Zoom sur la reconstruction dans le Val-de-Loire - Exposition

Pour la première fois, une exposition présente l’histoire de la reconstruction architecturale et urbaine des "villes-ponts" du Val-de-Loire entre les années 1940 et 1950. Reconnues comme de vrais "laboratoires d’expérimentation architecturale", ces villes se sont révélées précurseurs dans l’implémentation des nouvelles formes de construction au niveau régional, puis national, mais aussi pour une invention des styles.

Photo prise par le soldat allemand Heinz Schröter lors de l’entrée de l’armée allemande dans la ville d’Orléans, en juin 1940 - © Phot. F. Lauginie, Archives municipales d’Orléans
photo n° 1/10
Zoom sur l'image Zoom sur la reconstruction dans le Val-de-Loire - Exposition

Au-delà de ses richesses architecturales du Moyen-Âge et de la Renaissance, et de son paysage exceptionnel inscrit au Patrimoine mondial de l’Uneco, la région Val-de-Loire se démarque également par un patrimoine de la reconstruction encore aujourd’hui très peu valorisé. Ce bâti issu des directives politiques instaurées depuis 1940 détermine pourtant une grande partie de l’actuelle physionomie architecturale et urbaine de la région et constitue un important héritage historique et matériel, souvent méconnu de ses habitants et visiteurs.

Un patrimoine méconnu

Dans un exercice de valorisation et de médiatisation inédite, l’exposition itinérante, produite sous la direction de la Maison de l’architecture du Centre–Val-de-Loire en partenariat avec le CAUE 45 et la direction de l’Inventaire, s’inscrit aussi dans une actualité particulière, notamment liée à la question de la réhabilitation des bâtiments de la région Centre–Val-de-Loire issus de cette première phase d’industrialisation du bâtiment. L’ampleur des dégâts consécutifs aux bombardements des villes-ponts du Loiret, de 1940 à 1944, a conduit à l’invention de processus novateurs et opérationnels. Des villes comme Orléans, Sully-sur-Loire, Châteauneuf-sur-Loire et Gien sont ainsi devenues de véritables laboratoires architecturaux et urbains, ainsi que des chantiers d’expérimentation constructif pionniers tout au long de la période de reconstruction française. Au-delà de sa dimension expérimentale, cette architecture révèle également l’élan créatif visant à inventer des styles identitaires pour chaque ville. L’architecture traditionnelle, les références historiques et les matériaux locaux sont quelques-uns des éléments ayant servi à redessiner les villes sinistrées dans un exercice de réinterprétation contemporaine et fonctionnelle.

  • « La Reconstruction dans le Val-de-Loire – Le Loiret, atelier de la ville de demain » Centre culturel église Saint-Germain – 45600 Sully-sur-Loire.

  • Du 10 juillet au 27 septembre 2015 présentée dans la ville de Sully-sur-Loire à partir de juillet 2015, puis au Frac Centre d’Orléans jusqu’au début de 2016.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital