonctionne sur un principe: les architectes louent des linéaires, ce qui leur permet de libérer de l’espace au sein de leur agence, et en contrepartie, Archi-Depot conserve leur matériel avec soin. Les architectes sont d’ailleurs invités à effectuer régulièrement des rotations des bâtiments exposés, de manière à ce que l’exposition globale évolue en permanence et ne soit pas figée. Les étagères sont dotées de cartels avec le nom des architectes et des codes QR, à scanner avec un smartphone ou une tablette pour obtenir des informations détaillées sur leur production, des photos et plans des édifices achevés. Parallèlement, le musée organise des visites, des ateliers pour adultes et enfants, et même des expositions temporaires. Au printemps, il a d’ailleurs accueilli le duo franco-japonais Moreau-Kusunoki, lauréat du concours du feu Guggenheim d’Helsinki avec «Reflection on places for Art in today’s society». Par la richesse de sa collection et sa façon finalement très pragmatique d’aborder et d’«expliquer» l’architecture, ce lieu atypique s’avère une entrée en matière idéale avant d’aller faire du tourisme architectural à Tokyo et de confronter l’intention à la réalité.

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Equerre d'argent 2018

Equerre d'argent 2018 : les nommés de la catégorie […]

12/11/2018

Vingt et une réalisations sont en lice pour le prix de l'Equerre d'argent et quatre pour celui de la Première Œuvre 2018. Cette sélection a été réalisée par les rédactions du Moniteur et d'AMC, à partir de quelque 240 […]

Fordlandia - Exposition à La Colonie, novembre 2018

Retour de Fordlandia – Exposition et colloque à […]

12/11/2018

Du 13 au 25 novembre 2018, La Colonie, à Paris, présente "Retour de Fordlandia, une archive à ciel ouvert", une exposition et une série de tables rondes sur la ville construite au Brésil à la fin des années 1920 par l’industriel […]

Equerre d'argent 2018

Equerre d'argent 2018 : les nommés de la catégorie […]

09/11/2018

Vingt et une réalisations sont en lice pour le prix de l'Equerre d'argent et quatre pour celui de la Première Œuvre 2018. Cette sélection a été réalisée par les rédactions du Moniteur et d'AMC, à partir de quelque 240 […]

La colonne aux livres de l'agence Boirard, à Semoy (45)

L'agence Boirard fait d'une boîte à livres, un […]

12/11/2018

Pensée comme une installation dépassant le simple rôle fonctionnel d’une boîte à livres, la colonne aux livres, réalisée par l’agence Boirard à Semoy, joue sur la fine frontière entre l’objet contemplatif et pratique. Les […]

Equerre d'argent 2018

Equerre d'argent 2018 : les nommés de la catégorie […]

08/11/2018

Vingt et une réalisations sont en lice pour le prix de l'Equerre d'argent et quatre pour celui de la Première Œuvre 2018. Cette sélection a été réalisée par les rédactions du Moniteur et d'AMC, à partir de quelque […]

Amsterdam, Une autre façon de voir la ville à travers son urbanisme

Décrypter Amsterdam

09/11/2018

Plus qu’un portrait de ville classique, cet ouvrage a le grand mérite de raconter Amsterdam sous l’angle de l’urbanisme, en mettant à nu son organisation spatiale. Ce n’est donc pas une addition de bâtiments qui sont présentés ici, mais bien […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus