Une rue dans le Grand Palais à Paris

L’agence LAN et François Chatillon vont restructurer le Grand Palais à Paris. La création d’une rue intérieure, la reconfiguration et l’optimisation des espaces disponibles (70 000 m2) doivent en faire d’ici 2023 l’un des hauts lieux des événements culturels et commerciaux de la capitale. 

Grand Palais, la rue des palais, simulation 2018 - © LAN
photo n° 1/11
Zoom sur l'image Une rue dans le Grand Palais à Paris
Une rue en accès libre, traversant le Grand Palais du nord au sud, reliant les Champs-Elysées à la Seine : c’est l’idée-force du projet de l’agence LAN (Umberto Napolitano et Benoît Jallon) missionnée, avec François Chatillon, architecte en chef des monuments historiques, pour la restructuration complète de cet édifice parisien hérité de l’Exposition universelle de 1900. Outre sa fonction urbaine, cette rue couverte abritera le nouveau hall d’accueil du public et tous les services : billetteries, librairie, café, restaurant, auditoriums et galerie des enfants. Elle desservira également, côté est, la grande nef avec sa verrière rénovée en 2005 et, côté ouest, la rotonde d’Antin, cœur du palais de la Découverte. Cette rue d’environ 15 m sous plafond se déploiera sur deux niveaux en récupérant le soubassement du monument dont les espaces sont aujourd’hui occupés par des locaux techniques. La liaison entre les deux niveaux se fera par de grandes rampes, rappelant celles de l’ancien manège à chevaux du palais d’Antin.
 

Des galeries ouvertes sur la nef

 
Des espaces d’exposition (3 900 m2 au lieu de 3 000 aujourd’hui) et autant d’espaces locatifs (accueillant divers événements culturels et commerciaux) se développeront dans les galeries périphériques ouvertes sur la nef. Celle-ci continuera à accueillir des salons sous la verrière, sa jauge passant de 5 500 à 11 000 personnes par la création de nouvelles sorties de secours. Le chantier se déroulera de 2020 à 2023 et nécessitera la fermeture totale du bâtiment pendant environ deux ans et demi. Le coût des travaux s’élève à 466 M€, dont 25 apportés par le mécénat de Chanel.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Exposition «Pablo Valbuena. Si le temps est un lieu » au CENTQUATRE à Paris

Pablo Valbuena s’installe au CENTQUATRE, à Paris

15/02/2019

Sculptures éphémères et immersives, les œuvres de l’artiste espagnol Pablo Valbuena soulignent l'architecture du lieu qui les accueille tout en la prolongeant. Avec «Si le temps est un lieu», l’artiste espagnol signe sa première […]

MVRDV, Les archives ouvertes du Musée Boijmans van Beuningen à Rotterdam en construction

A Rotterdam, le Depot Boijmans, signé MVRDV, prend […]

15/02/2019

Ce sont des archives d’un nouveau genre que l’agence néerlandaise MVRDV est en train d’édifier à Rotterdam, à quelques encablures du Musée Boijmans van Beuningen dont elles abriteront les réserves ainsi que des œuvres de […]

Atelier Lavit - Écosite, à Sorgues

Double peau ajourée pour observatoires hôteliers, […]

14/02/2019

Après la réalisation des suites du domaine du château de Raray, l'architecte italien Marco Lavit a conçu un nouveau complexe hôtelier sur l'étang de la Lionne, dans le Vaucluse. A quelques kilomètres d’Avignon, cette réserve de […]

Rendez-vous à suivre

Huit rendez-vous d'architecture du 14 au 20 […]

14/02/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. La crèche, des plans-types aux nouvelles pratiques éducatives Le 14 février, à 19h, au pavillon de l’Arsenal, à Paris L' […]

« Station Blocpark », projet lauréat de Réinventer Paris 2, site espace viaire sous viaduc métro ligne 6 (XIIIe arr.), The Wall-Arkose, porteur, Baehr & Landau architectes

Les lauréats de Réinventer Paris 2 (7/20): Station […]

13/02/2019

Le jury de Réinventer Paris 2 a sélectionné, sur le site espace viaire sous viaduc métro ligne 6 (XIIIe arr.), le projet "Station Blocpark" porté par The Wall-Arkose et conçu par Baehr & Landau architectes. Indispensables artères […]

AMC n°40-octobre 1976, couverture

Dans les archives d'AMC: 1976, l'atelier Ciriani […]

13/02/2019

En novembre 1967 sortait le premier numéro d’AMC, conçu comme une revue d’idées et de débats, destinée à dépoussiérer un vieux «bulletin», celui de la Société des architectes diplômés par le […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus