VIGIE DE DÉTECTION DES FEUX DE FORÊT - OH!SOM - NOMINÉ POUR LE PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE 2014

Vigie de détection des feux de forêt, OH!SOM, Saint-Mitre-les-Remparts (Bouches-du-Rhône) - © OH!SOM ARCHITECTES
photo n° 1/5
Zoom sur l'image VIGIE DE DÉTECTION DES FEUX DE FORÊT - OH!SOM - NOMINÉ POUR LE PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE 2014

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2014 : BÂTIMENTS NOMINÉS AU PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE

L’ancienne vigie de la forêt de Figuerolles était triste et décrépie. Certes, la vue sur la Méditerranée était imprenable mais le confort sommaire pour les guetteurs de l’Office nationale des forêts stationnés de juin à octobre sous une chaleur écrasante dans ce préfabriqué démonté chaque année. Implantée de manière permanente sur un promontoire naturel choisi avec les intéressés, la nouvelle guérite offre un poste de surveillance confortable et performant. Boîte de 12 m2 à peine, elle s’ouvre sur le paysage ou se replie sur elle-même au moyen de procédés astucieux qui participent à sa qualité d’usage et la protègent contre le vandalisme. Soucieux de l’impact de la construction sur le site, les architectes ont réduit son emprise au sol : un massif de fondation reçoit le fût du piétement en acier laqué qui porte l’ossature bois de l’abri. Habillé de carrelets en pin Douglas, le cube massif et sans aspérité hivernant au bout du sentier s’ouvre généreusement en été : l’épaississement de la façade dû à son isolation renforcée en fibre de bois a permis d’y intégrer les dispositifs qui protègent la guérite. Taillés dans la peau, des volets papillons remontent devant chaque baie pour libérer la vue, devenant les brise-soleil indispensables au confort intérieur. Au sud, une terrasse d’observation se déploie avec un câble et une manivelle cachés dans une trappe camouflée dans la façade. L’ingéniosité des solutions, parfois réglées lors de la préfabrication en atelier, confère tout son intérêt à cette micro-architecture enrichie d’un mobilier spécifique et inventif : un support fixe percé d’alcôves pour ranger la glacière et les radios (alimentées par le panneau photovoltaïque en toiture) sert de table à cartes. Deux assises s’encastrent dans l’épaisseur du volume en épicéa pour faciliter la circulation dans l’habitacle.

 

Visitez le site de l'architecte : www.ohsom.com

 

  • Lieu : forêt de Figuerolles, Lieu dit de Lebres, Saint-Mitre-les-Remparts, Bouches-du-Rhône
  • Maîtrise d’ouvrage : communauté d’agglomération du Pays de Martigues
  • Maîtrise d’œuvre : OH!SOM Architectes, architectes mandataires ; i2c, BET structure
  • Programme : construction d’un poste de surveillance pour deux gardes de l’onf avec terrasse extérieure, table à carte et toilettes sèches
  • Surface : 12 m2 SP
  • Coût : 86 042 € HT, coût travaux

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus