Une sculpture labyrinthique signée Krijn de Koning à Saint-Nazaire

L’artiste néerlandais Krijn de Koning investit l’espace monumental du Life avec une sculpture labyrinthique qui renverse la perception intérieur- extérieur classique. Telle une peau architecturale retournée, sa sculpture à échelle 1 propose une déambulation qui démultiplie les sensations et les situations spatiales. La couleur, partout déployée dans cet univers concret, accentue l’expérience intime et jubilatoire de l’espace, brouillant la frontière entre réalité et fiction. Intitulée « Krijn de Koning, Des volumes et des vides », l’installation est à expérimenter jusqu’au 23 septembre 2018. 

« Krijn de Koning, Des volumes et des vides », au Life de Saint-Nazaire - © Marc Domage
photo n° 1/8
Zoom sur l'image Une sculpture labyrinthique signée Krijn de Koning à Saint-Nazaire

Invité à Saint-Nazaire à envisager l’architecture de la base des sous-marins et sa perception, Krijn de Koning a dressé un premier constat : si la base est architecturalement fascinante, porteuse d'une ambiguïté stimulante, le LiFE ne l’est pas. Tout à coup, la base s’oublie, et l’espace se réduit à une boîte révélée en un seul regard, un trou, un vide. À partir de cette observation, l’artiste choisit d’explorer la question de la vérité de cet espace, de jouer avec une forme de fiction requalifiante, et d’inviter le public à une performance déambulatoire.

 

Passages sensibles

 

L’ installation monumentale commence à l’extérieur du LiFE, dès la rue intérieure de la base des sous-marins : Krijn de Koning bouscule la perception habituelle en créant un couloir d’accès, qui rappelle les trajets parcourus dans les grands cinémas avant d’entrer en salle. Plusieurs parcours possibles s’offrent au visiteur, qui s’arriment à des éléments fonctionnels pour créer du rythme, et donner la mesure de l'espace : fenêtres, escaliers, portes, passages, percées, couloirs... Parfois le sol se surélève, le plafond se découvre, un ponton fragilise l’équilibre, une ouverture oriente le point de vue sur la structure elle-même ou sur l’extérieur. Krijn de Koning utilise la couleur comme vecteur d’amplification sensible, capable de virtualiser les surfaces et de moduler les atmosphères. D’une pièce à l’autre, les couleurs orchestrent des continuités et des ruptures de rythme, elles pimentent un jeu qui se situe au croisement de la sculpture, de l’architecture.

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Projets Flash organisés par SNCF Réseau

La gare de Melun, site du premier Projet flash […]

24/09/2018

Dans une volonté de développer des projets d’aménagement aux abords souvent délaissés des gares, la SNCF du réseau Île-de-France lance sept appels à projets en cette rentrée 2018. Le premier Projet flash sera l'occasion, pour […]

Robert Venturi

Décès de Robert Venturi, Prix Pritzker 1991

21/09/2018

Architecte, mais aussi auteur et enseignant, Robert Venturi est décédé le 18 septembre 2018, à l'âge de 93 ans. Souvent récompensé pour ses œuvres écrites et construites, il avait reçu le prix Pritzker en 1991. Né le 25 […]

Appel à candidatures pour l'Annuel AMC 2018

Annuel AMC 2018: derniers jours pour candidater

03/07/2018

La rédaction d'AMC sélectionne les 100 bâtiments qui ont marqué 2018 pour les publier dans son numéro spécial "Une année d'architecture en France". Proposez vos réalisations avant le 28 septembre 2018 en remplissant le […]

Le liège dans l'architecture, le design, la mode et l'art, Chloé Genevaux, Guillaume Bounoure

Le grand retour du liège

21/09/2018

Issu d'un organisme vivant, le chêne-liège, le liège est fantastique pour la création, utilisé comme isolant, cuir végétal ou pour des applications high-tech lorsqu'il est composite.  D'une durabilité exemplaire, il est à […]

Orma - Maison d'hôtes, à Casamaccioli

Maison d'hôtes à Casamaccioli, signée Orma

20/09/2018

Tantôt vernaculaire, tantôt minimaliste, la nouvelle maison d'hôtes de Casamaccioli, en Corse, s'insert avec délicatesse dans son environnement. Retour sur un projet, entièrement basé sur le local : de l'écriture architecturale aux […]

Beosound Edge, Michael Anastassiades de Bang&Olufsen

Paris Design Week : une enceinte puissante et […]

20/09/2018

Le showroom DePadova lors de la Paris Design Week réservait des surprises, parmi lesquelles la toute nouvelle enceinte en forme de disque dessinée par Michael Anastassiades, le Beosound Edge. Une géométrie simplifiée à l’extrême, un mode […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus