Une sculpture labyrinthique signée Krijn de Koning à Saint-Nazaire

L’artiste néerlandais Krijn de Koning investit l’espace monumental du Life avec une sculpture labyrinthique qui renverse la perception intérieur- extérieur classique. Telle une peau architecturale retournée, sa sculpture à échelle 1 propose une déambulation qui démultiplie les sensations et les situations spatiales. La couleur, partout déployée dans cet univers concret, accentue l’expérience intime et jubilatoire de l’espace, brouillant la frontière entre réalité et fiction. Intitulée « Krijn de Koning, Des volumes et des vides », l’installation est à expérimenter jusqu’au 23 septembre 2018. 

« Krijn de Koning, Des volumes et des vides », au Life de Saint-Nazaire - © Marc Domage
photo n° 1/8
Zoom sur l'image Une sculpture labyrinthique signée Krijn de Koning à Saint-Nazaire

Invité à Saint-Nazaire à envisager l’architecture de la base des sous-marins et sa perception, Krijn de Koning a dressé un premier constat : si la base est architecturalement fascinante, porteuse d'une ambiguïté stimulante, le LiFE ne l’est pas. Tout à coup, la base s’oublie, et l’espace se réduit à une boîte révélée en un seul regard, un trou, un vide. À partir de cette observation, l’artiste choisit d’explorer la question de la vérité de cet espace, de jouer avec une forme de fiction requalifiante, et d’inviter le public à une performance déambulatoire.

 

Passages sensibles

 

L’ installation monumentale commence à l’extérieur du LiFE, dès la rue intérieure de la base des sous-marins : Krijn de Koning bouscule la perception habituelle en créant un couloir d’accès, qui rappelle les trajets parcourus dans les grands cinémas avant d’entrer en salle. Plusieurs parcours possibles s’offrent au visiteur, qui s’arriment à des éléments fonctionnels pour créer du rythme, et donner la mesure de l'espace : fenêtres, escaliers, portes, passages, percées, couloirs... Parfois le sol se surélève, le plafond se découvre, un ponton fragilise l’équilibre, une ouverture oriente le point de vue sur la structure elle-même ou sur l’extérieur. Krijn de Koning utilise la couleur comme vecteur d’amplification sensible, capable de virtualiser les surfaces et de moduler les atmosphères. D’une pièce à l’autre, les couleurs orchestrent des continuités et des ruptures de rythme, elles pimentent un jeu qui se situe au croisement de la sculpture, de l’architecture.

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Le 37 Sainte-Croix Atrium en cours de chantier DATA Architectes

À Paris, DATA fait sortir le BHV de ses murs

16/07/2018

Si la Fondation du groupe Galeries Lafayette, conçue par OMA dans le Marais (Paris IVe), a suscité l'enthousiasme général lors de son inauguration en mars, il faudra attendre le printemps 2019 pour prendre la mesure de ce bâtiment-machine qui s'inscrit dans […]

Lauréat 2017 du prix Innovation et architecture pour la mer de la Fondation Jacques Rougerie - Currents for Currents par Alam Deo Alrashid

Participez au concours de la fondation Jacques […]

16/07/2018

Le concours international d’architecture de la fondation Jacques Rougerie invite les architectes, ingénieurs, designers, étudiants et professionnels à s'intéresser aux nouveaux cadres de vie, d’équipement, de mobilité et […]

Valérie Jouve Sans titre (les Façades), 2017/8

Valérie Jouve dialogue avec le territoire […]

13/07/2018

Dans le cadre de son 30e anniversaire, le Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Etienne accueille « Formes de vie », la première exposition à Saint-Étienne de l’artiste photographe et vidéaste Valérie Jouve, originaire de la […]

La maison Bandelier, André Wogenscky à Saulieu, Cyril Brulé, Christelle Lecœur. Contribution de Dominique Amouroux

André Wogenscky au quotidien

13/07/2018

Autant le dire d'emblée, cet ouvrage consacré à la maison Bandelier, la première commande d'André Wogenscky, n'est pas un livre d'architecture comme les autres. Remarquable, il se distingue par sa capacité à traiter d'un […]

Christian de Portzamparc

Christian de Portzamparc reçoit le prix Praemium […]

13/07/2018

Le Praemium Imperiale est attribué cette année, dans la catégorie architecture, à l'architecte français Christian de Portzamparc. Décerné tous les ans par la Japan Art Association - la plus ancienne fondation culturelle du Japon - à cinq […]

Bal-Ysage, Nicolas Grun et Pierre Lauren, Annecy Paysage

Circuler dans les installations d’Annecy Paysage

12/07/2018

Jusqu'au 2 septembre 2018, Annecy Paysage invite à une déambulation dans la ville proposant 22 haltes, artistiques ou paysagères. L’occasion de revisiter cet environnement, réinvesti de métaphores. Mini parcours de cinq attractions et leurs numéros […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus