Une sculpture labyrinthique signée Krijn de Koning à Saint-Nazaire

L’artiste néerlandais Krijn de Koning investit l’espace monumental du Life avec une sculpture labyrinthique qui renverse la perception intérieur- extérieur classique. Telle une peau architecturale retournée, sa sculpture à échelle 1 propose une déambulation qui démultiplie les sensations et les situations spatiales. La couleur, partout déployée dans cet univers concret, accentue l’expérience intime et jubilatoire de l’espace, brouillant la frontière entre réalité et fiction. Intitulée « Krijn de Koning, Des volumes et des vides », l’installation est à expérimenter jusqu’au 23 septembre 2018. 

« Krijn de Koning, Des volumes et des vides », au Life de Saint-Nazaire - © Marc Domage
photo n° 1/8
Zoom sur l'image Une sculpture labyrinthique signée Krijn de Koning à Saint-Nazaire

Invité à Saint-Nazaire à envisager l’architecture de la base des sous-marins et sa perception, Krijn de Koning a dressé un premier constat : si la base est architecturalement fascinante, porteuse d'une ambiguïté stimulante, le LiFE ne l’est pas. Tout à coup, la base s’oublie, et l’espace se réduit à une boîte révélée en un seul regard, un trou, un vide. À partir de cette observation, l’artiste choisit d’explorer la question de la vérité de cet espace, de jouer avec une forme de fiction requalifiante, et d’inviter le public à une performance déambulatoire.

 

Passages sensibles

 

L’ installation monumentale commence à l’extérieur du LiFE, dès la rue intérieure de la base des sous-marins : Krijn de Koning bouscule la perception habituelle en créant un couloir d’accès, qui rappelle les trajets parcourus dans les grands cinémas avant d’entrer en salle. Plusieurs parcours possibles s’offrent au visiteur, qui s’arriment à des éléments fonctionnels pour créer du rythme, et donner la mesure de l'espace : fenêtres, escaliers, portes, passages, percées, couloirs... Parfois le sol se surélève, le plafond se découvre, un ponton fragilise l’équilibre, une ouverture oriente le point de vue sur la structure elle-même ou sur l’extérieur. Krijn de Koning utilise la couleur comme vecteur d’amplification sensible, capable de virtualiser les surfaces et de moduler les atmosphères. D’une pièce à l’autre, les couleurs orchestrent des continuités et des ruptures de rythme, elles pimentent un jeu qui se situe au croisement de la sculpture, de l’architecture.

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Structures praticables sur le campus de Belval, Université des Sciences, Esch-sur-Alzette, Luxembourg, Inessa Hansch architecte

Praticables métalliques pour hauts-fourneaux, par […]

17/01/2019

L’architecte Inessa Hansch a imaginé huit structures habitables pour animer les espaces publics du campus de l’université des sciences du Luxembourg, installé dans une ancienne fonderie. D’étonnants praticables opalins ont poussé sur le campus de […]

Réinventer Paris 2: moins de salade, plus de […]

16/01/2019

Les résultats de la deuxième édition de l'appel à projets urbains innovants «Réinventer Paris» ont été dévoilés au pavillon de l'Arsenal, devant un parterre hétéroclite de candidats mêlant […]

OHLAB - Boutique, à Miami (Etats-Unis)

Logo habité, par OHLAB architects

16/01/2019

Influencés par le pop art, les clients du concept store In-Sight trouveront désormais les dernières tendances en matière de mode, d’art et d’art de vivre, dans un décor signé OHLAB. Pour affirmer l’identité de ce concept store […]

AMC n°20-février 1971, couverture

Dans les archives d'AMC: 1971, l'enseignement […]

16/01/2019

En novembre 1967 sortait le premier numéro d’AMC, conçu comme une revue d’idées et de débats, destinée à dépoussiérer un vieux «bulletin», celui de la Société des architectes diplômés par le […]

Galaxia, œuvre d’art paramétrique de Mamou Mani au Burningman 2018, Nevada

Structure paramétrique flambée, au Burning Man

15/01/2019

Burning Man, le festival hors normes qui se tient depuis 1986 dans le désert de Burning Rock (Nevada), transporte dans un ailleurs phénoménal. En déployant une extraordinaire structure tridimensionnelle en bois, l’architecte français Mamou Mani a […]

La bibliothèque Alexis-de-Tocqueville à Caen, OMA, Rem Koolhaas: lectures croisées

Histoire d’un projet: la bibliothèque d’OMA à Caen […]

15/01/2019

Consacré à la bibliothèque Alexis-de-Tocqueville de Caen, réalisée en  2017 par OMA, cet ouvrage collectif revient sur la genèse d’un projet déjà considéré comme un archétype architectural du XXIe siècle. […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus