Vagues de bois pour halle sportive à Lille

Tout juste auréolés du prix Culture, jeunesse et sport au palmarès 2018 de l’Equerre d’argent pour un gymnase à Calais, les architectes du Bureau Face B viennent de remporter le concours pour la construction de la halle sportive de la Zac Saint-Sauveur à Lille. Comme à Calais, leur proposition mise sur une structure complexe pour créer un bâtiment iconique.

Bureau Face B architectes, halle sportive à Lille, concours gagné - © Perspectives: François Marcuz
photo n° 1/6
Zoom sur l'image Vagues de bois pour halle sportive à Lille

Articles Liés

FACE B - PÉPINIÈRE D'ENTREPRISES

Equerre d'argent 2018 : Palmarès complet

Les architectes lillois du Bureau Face B n’ont pas peur des défis techniques. Après avoir mis en œuvre d’impressionnantes paraboloïdes hyperboliques d’acier pour couvrir une salle de basket à Calais, ils réitèrent le travail sur les géométries complexes à Lille. Audacieuse, leur proposition toute en courbes de bois a remporté le concours pour la construction d’une nouvelle halle sportive dans la Zac Saint-Sauveur. Dans cette zone ferroviaire en reconversion au skyline iconique, marqué par les voûtes des anciens hangars, leur projet se démarque en se parant, en symétrie, d’un faîtage rythmé d’arches inversées. Pour appuyer sur le contraste, la luminosité du bâtiment bardé d’aluminium anodisé tranche avec l’ocre sombre des briques du site.

Béton, bois et végétation

Abritant trois salles de sport (une salle polyvalente, un dojo et une salle de basket), la halle traduit l’empilement des programmes dans sa structure. Les deux premiers niveaux se composent d’un complexe poteaux-poutres préfabriqué en béton. Une structure légère en bois s’y pose pour abriter la salle de basket. Tels des sheds industriels, cette charpente composée de quatre coques en bois intègre des fenêtres bandeaux. Elles diffusent la lumière et les calories du sud pour répondre aux exigences énergétiques du projet. La courbe inversée des coques diffracte la lumière à l’intérieur de la halle sans que jamais un rayon du soleil ne touche le sol ou n’éblouisse un joueur. Habillées de végétation à l’extérieur, ces courbes deviennent des jardins suspendus, visibles depuis l’espace public.

  • Lieu : Lille, Zac Saint-Sauveur, Nord
  • Maîtrise d'œuvre : Bureau face B architectes mandataires ; Energélio, BET thermique ; Böllinger & Gröhmann, BET structure et façade ; Etbe, BET fluides ; BMF, économiste ; Arobat
  • Programme : halle sportive ; salle polyvalente, dojo et salle de basket
  • Surface : 2294 m² SDP
  • Coût : 3,85 M€ HT
  • Perspectives : François Marcuz

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Laboratoire dermatologique à Brabois (54), Aurélie Husson architecte (Studiolada)

Des laboratoires hors standards par Studiolada

18/07/2019

Les laboratoires conçus par Aurélie Husson de Studiolada sont implantés sur l’une des dernières parcelles du technopole de Brabois, un parc d’activité typique des années 1980 de la banlieue de Nancy, qui s’étend au milieu d’une […]

Rendez-vous à suivre

Cinq rendez-vous d'architecture, du 18 au 24 […]

18/07/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Merveilleuses maisons Jusqu’au 27 juillet, à la maison de l'architecture de Normandie, à Rouen Hommage aux maisons d’architectes, alors […]

14 logements sociaux à Saint-Etienne par Link architectes

A Saint-Etienne, une opération de 14 logements […]

17/07/2019

Pour que leur bâtiment fasse corps avec le déjà-là, les architectes l’ont conçu avec les qualités urbaines et esthétiques de son environnement. Dans un contexte bouché et minéral, où les perspectives sont rares, […]

Link architectes. Gérald Lafond, Jérôme Glairoux et Romain Chazalon

Link architectes - Portrait

17/07/2019

Basée à Lyon, l'agence Link architectes a été fondée en 2010 et regroupe les architectes Jérôme Glairoux, Romain Chazalon et Gérald Lafond. Jérôme Glairoux, Romain Chazalon et Gérald Lafond sont diplômés de […]

Le pavillon de Junya Ishigami à la Serpentine Gallery de Londres, 2019

Le free space de Junya Ishigami installé à la […]

17/07/2019

C'est à l'architecte japonais Junya Ishigami que la très sélecte Serpentine Gallery a demandé de concevoir son pavillon éphémère, pour la saison 2019. La structure s'est installée dans les jardins de Kensington, à Londres en […]

Les entrepôts Point P à Paris, par Elisabeth Veit

En bord de Seine, les entrepôts Point P […]

16/07/2019

Alors que les bâtiments industriels sont bien souvent des volumes autarciques, le nouvel entrepôt que signe Elisabeth Veit à Paris démontre la possibilité d'ouverture de ce genre de programmes. En bord de Seine, à proximité du parc André […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus