Yves Buraud, un explorateur de la condition urbaine à La Maréchalerie de Versailles

À La Maréchalerie, centre d’art contemporain de l’Ensa Versailles, Yves Buraud présente l’exposition "Nous utilisons maintenant le pays lui-même comme sa propre carte". Se définissant comme un explorateur de la condition urbaine, l’artiste plasticien et écrivain donne à voir la plasticité des architectures "périphériques" standardisées et  délaissées.

Yves Buraud, Map 16 Vandœuvre - 2015 (impression numérique sur papier 310 g, 150 x 160 cm) - © Yves Buraud
photo n° 1/9
Zoom sur l'image Yves Buraud, un explorateur de la condition urbaine à La Maréchalerie de Versailles

L’exposition"Nous utilisons maintenant le pays lui-même comme sa propre carte" se réfère au roman Sylvie et Bruno de Lewis Carroll (1889). Deux protagonistes s'y disputent l’échelle la plus pertinente pour représenter un pays sur une carte, pour aboutir à la réalisation d’une carte "à l'échelle d´un mile pour un mile". Dans ce titre, Yves Buraud concentre deux notions présentes dans son travail, la géographie et l’absurde, qu’il déploie à La Maréchalerie où il met en scène, à la mesure du lieu, une série de travaux picturaux.

Une critique incisive de la ville contemporaine

L’artiste investit le centre d’art avec un ensemble d’œuvres qui confrontent le registre de la peinture abstraite et monumentale à celui de l’imagerie urbaine. Sur d'immenses cimaises évidées et brutes, une série de "compilations graphiques" est présentée, cartes de géographie scolaires taguées "artificiellement" dialoguent avec des photographies de mobiliers urbains et d’architectures standardisées associées à des motifs colorés géométriques. Le visiteur est submergé par cette installation architecturale qui le renvoie au pied des tours qu’elle figure. En parallèle, l’artiste relie l’environnement patrimonial et historique de La Maréchalerie à son contexte urbain contemporain, en investissant la totalité de l’immense baie vitrée du centre d’art ouvrant sur la ville. Celle-ci est recouverte d’une image visible des deux côtés, donnant à voir les qualités graphiques de reflets sur un immeuble qui se décomposent en motifs colorés. Cette œuvre fait le lien entre deux réalités, celle de la ville extérieure et celle de l’exposition. À première vue narratives, ces œuvres délivrent une réflexion sur les enjeux des politiques d’urbanisme des périphéries et les questions liées à la ville, linéaire, verticale ou radioconcentrique, qui génèrent stratifications et inégalités sociales.

  • Yves Buraud, "Nous utilisons maintenant le pays lui-même comme sa propre carte", jusqu'au 20 mars 2016
  • La Maréchalerie, centre d'art contemporain, 5, avenue de Sceaux - 78006 Versailles
  • http://lamarechalerie.versailles.archi.fr/

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 29820_1743685_k2_k1_4008033.jpg

Un hôtel bas carbone en modules de bois […]

30/09/2022

300 Conçu par l'agence d'architecture VON M, cet hôtel constitue l'assemblage de modules préfabriqués en bois, réalisés en usine dans le Voralberg à partir de lamellé-croisé produit localement. Dans le centre-ville de Ludwigsbourg (Allemagne), cet hôtel bas carbone construit à partir de modules […]

PHOTO - 30472_1782076_k6_k1_4104313.jpg

Un cadavre exquis par des logements, un parking et […]

29/09/2022

300 Près de la gare Saint-Jean à Bordeaux, ce programme mixte imbrique 46 logements et un parking au-dessus d'un centre de propreté municipal. A la croisée des usages qui fabriquent aujourd'hui un tissu fonctionnel, l'opération revendique le collage urbain par sa façade stratifiée. Pour Benjamin Colboc […]

PHOTO - 30472_1782010_k2_k1_4104158.jpg

COSA - portrait

29/09/2022

300 Arnaud Sachet et Benjamin Colboc fondent l'agence Cosa en 2016, à Paris. Arnaud Sachet, diplômé de l'ENSAIS en 2001, et Benjamin Colboc, diplômé de Paris Belleville en 2003, ont fondé Cosa en 2016, après avoir collaboré au sein de Colboc Franzen & associés. Recherchant des réponses simples à des […]

PHOTO - 30472_1782147_k2_k1_4104695.jpg

DORTE MANDRUP, UN ART DE L'ENRACINEMENT - […]

28/09/2022

300 Réunissant cinq projets conçus pour des lieux symboliques, l'exposition « Place », à la maison du Danemark à Paris, donne un aperçu de la méthode de l'architecte danoise Dorte Mandrup, mêlant analyse du contexte et harmonie des formes. A l'ère de l'anthropocène, elle invite à redécouvrir le dialogue […]

Ilulissat Icefjord Centre, Groenland, Dorte Mandrup architects

La démarche de Dorte Mandrup, en conférence

28/09/2022

300 Jeudi 13 octobre 2022, l'architecte Lars Johan Almgren, représentant de l'agence scandinave Dorte Mandrup, donnera une conférence à la maison du Danemark à Paris. L'occasion de découvrir autrement les projets présentés dans l'exposition "Place, Architecture et paysage en symbiose", consacrée aux […]

Tour de logements, Barcelone (Espagne), Studio Odile Decq architecte

En rouge et blanc, une tour de luxe à Barcelone […]

27/09/2022

300 Conçue par Odile Decq, cette tour de 30 étages abritant des logements de haut standing, se dresse à l'entrée de l'emblématique avenue Diagonal à Barcelone. Le projet a été distingué par le Chicago Atheneum International Award 2022, dans la catégorie High Rises / Skyscrapers. En 2015, le Studio Odile […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital